Radiations: les conséquences sur la santé des astronautes

Publié par Adrien le 06/05/2008 à 00:00
Source: flashespace.com
Illustration: NASA
L'exploration humaine de la Lune et de Mars posera de nombreux problèmes parmi lesquels l'exposition des astronautes aux radiations. Un sujet pris très au sérieux par la NASA qui s'apprête à retourner sur la Lune avant de viser Mars.

On sait que les séjours humains sur la Lune (La Lune est l'unique satellite naturel de la Terre et le cinquième plus grand satellite du système solaire avec un diamètre de 3 474 km. La distance...) et Mars auront un impact négatif sur la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) des astronautes. Les chercheurs prennent conscience que cet impact sera d'autant plus prononcé que les vols spatiaux de longues durées vont devenir la norme (Une norme, du latin norma (« équerre, règle ») désigne un état habituellement répandu ou moyen considéré le plus souvent comme une règle à suivre....) ces prochaines années et s'éloigneront de l'orbite basse (L'orbite terrestre basse (Low Earth orbit, LEO, en anglais) est un type d'orbite terrestre situé entre 350 et 1 400 kilomètres d'altitude. On considère généralement que l'orbite basse est comprise entre l'atmosphère et la...) terrestre qui offre une certaine protection.

Les radiations

Les trois principales sources de radiations sont les ceintures de Van Allen qui entourent la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des quatre planètes telluriques,...), les particules émises par le Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une...) (vent et éruptions solaires) et les particules des rayons cosmiques.

Très clairement les rayonnements restent un des obstacles techniques majeurs à l'exploration (L'exploration est le fait de chercher avec l'intention de découvrir quelque chose d'inconnu.) humaine du Système Solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement dit, notre...), et cela même si l'on se cantonne à la Lune. A défaut de trouver des solutions techniques à même de préserver ses astronautes de ce risque, les agences spatiales se doivent de mieux connaître les risques encourus et partant de là, plancher sur le développement technologique de protections adéquates. Mais, ce ne sera pas simple.

Un des aspects les plus dramatiques est que les problèmes de santé provoqués par ces radiations se feront sentir plusieurs années après le séjour dans l'espace. A moins évidemment de prendre de plein fouet un 'tsunami (Un tsunami (japonais : ? tsu, « port » et ? nami, « vague ») est une onde provoquée par un rapide mouvement d'un grand volume d'eau (océan ou mer). Ce mouvement est en général...) solaire' ! Comment vont réagir les premiers astronautes qui quitteront la Terre pour plusieurs mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), voire quelques années pour rejoindre Mars ?

Les cancers

En attendant, la dernière étude qui a été rendue publique sur ce sujet confirme les craintes que l'on a. Une équipe de scientifiques a utilisé des souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire,...) pour mieux comprendre ce que risquent les astronautes. Ils ont pour cela mesuré le niveau de radicaux libres présents ainsi que l'expression de la réponse au stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des...) des cellules de souris exposées à un type de radiations similaires à celles trouvées dans l'espace.

Les chercheurs ont conclut que l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend...) cellulaire du tractus gastrointestinal était hautement oxydatif (ou contenant de nombreux radicaux libres) durant une longue période. Cet état conduisant au développement de cancers.

Les radicaux libres produits par les radiations causent une altération à l'ADN cellulaire et l'accumulation de ces lésions peut conduire à des mutations et dans certains cas à l'apparition de tumeurs malignes. L'exposition prolongée aux radicaux libres crée des opportunités supplémentaires de lésions de l'ADN s'accumulant dans les cellules de chaque individu (Le Wiktionnaire est un projet de dictionnaire libre et gratuit similaire à Wikipédia (tous deux sont soutenus par la fondation Wikimedia).). En effet, les scientifiques ont montré que la réponse au stress se poursuivait jusqu'à 2 mois après l'exposition.

En plus des lésions dues au stress oxydatif, les chercheurs ont aussi remarqué que les souris vieillissaient prématurément. Le pelage des souris devenait prématurément gris. Cette observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation des...) devra être confirmée par une IRM cérébrale des souris.

Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.417 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique