Les tourbières piègent le CO2, même en cas de sécheresse
Publié par Adrien le 13/09/2019 à 08:00
Source: CNRS INEE
Les tourbières représentent seulement 3% de la surface terrestre, mais elles captent à elles seules un tiers du dioxyde de carbone piégé dans les sols. Il est donc capital de préserver ces milieux fragiles pour lutter contre le réchauffement climatique (Le réchauffement climatique, également appelé réchauffement planétaire, ou réchauffement global, est un phénomène d'augmentation de la température moyenne des océans et de...)... À condition que celui-ci ne les menace pas.

Pour mieux cerner ce risque, deux Français, dont Vincent Jassey, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines de recherche sont...) du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) au Laboratoire d'écologie fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui,...) et environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à...) (CNRS/Université Toulouse III - Paul Sabatier/INP Toulouse), ont étudié l'assimilation de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.) par les deux principales variétés de mousse qui composent la tourbière du Forbonnet, à Frasne (Jura). Ils ont découvert qu'en cas de fortes chaleurs mais aussi de sécheresse, ces deux sphaignes avaient des sensibilités opposées: Sphagnum medium résiste à la sècheresse alors que la photosynthèse (La photosynthèse (grec φῶς phōs, lumière et σύνθεσις sýnthesis, composition) est le processus bioénergétique qui permet...) de Sphagnum fallax est affectée ; à l'inverse (En mathématiques, l'inverse d'un élément x d'un ensemble muni d'une loi de composition interne · notée multiplicativement, est un élément y tel que x·y = y·x = 1, si 1 désigne...), par temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) très chaud mais humide, Sphagnum fallax augmente sa photosynthèse, et donc l'assimilation de carbone, tandis de Sphagnum medium est affectée. Dans les deux cas, la tourbière subsiste donc.

Ces résultats montrent que les tourbières pourraient résister aux futurs changements climatiques, à condition qu'elles ne soient pas perturbées. Faire de la conservation des tourbières une priorité aiderait donc à limiter les effets des changements climatiques dans le futur (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.). Cette étude a été publiée le 9 septembre 2019 dans Global Change Biology.

Bibliographie

Effects of climate warming on Sphagnum photosynthesis in peatlands depend on peat moisture and moss traits. Vincent Jassey et Constant Signarbieux. Global Change Biology, le 9 septembre 2019. DOI: 10.1111/gcb.14788.
Page générée en 0.145 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique