Montréal: 70 % des écoliers ne marchent pas pour aller à l'école
Publié par Michel le 09/12/2008 à 00:00
Source: Université de Montréal
L'époque où les écoliers marchaient pour se rendre à l'école du quartier est révolue. Une récente étude d'une équipe de chercheurs dirigée par le professeur d'urbanisme de l'Université de Montréal Paul Lewis démontre que seulement 30 % des enfants fréquentant l'école primaire marchent ou utilisent leur vélo pour s'y rendre.

Cette étude a été effectuée de 2006 à 2008 sur les quartiers centraux et les banlieues de deux régions ciblées: Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du...), la région métropolitaine la plus importante au Québec, et Trois-Rivières, une ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m...) d'importance moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils étaient tous...). L'essentiel de l'étude a consisté en une enquête auprès des parents de 1495 élèves de 67 écoles. Plusieurs des analyses sont de portée générale et peuvent s'appliquer à l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme l'énonçait...) du territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept est...) québécois tandis que certaines autres ne valent que pour Montréal.

"Le but premier de l'étude était d'identifier les obstacles à la pratique de la marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un déplacement en appui alternatif sur les...) et du vélo chez les élèves du primaire puisque nombreux sont les enfants dont le volume (Le volume, en sciences physiques ou mathématiques, est une grandeur qui mesure l'extension d'un objet ou d'une partie de l'espace.) d'activité physique (L'activité physique regroupe à la fois l'exercice physique de la vie quotidienne, maison, jardinage, commissions, travail, marche usage des...) recommandé, soit 60 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...) par jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...), n'est pas atteint", explique le professeur Lewis, qui a mené cette études avec huit autres collègues du Groupe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne également...) Ville et mobilité.

Les chercheurs du groupe ont d'abord consulté d'autres études réalisées sur le sujet. Selon Kino-Québec, en 1971, environ 80 % des enfants canadiens de 7 et 8 ans marchaient pour se rendre à l'école. L'enquête du Groupe Ville et mobilité menée en 2008 a mis en lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) que le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) d'enfants qui, le matin, se déplacent régulièrement à pied ou à vélo est de l'ordre de 30 %, pour l'ensemble des enfants des régions de Montréal et de Trois-Rivières. De plus, 80 % de ceux qui marchent vers l'école parcourent moins de 600 m.

Pourquoi les enfants marchent de moins en moins ?

"La diminution de la pratique de la marche et du vélo dans les sociétés occidentales est la conséquence d'une sédentarisation globale de nos modes de vie (La vie est le nom donné :), explique le professeur Lewis. Ce déclin s'explique par nos façons d'occuper le territoire, notamment le phénomène d'étalement urbain (L'étalement urbain est une expression désignant le phénomène de développement des surfaces urbanisées en périphérie des grandes villes. Cet...), la dispersion (La dispersion, en mécanique ondulatoire, est le phénomène affectant une onde dans un milieu dispersif, c'est-à-dire dans lequel les...) des activités et l'augmentation des distances à parcourir, de même que nos horaires marqués par une gestion plus serrée du temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.)."

L'enquête confirme l'effet fortement dissuasif de la distance domicile-école. Le magasinage scolaire, conséquence de la multiplication (La multiplication est l'une des quatre opérations de l'arithmétique élémentaire avec l'addition, la soustraction et la division .) des écoles publiques à vocation particulière et la forte présence des écoles privées, est à l'origine d'une plus grande dispersion géographique des élèves. La fréquentation de l'école de quartier n'est plus nécessairement la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une...).

Le contrôle parental (Le contrôle ou filtre ou filtrage parental est un type de système qui permet aux parents de restreindre automatiquement l’accès de leurs enfants à un média (Internet, télévision,...) est aussi l'une des causes fondamentales de ce déclin. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) d'abord en tant que modèles pour leurs enfants, la grande majorité des parents ne donnent pas le bon exemple, car ils se déplacent essentiellement en automobile (Une automobile, ou voiture, est un véhicule terrestre se propulsant lui-même à l'aide d'un moteur. Ce véhicule est conçu pour le transport terrestre de personnes ou de marchandises, elle est équipée en...). "Même quand l'école est à 300 mètres, certains parents y conduisent leur enfant en auto parce que c'est sur leur chemin ou qu'ils partent à la même heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure solaire » employé...), remarque Paul Lewis. De plus, ils craignent pour la sécurité de leurs enfants dans les milieux très urbanisés. Au-delà de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.), c'est la sécurité qui prime."

Comment faire marcher les enfants ?

Bien que le but de l'étude ne fût pas d'établir un plan d'action, l'équipe de chercheurs a tout de même trois recommandations à formuler pour favoriser la pratique de la marche et du vélo chez les écoliers.

Tout d'abord, le réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets »,...) scolaire doit s'imposer comme un promoteur de la santé, ce qui signifie notamment que le potentiel de marche devrait être davantage considéré lorsqu'on décide de fermer ou d'ouvrir une école, ou que l'on détermine dans quelles écoles seront offerts les programmes à volet particulier.

Le cadre urbain actuel, qui n'est pas sans danger pour les écoliers, doit être radicalement modifié. Il faut plus que sécuriser les abords des écoles; les mesures d'aménagement doivent porter sur l'ensemble du milieu urbain, de façon à améliorer les conditions de sécurité partout où les enfants (et les adultes) sont susceptibles de circuler. Il est impératif de redonner l'espace aux piétons et cyclistes sacrifiés pour la fluidité (La fluidité est la capacité d'un fluide à s'écouler sans résistance.) automobile. Il faut aussi encourager le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de...) collectif et surveiller de façon plus serrée le respect des limites de vitesse (On distingue :) par les automobilistes.

Finalement, les habitudes de déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le...) des enfants étant fortement déterminées par celles des parents, les enfants les plus susceptibles de marcher vers l'école sont ceux dont au moins un des parents marche ou utilise le transport collectif. Si les parents ne sont pas convaincus de l'importance de la marche sur la dépense d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) quotidienne et sur l'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances, compétences, d'attitudes ou de valeurs culturelles, par l'observation,...) de l'autonomie et s'ils n'acceptent pas de laisser les enfants marcher, seuls ou accompagnés, pour aller à l'école, les enfants ne marcheront pas.

Page générée en 0.345 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique