Plasticité des ribosomes: une nouvelle piste de thérapie ciblée pour combattre le cancer
Publié par Isabelle le 01/12/2017 à 12:00
Source: CNRS
L'équipe "Domaines nucléaires et pathologie" dirigée par Jean-Jacques Diaz, directeur de recherche Inserm au Centre de recherche en cancérologie de Lyon (Inserm/CNRS/Université Claude Bernard Lyon 1/Centre Léon Bérard), vient de démontrer qu'un des composants essentiels de la "machinerie cellulaire" qui fabrique les protéines, le ribosome, est dénaturé dans les tumeurs. Les chercheurs observent en effet que ces ribosomes modifiés fonctionnent différemment dans les cellules cancéreuses et produisent préférentiellement des protéines favorisant la prolifération et la survie des cellules cancéreuses. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de thérapeutiques innovantes anti-cancéreuses, ciblant ces machineries anormales. Ces travaux ont été publiés le 23 novembre dans la revue PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).


Les travaux de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche...) de l'équipe de Jean-Jacques Diaz portent sur un mécanisme clé du fonctionnement d'une cellule: la production des protéines, réalisée par l'intermédiaire de "petits robots spécialisés" appelés ribosomes. Les ribosomes ont pour mission de récupérer le message (La théorie de l'information fut mise au point pour déterminer mathématiquement le taux d’information transmis dans la communication d’un message...) génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les...) qui est encore codé, et de le décoder sous forme de protéines actives. Les protéines ainsi produites vont jouer des rôles dans différents mécanismes physiologiques de l'organisme, par exemple l'insuline (L'insuline (du latin insula, île) est une hormone peptidique sécrétée par les cellules β des îlots de Langerhans du pancréas. Elle a, avec le glucagon, un rôle majeur dans la régulation des...) impliquée dans le contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) de la glycémie (La glycémie (du grec glukus = doux et haima = sang) désigne la concentration de glucose dans le sang ou plus exactement dans le plasma.).

L'équipe de Jean-Jacques Diaz s'intéresse plus spécifiquement au rôle que jouent les ribosomes dans le cancer (Le cancer est une maladie caractérisée par une prolifération cellulaire anormalement importante au sein d'un tissu normal de l'organisme, de telle manière que la survie de ce dernier est...).

En effet, les cellules cancéreuses ont une activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) métabolique et une prolifération anormalement élevée, ce qui requiert de fabriquer plus de protéines. Dans une étude majeure publiée en 2013 dans la revue Cancer Cell(1) , les chercheurs avaient identifié certaines modifications des ribosomes qui surviennent au cours du développement des cancers du sein et du côlon (Le côlon, aussi appelé "gros intestin", court du cæcum jusqu'au rectum et constitue la partie terminale de l'intestin, appartenant à l'appareil digestif. Il fait suite...), et qui favorisent le développement de ces maladies. Dans l'étude publiée ce mois-ci et coordonnée par Frédéric Catez, chargé de recherche CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), l'équipe lyonnaise montre le mécanisme par lequel ces modifications des ribosomes (des 2'-O-méthylations) altèrent la synthèse des protéines.

Les chercheurs ont notamment démontré que la plasticité de la 2'-O-méthylation modifie le fonctionnement des ribosomes. Cette découverte met en lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm...) une nouvelle facette du ribosome, celle d'un régulateur direct de la synthèse des protéines, alors qu'il était considéré, jusqu'à aujourd'hui, comme un simple effecteur

Ce travail ouvre des perspectives nouvelles sur l'utilisation des ribosomes, notamment en cancérologie (L'oncologie ou carcinologie ou cancérologie est la spécialité médicale d'étude, de diagnostic et de traitement des cancers. Un médecin qui pratique cette discipline...). En effet, en apportant une description précise, au niveau moléculaire, des ribosomes des cellules tumorales dans différents cancers, ces travaux ouvrent des voies de recherche encore inexplorées pour identifier de nouveaux marqueurs pronostiques du développement des tumeurs et pour développer de nouvelles thérapies ciblées contre ces ribosomes particuliers. Ces voies sont actuellement explorées par l'équipe de chercheurs du Centre de recherche en cancérologie de Lyon (CRCL).

Note :
(1) Marcel, V. et al. Cancer Cell. 2013. 24(3):318-30)


Référence publication :
“Evidence for rRNA 2'-O-methylation plasticity: control of intrinsic translational capabilities of human ribosomes”
Page générée en 0.277 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique