Des porcs transgéniques herbivores
Publié par Adrien le 08/09/2007 à 00:00
Source: BE Taiwan numéro 6 (5/09/2007) - Institut Français de Taipei (Taiwan) / ADIT
Illustration: Wikipédia
Des chercheurs de l'université nationale de Taiwan (NTU) ont développé des porcs transgéniques herbivores, qui produisent du fumier inodore et non polluant. Une trentaine d'animaux ont ainsi été créés par l'équipe du professeur Winston T.K. Cheng, connu pour ses travaux précédents sur les porcs transgéniques.

Pour que la croissance des porcs soit meilleure, on ajoute en général du phosphore (Le phosphore est un élément chimique de la famille des pnictogènes, de symbole P et de numéro atomique 15.) à leur alimentation. Celui-ci est rejeté dans le fumier de ces animaux. Or, c'est ce rejet de phosphore qui constitue le facteur principal de pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on peut entendre par malsain [1].) de la production porcine en provoquant l'eutrophisation (L'eutrophisation d'un milieu aquatique, tel que cours d'eau ou mares, désigne originellement et simplement son caractère eutrophe (du grec eu : « bien, vrai » et trophein : « nourrir »),...) des lacs. Deux enzymes spécifiques, la phytase, pour mieux absorber le phosphore contenu dans la nourriture, et la cellulase, pour digérer la cellulose, ont été successivement implantés dans ces cochons. Ils sont ainsi devenus totalement herbivores et ne mangent plus que des plantes ou des végétaux. Leur fumier est alors sans odeur et contient très peu de produits polluants.

Cependant, les autorités sanitaires taiwanaises n'ont pas encore déclaré ces porcs génétiquement modifiés propres à la consommation.

Page générée en 0.443 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique