LHC: l'arrêt technique de deux ans touche à sa fin

Publié par Adrien le 18/02/2015 à 00:00
Source: Cian O'Luanaigh - Copyright CERN
Il y a deux ans, le 14 février 2013 à 7h24 exactement, l'équipe du Centre de contrôle du CERN arrêtait les faisceaux dans le LHC, marquant ainsi la fin d'une campagne d'exploitation de trois ans de l'accélérateur. Depuis lors, des centaines d'ingénieurs et de techniciens réparent et renforcent les accélérateurs et les expériences pour préparer le LHC à fonctionner à plus haute énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la...). À quoi ont servi ces travaux ?


Soudeur renforçant des jonctions électriques entre dipôles sur le Grand collisionneur de hadrons (Image: CERN)

Lorsque le LHC redémarrera cette année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié...), l'énergie des collisions de particules sera de 13 TeV (soit 6,5 TeV par faisceau contre 8 TeV (4 TeV par faisceau) en 2012. Grâce à cette énergie plus élevée, les physiciens pourront élargir le champ (Un champ correspond à une notion d'espace défini:) de leurs recherches à de nouvelles particules et mettre à l'épreuve des théories jusque-là invérifiables.

Pour préparer la machine à cette énergie très élevée, 18 des 1232 dipôles supraconducteurs, qui guident la trajectoire (La trajectoire est la ligne décrite par n'importe quel point d'un objet en mouvement, et...) des faisceaux de particules tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) au long de l'accélérateur, ont été remplacés, pour tenir compte de phénomènes d'usure. Plus de 10 000 jonctions électriques entre dipôles ont été équipées de shunts - de petits dispositifs métalliques par lesquels une partie du courant (11 000 ampères) peut transiter en cas de défaillance d'une interconnexion. La machine fonctionnera à plus haute tension (La tension est une force d'extension.) afin de produire des faisceaux d'énergie plus élevée, et a été équipée de nouveaux systèmes électroniques résistant aux radiations. Le système de vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.), qui maintient le tube de faisceau exempt de molécules égarées, a été amélioré, et le système cryogénique destiné aux dipôles supraconducteurs du LHC a été rénové. 

L'intervalle de temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) entre deux paquets de protons sera ramené de 50 à 25 nanosecondes. Le LHC produira par conséquent davantage de particules par unité de temps, et davantage de collisions pour les expériences. Pour se préparer à faire face à davantage de collisions, les expériences LHC, parmi lesquelles ALICE, ATLAS, CMS et LHCb, ont mis en oeuvre des programmes complets de consolidation et de maintenance, comprenant des travaux d'amélioration de leurs sous-détecteurs et de leurs systèmes d'acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un...) de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...).

Le département IT du CERN a acquis et installé près de 60 000 nouveaux coeurs de processeurs et plus de 100 pétaoctets de mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir...) disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une...) supplémentaire afin de supporter la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire,...) accrue de données attendue par les expériences durant la deuxième période d'exploitation. Des améliorations notables, consistant notamment en l'installation de nouveaux systèmes d'alimentation sans coupure, ont également été apportées à l'infrastructure de réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des...).

Lorsque le LHC redémarrera au printemps (Le printemps (du latin primus, premier, et tempus, temps, cette saison marquant autrefois le...), les accélérateurs et les expériences du CERN seront prêts.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.266 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique