Recherchez sur tout Techno-Science.net
       
Techno-Science.net : Suivez l'actualité des sciences et des technologies, découvrez, commentez
 A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | +
Sommeil paradoxal

Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent ("sommeil à ondes lentes" désignant les stades 3 et 4), et constitue le cinquième et dernier stade d'un cycle du sommeil lequel comprend de 4 à 5 cycles successifs d'une durée chacun de 70 à 90 min, phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) du sommeil (Le sommeil est un état naturel récurrent de perte de conscience (mais sans perte de la réception sensitive) du monde extérieur,...) au cours de laquelle les rêves se produisent.

Il se caractérise par des mouvements oculaires rapides ("rapid eye movement sleep"), une atonie (L'atonie est un signe clinique caractérisé par la diminution voire disparition du tonus et de la contractilité, le plus souvent musculaire.) musculaire, une respiration (Dans le langage courant, la respiration désigne à la fois les échanges gazeux (rejet de dioxyde de carbone, CO2, appelé parfois de façon...) et un rythme cardiaque (Le rythme cardiaque est - au sens médical du terme - le mécanisme électrophysiologique à l’origine de la contraction des ventricules. Définir le rythme est le préambule à...) irréguliers, des secousses musculaires, une augmentation de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie...) corporelle, une intense activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) onirique et un tracé électroencéphalographique désynchronisé comparable à celui observé à l'état de veille, tracé aussi associé aux rythmes théta/gamma et ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans...) PGO (PGO, sigle de trois lettres où se retrouvent les deux sigles de deux lettres PG et GO, peut faire référence à :).

Chez une personne normale, la durée du sommeil paradoxal (Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent ("sommeil à ondes lentes" désignant les stades 3 et 4), et constitue le cinquième et dernier stade d'un cycle du sommeil...) occupe environ 25% de la durée d'un cycle, et s'accroît à chaque cycle jusqu'au réveil. Pour des raisons inconnues, c'est durant cette phase que nous rêvons le plus.

Chez l'animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe,...) (la majeure partie des mammifères placentaires et les oiseaux), il est déclenché (Un déclenché (ou tonneau déclenché) est une figure de voltige aérienne.) par l'activation (Activation peut faire référence à :) intermittente du générateur ponto-géniculo-occipital qui comprend l'aire péribrachiale caudolatérale ou le locus subcoeruleus, le noyau genouillé latéral (relai thalamique des voies visuelles rétiniennes) et le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou périphérique d'un tissu organique.) occipital (aire visuelle primaire BA 17). Il semble exister une activité PGO comparable chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est appelé un garçon, tandis que...).

Il s'y associe:

1. le locus coeruleus alpha qui inclut les régions dorsales des noyaux réticulaires oral et caudal du pont (Un pont est une construction qui permet de franchir une dépression ou un obstacle (cours d'eau, voie de communication, vallée, etc.) en passant par-dessus cette séparation. Le franchissement supporte...) qui se projettent notamment sur les noyaux thalamiques intralaminaires lesquels se connectent diffusément au cortex cérébral (à l'origine de l'activation cérébrale), et l'hypothalamus; le noyau oral du pont par ses connexions avec le septum contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) aussi le rythme théta de l'hippocampe,

2. le noyau réticulaire bulbaire gigantocellulaire recruté par le locus coeruleus alpha et qui se projette par le faisceau réticulospinal sur les motoneurones et interneurones médullaires qu'il inhibe via la glycine (atonie posturale),

3. le noyau parabrachial (fluctuations cardio-respiratoires et thermiques),

4. la formation réticulée paramédiane péri-abducens (mouvements oculaires).

Les noyaux cholinergiques tegmental pédunculopontin et latérodorsal participent aussi à la genèse du sommeil paradoxal.

L'imagerie (L’imagerie consiste d'abord en la fabrication et le commerce des images physiques qui représentent des êtres ou des choses. La fabrication se faisait jadis soit à la main, soit par...) fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui, le terme a...) a démontré l'activation du pont, du striatum, du thalamus, de l'amygdale et des cortex visuel associatif, sensorimoteur, orbitofrontal médial, cingulaire antérieur, insulaire, temporal et cérébelleux. Parallèlement, est enregistrée une diminution de l'activité des cortex préfrontal dorsolatéral et cingulaire postérieur, et du locus coeruleus.

Le sommeil paradoxal jouerait un rôle dans le transfert vers le néocortex et la consolidation à long-terme des traces (TRACES (TRAde Control and Expert System) est un réseau vétérinaire sanitaire de certification et de notification basé sur internet sous la...) mnésiques labiles réactivées au sein (Le sein (du latin sinus, « courbure, sinuosité, pli ») ou la poitrine dans son ensemble, constitue la région ventrale supérieure du torse d'un...) de l'hippocampe, du parahippocampe et de l'amygdale lors du sommeil lent. La transcription de gènes impliqués dans les modifications synaptiques associées se produirait aussi lors du sommeil paradoxal.

Il existe une corrélation positive entre la durée totale du sommeil paradoxal, et 1. l'immaturité cérébrale à la naissance, et 2. la durée totale du sommeil. En plus de son intervention dans la plasticité synaptique liée à la mémorisation (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.), le sommeil paradoxal pourrait participer à la récupération des processus oxydatifs, la maturation cérébrale chez l'enfant dont la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un groupe de choses.) totale de sommeil paradoxal décroît avec l'âge, et à la réaugmentation progressive de la température corporelle et cérébrale. Le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) consacré au sommeil paradoxal passe de 50 % chez le bébé (L'onomatopée bébé désigne l'être humain en bas-âge. En puériculture on distingue plutôt le nouveau-né (le premier mois), le nourrisson (d'un mois à deux ans) et...) à 25 % chez le petit enfant.

Des chercheurs de Harvard dirigés par Robert Stickgold ont récemment soumis des étudiants de premier cycle à divers tests d'aptitude, en les laissant dormir avant de les tester à nouveau. Résultat : ceux ayant atteint le sommeil paradoxal obtenaient de meilleurs résultats aux tests de reconnaissance de modèles (comme la grammaire) ; ceux ayant dormi profondément sans atteindre le sommeil paradoxal se révélaient meilleurs en mémorisation.

Source: Wikipédia publiée sous licence CC-BY-SA 3.0. Vous pouvez soumettre une modification à cette définition sur cette page.

La liste des auteurs de cet article est disponible ici.