[News] NectarCAM a détecté ses premières gerbes atmosphériques

La physique de l'Univers...

Modérateur : Modérateurs

Redbran
Messages : 1101
Inscription : 16/05/2015 - 10:01:33
Activité : Profession libérale ou Indépendant

[News] NectarCAM a détecté ses premières gerbes atmosphériques

Message par Redbran » 14/09/2019 - 14:00:17


Image
(c) CEA/CTA
Destinée aux télescopes Tcherenkov de CTA (Cherenkov Telescope Array), la caméra prototype NectarCAM développée par l'Irfu et ses partenaires a enregistré sa première lumière dans le ciel de Berlin en mai 2019. Elle détectera la lumière bleutée produite par l'interaction avec l'atmosphère de rayons gamma de très haute énergie, témoins des phénomènes les plus violents de l'Univers.

Après avoir été assemblée à l'Irfu (Saclay), la caméra prototype équipée dans son plan focal d'un quart des modules de détection a été acheminée mi-mai sur le site berlinois du télescope prototype de taille moyenne. Elle a été mise en place avec succès par les équipes de l'Irfu, du CNRS et de Desy (Deutschen Elektronen-Synchrotrons Hamburg) Zeuthen. La prise de données de la première lumière en provenance de rayons cosmiques s'est bien déroulée. Retour maintenant à Saclay où l'équipe de l'Irfu doit désormais compléter le plan focal de NectarCAM avec les modules optiques complémentaires, avant son installation sur le site de CTA aux Canaries, prévue vers fin 2020.

Les laboratoires du CEA et du CNRS impliqués se préparent à fabriquer une quinzaine de caméras NectarCAM, à raison de trois à quatre par an. Ces caméras équiperont des télescopes de 12 mètres de diamètre de l'observatoire CTA, qui en comptera jusqu'à 15 dans l'hémisphère nord et 25 au sud.

Composée de 1855 photomultiplicateurs très sensibles, NectarCAM permet d'enregistrer le développement des gerbes de particules créées dans l'atmosphère par des particules ou rayons cosmiques de 100 GeV à 10 TeV, avec une résolution nanoseconde (10^-9 s).

Ce projet a reçu un soutien des labex P2IO (Physique des 2 infinis et des origines), Ocevu (Origines, constituants & évolution de l'Univers) et Osug@2020 (Observatoire des sciences de l'Univers de Grenoble).


Source: CEA

Répondre