Une simple exploration à l'aimant permet à un amateur de pêcher cette épée viking millénaire

Publié par Redbran le 25/03/2024 à 13:00
Source: Oxford Mail
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Une épée viking vieille de 1100 ans a été découverte au fond d'une rivière du Royaume-Uni.

Au cœur de l'Angleterre, dans les eaux tranquilles de la rivière Cherwell dans le comté d'Oxfordshire, une découverte sortant de l'ordinaire a été faite en novembre 2023. Trevor Penny, un passionné de pêche à l'aimant, a extrait des profondeurs un trésor historique: une épée viking datant de plus de mille ans. Cet objet, témoin des incursions nordiques sur les terres britanniques, révèle une page oubliée de l'histoire.


Un pêcheur à l'aimant découvre une épée viking de 1100 ans dans une rivière du Royaume-Uni.
Crédit: Trevor Penny

La journée semblait ordinaire pour Trevor Penny, qui ne remontait jusqu'alors que des débris métalliques sans valeur. Sa découverte a été accueillie avec incrédulité: une épée fortement corrodée dont l'importance historique ne fut reconnue qu'après validation par des experts. La confirmation que l'épée était une véritable relique viking a été un moment de révélation pour Penny et la communauté archéologique.

Les Vikings, originaires de Scandinavie, ont laissé une empreinte indélébile sur l'histoire des Îles Britanniques, naviguant, pillant et commerçant dès le VIIIe siècle. Cette épée, datant d'une période s'étalant de 850 à 975 après J.-C., est un vestige direct de ces temps anciens, où guerriers et explorateurs parcouraient les mers en quête de gloire et de richesses.

Actuellement sous la garde des services muséaux d'Oxford, cette épée pourrait bientôt être présentée au public. La trouvaille n'est pas seulement un exploit pour Trevor Penny mais souligne la richesse du patrimoine immergé britannique. Elle rappelle que l'histoire peut surgir là où on l'attend le moins, comme c'est le cas ici au détour d'une rivière paisible.


Cette épée viking, datant d'entre 850 et 975 après J.-C., témoigne des riches histoires enfouies sous nos pieds.
Crédit: Trevor Penny

Cette découverte a également suscité un léger différend avec les autorités locales sur les droits de pêche à l'aimant, rapidement résolu par la promesse de Trevor Penny de faire don de l'épée à un musée. Ce geste souligne l'importance de la préservation du patrimoine et de la coopération entre les découvreurs de trésors et les institutions culturelles.

La pêche à l'aimant: une exploration des profondeurs urbaines et naturelles

La pêche à l'aimant, souvent considérée comme un loisir ou une chasse aux trésors, est une activité qui consiste à utiliser un puissant aimant pour récupérer des objets métalliques du fond des cours d'eau, lacs, ou canaux. Cette pratique combine exploration, histoire et écologie.

Les aimants utilisés dans cette activité sont généralement des aimants néodyme, connus pour leur force exceptionnelle malgré leur petite taille. Attaché à une corde solide, l'aimant est jeté dans l'eau et glissé sur le fond, à la recherche d'objets perdus, jetés ou cachés. La pêche à l'aimant attire autant les amateurs d'histoire, à la recherche de reliques perdues, que les défenseurs de l'environnement, soucieux de nettoyer les eaux des déchets métalliques. Les trouvailles peuvent être variées, allant de simples détritus ou outils quotidiens à des objets de grande valeur historique et culturelle.

La pêche à l'aimant soulève également des questions légales et de sécurité. Selon les juridictions, il peut être nécessaire d'obtenir une autorisation pour pratiquer cette activité, notamment pour respecter les lois sur la protection du patrimoine archéologique. De plus, la manipulation d'objets potentiellement dangereux, tels que des munitions non explosées, exige prudence et responsabilité.
Page générée en 0.227 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise