Pluton et Eris deviennent officiellement des "plutoïdes"

Publié par Michel le 12/06/2008 à 00:00
Source: Gilbert Javaux - PGJ Astronomie
Illustrations: Voir légende
Lors de son Comité Exécutif à Oslo, l'Union Astronomique Internationale s'est décidée sur le terme de "plutoïdes" pour désigner les planètes naines semblables à Pluton.

Presque deux ans après que son Assemblée Générale ait introduit la catégorie des planètes naines, l'IAU, comme promis, a choisi un nom pour désigner les planètes naines transneptuniennes similaires à Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus grand astre connu...). Le nom de "plutoïde" a été proposé par les membres du CSBN (Committee on Small Body Nomenclature) de l'IAU, accepté par le Conseil de la Division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par l'inverse du second. Si un nombre est non nul, la fonction "division par ce nombre" est la réciproque de la fonction "multiplication...) III, par le WGPSN (Working Group for Planetary System Nomenclature) de l'IAU et approuvé par le Comité Exécutif de l'IAU.

Les Plutoïdes sont les corps célestes en orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre...) du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification...) à une distance plus grande que celle de Neptune, dont la masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du...) est suffisante pour que leur gravité (La gravitation est une des quatre interactions fondamentales de la physique.) propre surpasse les forces de corps rigide de sorte qu'ils possèdent une forme hydrostatique d'équilibre (proche de la sphère), et qui n'ont pas dégagé les alentours de leur orbite. Les deux corps actuellement concernés sont Pluton et Eris. On s'attend à ce que davantage de plutoïdes soient nommés avec la progression de la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de...) et les nouvelles découvertes.


A gauche: le plutoïde Pluton, accompagné de Charon, Nix et Hydra
Crédit: NASA (La National Aeronautics and Space Administration (« Administration nationale de l'aéronautique et de l'espace ») plus connue sous son abréviation NASA, est l'agence...), ESA, H. Weaver (JHU/APL), A. Stern (SwRI), and the HST Pluto Companion Search Team
A droite: le plutoïde Eris et sa lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance moyenne séparant la Terre...) Dysnomia
Crédit: NASA, ESA, and M. Brown (California Institute of Technology)

La planète naine (En astronomie, une planète naine est un type d'objet céleste du système solaire, intermédiaire entre une planète et un petit corps.) Cérès n'est pas un plutoïde parce qu'elle est située dans la ceinture d'astéroïdes entre Mars et Jupiter. La connaissance scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...) actuelle donne du crédit à la croyance que Cérès soit le seul objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette...) de son espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la...). Par conséquent, une catégorie séparée de planètes naines comme Cérès ne sera pas proposée actuellement.

L'IAU est responsable de la nomination des corps planétaires et leurs satellites depuis le début des années 1900. Le CSBN de l'IAU, qui a à l'origine proposé le terme de plutoïde, est responsable de la nomination des petits corps (excepté des satellites des planètes principales) dans le Système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis...). Le CSBN fonctionnera avec le WGPSN de l'IAU pour déterminer les noms de nouveaux plutoïdes pour s'assurer qu'aucune planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la...) naine ne partage le nom d'un autre petit corps du Système solaire. Le WGPSN surveille l'attribution des noms pour les dispositifs de surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a plusieurs acceptions, parfois objet géométrique,...) sur les corps dans le Système solaire. Ces deux comités ont précédemment travaillé ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude...) pour accepter les noms de la planète naine Eris et son satellite (Satellite peut faire référence à :) Dysnomia.

A Oslo, les membres de l'IAU ont également discuté du planning de la nomination de nouveaux plutoïdes. Suivant les avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de chasse destiné au Legüyi...) du Conseil de la Division III et les deux groupes de travail, il a été décidé que, pour les propositions de noms, n'importe quel corps du Système solaire ayant (a) un demi-axe plus grand que celui de Neptune, et (b) une magnitude absolue (En astronomie, la magnitude absolue d'un objet céleste est la magnitude de cet objet s'il était placé à une distance de référence fixée à 10 parsecs (environ 32,6 années-lumière). Pour les objets du système...) plus brillante que H = +1 sera considéré comme un plutoïde, et sera nommé par le WGPSN et le CSBN. Les noms proposés par les équipes de découverte seront pris en considération. Si les enquêtes postérieures montrent que l'objet n'est pas assez massif (Le mot massif peut être employé comme :) et ne remplit pas les conditions d'un plutoïde, il gardera son nom mais changera de catégorie.

En anglais plutoïde s'écrit plutoid, en espagnol plutoide.

Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.330 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique