Ontario Lacus (Titan): le premier lac officiellement extraterrestre
Publié par Michel le 04/08/2008 à 00:00
Source: NASA & flashespace.com
Illustrations: NASA/JPL & NASA/JPL/Space Science Institute/University of Arizona
Les observations de la sonde Cassini ont très clairement montré qu'un des lacs à la surface de Titan est à l'état liquide. Avec la Terre, c'est le seul endroit dans le Système Solaire où l'on a détecté du liquide en surface.


Vue d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) de Ontario Lacus

Ce lac (En limnologie, un lac est une grande étendue d'eau située dans un continent où il suffit que la profondeur, la superficie, ou le volume soit suffisant pour provoquer une stratification, une zonation, ou une...) a été baptisé Ontario Lacus, en raison de sa surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...) comparable en taille (20 000 km2) à celle du lac Ontario, entre les USA et le Canada.

Avant Cassini (La mission Cassini-Huygens est une mission spatiale automatique réalisée en collaboration par le Jet Propulsion Laboratory (JPL), l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence spatiale italienne (ASI). Son objectif est...), les scientifiques semblaient convaincus que Titan (Cliquez sur l'image pour une description), le satellite (Satellite peut faire référence à :) le plus grand de Saturne, était recouvert d'océans (Océans stylisé Ωcéans est un documentaire français réalisé par Jacques Perrin et Jacques Cluzaud dont le tournage a commencé en 2004 et produit en 2009.) de méthane (Le méthane est un hydrocarbure de formule brute CH4. C'est le plus simple composé de la famille des alcanes. C'est un gaz que l'on trouve à l'état naturel et qui est produit par des organismes...), d'éthane et d'autres hydrocarbures légers. Mais, les 40 survols du satellite n'ont rien révélé d'aussi vaste. Seulement des champs de dunes comparables à ceux que l'on trouve en Namibie de sorte que l'on se faisait à l'idée que Titan était plus "sèche" que les scientifiques ne l'avaient prédit.

Une hypothèse en contradiction (Une contradiction existe lorsque deux affirmations, idées, ou actions s'excluent mutuellement.) avec les formidables images de la descente de Huygens dans l'atmosphère (Le mot atmosphère peut avoir plusieurs significations :) de Titan qui montraient un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un...) complexe de chenaux de drainage étroits allant d'une zone claire de plateaux vers des zones de plus basse altitude (L'altitude est l'élévation verticale d'un lieu ou d'un objet par rapport à un niveau de base. C'est une des composantes géographique...), plus lisses et plus sombres.

Mais voilà, des conditions d'observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande...) favorables ont fourni (Les Foúrnoi Korséon (Grec: Φούρνοι Κορσέων) appelés plus communément Fourni, sont un archipel de petites îles grecques situées...) la preuve indiscutable que ce lac est bien rempli d'éthane liquide (La phase liquide est un état de la matière. Sous cette forme, la matière est facilement déformable mais difficilement compressible.) et probablement aussi de méthane. Mieux encore, il ne serait pas seul sur Titan ! De nombreuses 'taches' de la surface de Titan que l'on pense être solides pourraient finalement se révéler être des réservoirs liquides.


Ontario Lacus, observé par la sonde Cassini

La question de la vie

Cette découverte relance l'idée selon laquelle Titan pourrait être le berceau d'une forme de vie différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à l'aide de la trace, dans...) de celle qui s'est développée (En géométrie, la développée d'une courbe plane est le lieu de ses centres de courbure. On peut aussi la décrire comme l'enveloppe de la famille des droites normales...) sur la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus...).

Si la Terre à son cycle de l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), celui de Titan est basé sur le méthane. Les observations de Cassini et Huygens ont démontré l'existence d'un cycle complexe du méthane sur Titan comparable à celui de l'eau sur la Terre. En clair, le méthane et l'éthane atmosphériques se condensent sous forme de pluie (La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers le sol. Il s'agit d'un hydrométéore...), creusent des ravins et finissent par se déverser dans des lacs comme Ontario Lacus d'où ils s'évaporent et ainsi de suite

Avec la présence en grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...) de méthane, certains scientifiques ont émis l'hypothèse fascinante selon laquelle la vie aurait pu se développer à partir de méthane et non pas de l'eau.

L'étape ultérieure consiste donc à déterminer si une chimie organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.) complexe est à l'œuvre dans ces réservoirs liquides, sur le modèle de ce qui a prévalu sur Terre il y a des milliards d'années avec l'eau.

Reste que les récentes observations menées depuis la Terre ou les sondes Huygens et Cassini annihilent cette idée de sorte que l'on peut dire que Titan n'est pas favorable à une vie complexe bien qu'une certaine chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations...) soit à l'œuvre et que l'on peut assimiler aux prémices d'une vie, du moment qu'on se mette d'accord sur ce que l'on entend par 'vie'.

Page générée en 0.347 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique