De la poudre de RFID
Publié par Adrien le 26/02/2007 à 00:00
Source: BE Japon numéro 434 (23/02/2007) - Ambassade de France au Japon / ADIT
Illustration: Hitachi
Hitachi vient de présenter, il y a peu, sa nouvelle technologie RFID (Radio Frequency Identification) qui bat tous les records de miniaturisation avec ses 0,05x0,05 mm pour 0,005 mm d'épaisseur. Le précédent record était déjà détenu par Hitachi avec la mu-chip de 0,4x0,4 mm. Elle était, par exemple, utilisée pour détecter les billets d'entrée contrefaits lors de l'exposition universelle à Aichi en 2005.


Poudre de RFID comparé à un cheveux

La nouvelle puce est 64 fois plus petite que la mu-chip et un peu plus petite que le diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la...) d'un cheveu humain. Tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme son aînée, la mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) est de 128 bits ce qui permet d'obtenir une identification par un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) à 38 chiffres. Rien n'a été communiqué cependant sur la distance de lecture mais on peut supposer que les 25 cm de la mu-chip ont été conservés ou approchés. Pour obtenir cette puce de la taille d'un grain (En météorologie maritime: Un grain est un vent violent et de peu de durée qui s'élève soudainement et qui est généralement accompagné de précipitations. Il se produit généralement au passage d'une ligne d'orages. Voir...) de poudre, une nouvelle miniaturisation des semi-conducteurs a été faite et la puce est gravée par des faisceaux d'électrons.

En sus des applications classiques RFID, la discrétion incroyable de cette puce laisse présager de nouvelles applications seulement limitées par l'imagination des utilisateurs. L'inclusion de puces dans des papiers déjà commencée avec la génération précédente pourrait par exemple être mise en pratique pour détecter les contrefaçons de billets de banque. On pourrait aussi imaginer s'en servir comme mesure antivol dans les produits d'un magasin dont tout le pourtour de l'encadrement des portes serait fait de lecteurs RFID. Hitachi prévoit une commercialisation dans deux ou trois ans.

Page générée en 0.126 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique