Quand un séisme lent rencontre un autre séisme lent

Publié par Adrien le 03/05/2020 à 09:00
Source: CNRS INSU
Identifiés au début des années 2000, les séismes lents ont depuis été observés sur de nombreuses failles à travers le monde. Bien qu'ils aient toutes les caractéristiques d'un séisme, ces événements ne génèrent pas de tremblements de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par...) car le glissement sur la faille se produit en plusieurs semaines, au lieu de quelques secondes pour les séismes classiques. Cependant, des études suggèrent que de grands séismes récents ont été précédés par des séismes lents (par exemple au Japon en 2011 ou au Chili en 2014).

Les modèles théoriques et expérimentaux actuels vont également dans ce sens (SENS (Strategies for Engineered Negligible Senescence) est un projet scientifique qui a pour but l'extension radicale de l'espérance de vie humaine. Par une évolution...). La question de savoir ce qui déclenche "l'emballement" de séismes lents en véritables séismes (rapides) est donc cruciale pour comprendre la genèse des tremblements de terre et mieux anticiper ces évènements destructeurs. Quentin Bletery et Jean-Mathieu Nocquet, chercheurs au laboratoire Géoazur, ont peut-être identifié un mécanisme déclencheur (En programmation procédurale, un déclencheur (trigger en anglais) est un dispositif logiciel qui provoque un traitement particulier en fonction...).


Les cartes en couleur montrent le taux de glissement lent inversé le long de la faille chaque jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les...) du 25 septembre au 28 septembre 2013. Les points bleus indiquent l'emplacement des secousses enregistrées le jour correspondant.

Les chercheurs ont suivi l'évolution de trois séismes lents le long de la faille des Cascades sous l'île (Une île est une étendue de terre entourée d'eau, que cette eau soit celle d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une mer. Son étymologie latine, insula, a donné...) de Vancouver à l'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) 2013 à partir de mesures GPS continues jusqu'à observer leur "fusion (En physique et en métallurgie, la fusion est le passage d'un corps de l'état solide vers l'état liquide. Pour un corps pur, c’est-à-dire pour une substance constituée de molécules toutes identiques, la fusion...)". Ils ont observé qu'à cette occasion, l'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) relâchée a augmenté d'un facteur 10, suggérant que la "fusion" de séismes lents serait un mécanisme capable "d'emballer" le glissement. Au point (Graphie) de pouvoir initier des grands tremblements de terre ? La question est posée.

Référence:
Bletery, Q., Nocquet, J. Slip bursts during coalescence of slow slip events in Cascadia.
Nat Commun 11, 2159 (2020).
https://doi.org/10.1038/s41467-020-15494-4
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.627 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique