Quand le code informatique joue les caméléons

Publié par Redbran le 04/11/2015 à 12:00
Source et illustration: CEA/LIST

Illustration: CEA/LIST
Les chercheurs du List, institut de CEA Tech, ont développé et breveté une technologie de génération dynamique de code adaptée aux plateformes matérielles très contraintes en ressources mémoires et en capacité de calcul.

Objectif: renforcer le niveau de sécurité des systèmes embarqués contre les attaques physiques.

Changer d'apparence pour tromper l'ennemi, tel est, pour faire simple, le principe du polymorphisme de code. Le List vient de développer une technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) permettant de générer un code informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines telles que les...) "à la volée", c'est-à-dire pendant son exécution et sans en modifier les propriétés fonctionnelles: seul son comportement observable (Dans le formalisme de la mécanique quantique, une opération de mesure (c'est-à-dire obtenir la valeur ou un intervalle de valeurs d'un...) change, brouillant ainsi les pistes pour d'éventuels pirates. L'originalité de cette technologie est d'être adaptée aux petites plateformes matérielles. "Notre solution est très légère, elle ne nécessite que très peu de mémoire (D'une manière générale, la mémoire est le stockage de l'information. C'est aussi le souvenir d'une information.) et de capacité de calcul, explique-t-on au List, elle est donc tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) particulièrement adaptée au marché de l'Internet des Objets (L'Internet des objets représente l'extension d'Internet à des choses et à des lieux dans le monde réel. Alors qu'Internet ne se prolonge habituellement pas au-delà du monde électronique, l'internet...)".

Pour comparaison, la mise en œuvre de cette solution nécessite environ 2000 fois moins de mémoire qu'un système classique, et la génération de code est 1000 fois plus rapide. Cette technologie peut également s'appliquer à des plateformes embarquées plus puissantes, comme les smartphones ou les tablettes ainsi qu'aux serveurs.

En outre, le polymorphisme de code apporte un niveau de sécurité suffisant pour un surcoût moins important que les autres approches de l'état de l'art: les évaluations expérimentales montrent une augmentation de la sécurité d'un facteur supérieur à 2000.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.317 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique