[News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Observation du ciel et technologies relatives...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Adrien
Site Admin
Messages : 17188
Inscription : 02/06/2004 - 18:58:53
Activité : Ingénieur
Localisation : 78
Contact :

[News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par Adrien » 29/06/2018 - 0:00:10

`Oumuamua, le premier bolide interstellaire découvert au sein du Système Solaire, s’éloigne du Soleil plus rapidement que prévu. Cet étrange comportement a été détecté par une collaboration astronomique internationale dont fait partie le Very Large Telescope de l’ESO. Les résultats nouvellement obtenus suggèrent qu’`Oumuamua s’apparente davantage à une comète interstellaire qu’à un astéroïde. Ils paraîtront prochainement dans la revue Nature.

Image
`Oumuamua – le premier bolide interstellaire découvert au sein de notre Système Solaire – a fait l’objet d’une analyse approfondie depuis sa détection en octobre 2017 (1). En combinant les données issues du Very Large Telescope de l’ESO et d’autres observatoires, une équipe internationale d’astronomes a découvert que l’objet se déplaçait plus rapidement que prévu. Le gain en vitesse est négligeable. Il ne fait que retarder le ralentissement d’`Oumuamua généré par la proximité du Soleil.

L’équipe, pilotée par Marco Micheli (Agence Spatiale Européenne), a testé plusieurs hypothèses susceptibles de rendre compte de la vitesse supérieure à celle prédite par la théorie de ce visiteur interstellaire. L’explication la plus plausible repose sur le dégazage d’Oumuamua (2) – soit la perte de matière en surface sous l’effet du chauffage solaire. Cette matière éjectée exercerait une poussée de faible mais constante intensité, se traduisant par une vitesse d’échappement vers l’extérieur du Système Solaire plus rapide que prévu – le 1er juin 2018, il se déplaçait à quelque 114 000 kilomètres par heure.

Ce phénomène de dégazage est typique des comètes. Il questionne la classification préalable d’`Oumuamua parmi les astéroïdes interstellaires. “Nous pensons qu’il s’agit d’une étrange comète de petite taille” précise Marco Micheli. “Les données suggèrent que cette impulsion diminue à mesure qu’il s’éloigne du Soleil, ce qui est typique des comètes”.

Normalement, les comètes chauffées par le Soleil éjectent du gaz et de la poussière. A leur périphérie se forme donc un nuage de matière baptisé coma, et dans la direction opposée à leur sens de déplacement, une queue caractéristique. Toutefois, l’équipe n’a pu relever le moindre indice visuel de dégazage.

“Nous n’avons pu détecter la moindre poussière, coma ou queue, ce qui est totalement inhabituel” précise Karen Meech de l’Université d’Hawaï aux Etats-Unis. Meech a participé à la découverte ainsi qu’à la caractérisation d’`Oumuamua en 2017. “Nous pensons qu’`Oumuamua peut éjecter de gros grains de poussière.”

L’équipe a supposé que les petits grains de poussière ornant la surface de la vaste majorité des comètes avaient sans doute subi un processus d’érosion durant le voyage interstellaire d’`Oumuamua. De sorte que seuls les grains les plus gros subsisteraient à l’heure actuelle. La brillance d’un tel nuage de particules ne suffirait pas à le détecter mais fournirait une explication plausible de la brusque variation de vitesse d’`Oumuamua.

Non seulement le dégazage d’`Oumuamua demeure hypothétique, mais son origine interstellaire reste inconnue. Initialement, ces nouvelles observations visaient à déterminer la trajectoire exacte d’`Oumuamua, afin d’en déduire le système stellaire dont il est originaire. Les résultats obtenus invitent à penser que cette information sera particulièrement difficile à obtenir.

“La véritable nature de cet énigmatique objet interstellaire pourrait demeurer mystérieuse” conclut Olivier Hainaut, astronome à l’ESO et membre de l’équipe”. “La récente détection de l’augmentation de vitesse d’`Oumuamua complexifie la détermination de la trajectoire empruntée depuis son étoile hôte.”

Notes

(1) `Oumuamua, qui se prononce “oh-MOO-ah-MOO-ah” et signifie “scout” en hawaïen, a été découvert au moyen du télescope Pan-STARRS installé à l’Observatoire Haleakala d’Hawaï. Sa dénomination reflète sa nature: il est le tout premier objet connu d’origine insterstellaire à avoir pénétré à l’intérieur du Système Solaire. Les premières observations indiquaient qu’il s’agit d’un objet de taille réduite, de forme allongée, dont la couleur évoque celle d’une comète.

(2) L’équipe a testé plusieurs hypothèses susceptibles de rendre compte de sa brusque variation de vitesse, parmi lesquels figurent: la pression du rayonnement solaire, l’effet Yarkovsky ou de forces de frottement, un événement extérieur – une collision par exemple. Il fut également envisagé qu’`Oumuamua consiste en un objet binaire ou un objet magnétisé. L’hypothèse improbable qu’`Oumuamua soit un vaisseau spatial interstellaire fut également rejetée: la faible mais constante variation de vitesse ne plaide pas en faveur d’une propulsion artificielle et le fait que l’objet bascule le long de ses trois axes exclut la possibilité qu’il s’agisse d’un objet artificiel.


Source: ESO

kace
Messages : 397
Inscription : 12/01/2011 - 14:19:31
Activité : Salarié

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par kace » 29/06/2018 - 9:55:45

Bizarre cette histoire ...
C'est le 1er astéroïde interstellaire détecté, avec une trajectoire entrante (dans le système solaire) clairement hyperbolique. C'est à dire qu'il vient de très loin et n'était pas dans le système solaire auparavant ! Ok, pas de surprise (il faut bien un 1er!).
Note: d'autres objets détectés antérieurement étaient "peu clairs", avec des trajectoires à la limite entre ellipse et hyperbole, donc pas possible de dire s'ils étaient ou pas liées au Soleil. Mais statistiquement parlant, tout porte à croire qu'ils étaient liés au Soleil (car si ils ne l'étaient pas, leurs trajectoires ont une très faible proba d'être "pile à la limite")
Par contre, plusieurs surprises:
- courbe de lumière très atypique, qui laisse penser qu'il a une forme extrêmement allongée : du jamais vu dans le système solaire !
- trajectoire qui frôle le Soleil, alors que statistiquement (pour un astéroïde interstellaire) c'est très improbable
- vitesse qui n'évolue pas au rythme prévu et laisse penser à un dégazage, mais aucune observation de ce dégazage !!!
Bref, assez mystérieux ...

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10083
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par cisou9 » 29/06/2018 - 11:43:35

___________ :_salut:
La vitesse d'un astéroïde est environ de 18 Km/S et Oumuamua 32 Km/s. ___ :jap: ___
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

kace
Messages : 397
Inscription : 12/01/2011 - 14:19:31
Activité : Salarié

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par kace » 29/06/2018 - 15:36:24

Vitesse des astéroïdes : euh non, désolé, ça n'est pas exact.

Primo, vitesse par rapport à quoi ... ?
La Terre ou le Soleil ? Ou un autre corps du système solaire ?
Si on parle de vitesse par rapport au Soleil, est-ce la vitesse radiale ou tangentielle ou totale ? Pour la Terre, c'est respectivement ~0, ~30 et ~30km/s, c'est assez différent donc !
Et pour la vitesse par rapport à la Terre, c'est juste le résultat des mouvements propres de l'astéroïde et de la Terre : les vitesses par rapport au Soleil peuvent s'ajouter ou se soustraire (ou se combiner dans n'importe quelle configuration).

Deuzio, quand une orbite est elliptique, la vitesse (par rapport au Soleil) varie fortement le long de la trajectoire, en étant maximale au périhélie (point le plus proche du Soleil) et minimale à l'aphélie. La vitesse dépend donc de où on la mesure.
Pour les orbites très allongées (exemple: Comète de Halley), la vitesse varie de moins de 1km/s à l'aphélie à plusieurs dizaines, voire centaines de km/s au périhélie (selon la distance minimale) : c'est une conséquence des lois de Kepler (https://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_de_Kepler)
Et quand la trajectoire est hyperbolique, la vitesse (par rapport au Soleil) dépend aussi du point sur la trajectoire

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10083
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par cisou9 » 30/06/2018 - 11:33:07

____________ :_salut:
La vitesse de l'astéroïde est donné dans l'article.
La vitesse d'un corps tournant autour du soleil, j'ai pris Céres ;) ___
Pourquoi faire compliqué si l'on peut faire simple. ___ :rD ______
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

kace
Messages : 397
Inscription : 12/01/2011 - 14:19:31
Activité : Salarié

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par kace » 30/06/2018 - 18:17:37

Quand la vitesse varie entre ~0.3km/s (pour les astéroides très loin du Soleil) à plus de 100km/s pour ceux qui s'aventurent près du Soleil, tu peux dire "Cérès va à 18km/s" légitimement, mais dire "les astéroïdes vont à 18km/s", c'est juste une généralisation totalement fausse ...

Avatar de l’utilisateur
cisou9
Messages : 10083
Inscription : 12/03/2006 - 15:43:01
Activité : Retraité
Localisation : Pertuis en Lubéron
Contact :

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par cisou9 » 01/07/2018 - 10:21:42

_______________ :_salut:
Il est évident, que la vitesses de chaque corps célestes est différente par exemple Éros fait 24Km/s _____ :lol: _______
Un homme est heureux tant qu'il décide de l'être et nul ne peux l'en empêcher.
Alexandre Soljenitsyne.

Avatar de l’utilisateur
bongo1981
Messages : 4075
Inscription : 03/04/2007 - 19:20:21
Localisation : Paris

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par bongo1981 » 02/07/2018 - 14:44:20

kace a écrit :
29/06/2018 - 9:55:45
- trajectoire qui frôle le Soleil, alors que statistiquement (pour un astéroïde interstellaire) c'est très improbable
Certes, mais il y a un biais observationnel : si l'objet était passé dans les parages de l'orbite de Pluton, pas sûr qu'on l'aurait vu.

Et pour la vitesse, en effet, je pense que ce qui est vraiment significatif, c'est la vitesse au périhélie (donc 82 km/s ? à 0.2 UA ?)

kace
Messages : 397
Inscription : 12/01/2011 - 14:19:31
Activité : Salarié

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par kace » 02/07/2018 - 16:14:02

Clairement il y a un biais observationnel fort : les objets passant loin (plus de "quelques UA") ne sont tout simplement pas suffisamment brillants pour être repérés.
Néanmoins, dans le cas présent, le périhélie est à 0,25 UA, à mettre en regard avec le fait qu'on détecte ce type de petit astéroïde jusqu'à ~2 UA.
Il faudrait calculer le paramètre d'impact (ie la distance au Soleil à laquelle il serait passé si le Soleil n'avait pas dévié sa trajectoire) pour être précis mais le calcul est un peu pénible, faudrait que je me replonge dans ces calculs un peu complexes : mais en faisant l'hypothèse que ce paramètre d'impact serait de ~0,4 UA (à vue de nez je pense que c'est 0,3 ou 0,4 UA), la proba reste faible : c'est la proba de passer dans un cercle de 0,4 de rayon quand on passe dans un cercle de 2 de rayon, soit (0,4/2)^2 = 4% ... Avec 0,3, ça donnerait 2%.
Sauf à ce que la distance de détection d'Oumuamua soit nettement plus faible, ce calcul laisse penser que sa trajectoire est "particulièrement proche" du Soleil. Dur de faire des stats avec un évènement, mais ça reste proche.
Note : on en saura beaucoup plus quand le LSST entrera en service, car il devrait en découvrir d'assez nombreux (plusieurs, voire des dizaines d'autres chaque année ?) grâce à un suivi jusqu'à la magnitude 25 de la moitié du ciel toutes les semaines ! Vivement 2023 : -)

Avatar de l’utilisateur
AGA 13
Messages : 42
Inscription : 29/05/2010 - 15:35:36
Activité : Ingénieur

Re: [News] Le VLT de l’ESO observe `Oumuamua s’éloigner rapidement

Message par AGA 13 » 22/07/2018 - 20:20:42

Le visiteur
‘Oumuamua est arrivé dans le système solaire avec une vitesse de 26 km/s. C’est sa vitesse de croisière interstellaire. Après être passé à 0,26 UA du soleil à la vitesse de 88 km/s, il est prévu qu’il retrouve sa vitesse initiale de 26 km/s, lorsqu’il aura quitté le système solaire. (tout ça dans le repère solaire, la vitesse étant exprimée le long de la trajectoire)
Le premier juin 2018, il était à 5,7 UA du soleil et sa vitesse était de 31,7 km/s (quelle idée ces vitesses en km/h. C’est pour impressionner le chaland avec plein de zéros ?)

« Le gain en vitesse est négligeable »
L’adjectif est particulièrement maladroit. La différence de vitesse entre celle qu’aurait un astre passif, transitant dans notre système solaire, et celle mesurée pour ‘Oumuamua n’est pas négligeable car elle motive une multitudes d’articles scientifiques. Mais cette différence est de combien ? 1 % 0,1 % 0,01 % ? C’est quand même un peu fort de ne pas mentionner un ordre de grandeur d’un écart qui fait l’objet de tant de questionnements.

« une poussée de faible mais constante intensité »
Il n’y a rien de constant chez ‘Oumuamua. Sa rotation est chaotique. Les surfaces ensoleillées constamment changeantes. Le ou les jets de dégazage (si l’hypothèse est juste) sont donc irréguliers et d’orientation imprévisibles. Néanmoins avec la courbe de lumière il est possible d’intuiter son orientation et de modéliser l’effet d’un dégazage. C’est ce qui a été fait, si j’ai bien compris, et ce serait la seule modélisation qui rend compte de la mesure de vitesse.
https://www.youtube.com/watch?time_cont ... DUn_AV0HS0

«Il questionne la classification préalable d’`Oumuamua parmi les astéroïdes interstellaires »
Astéroïde ou comète ? On s’en fou ! Interstellaire en tous cas, ce n’est plus une question.
La classification en comètes ou en astéroïdes a du plomb dans l’aile. Un certain nombre d’astéroïdes ont été pris en flagrant délit de dégazage tels que 2060 Chiron, 3552 Don Quichotte1, 7968 Elst-Pizarro, 60558 Echeclus, etc. Ces astres sont appelés astéroïdes cométaires. Ce sont des astres d'abord catalogués comme astéroïdes, puis suite à la mise en évidence par l'observation d'une activité cométaire, catalogués comme comètes périodiques mais sans pour cela perdre leur statut d'astéroïdes. Par ailleurs, les astéroïdes de la ceinture principale peuvent être vus comme d’anciennes comètes qui ont terminé leur dégazage, tout du moins à la distance où ils sont du soleil. Ceux qui sont déstabilisés et s’approchent du soleil se mettent à dégazer. En tous cas, pour Oumuamua, la fameuse « classification » a évacué la question avec un « i » majuscule comme Interstellaire dans «1I/2017 U1 (`Oumuamua)». Il n’est donc plus question de comètes ou d’astéroïdes, c’est prudent. Note : C’est quand même pas très astucieux de choisir un « i » majuscule dans la dénomination, lequel se confond avec un « l » minuscule. Bref pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué auraient dit les Shadoks

“Nous pensons qu’`Oumuamua peut éjecter de gros grains de poussière.”
Ce serait quoi ce dégazage invisible ?
La température de sublimation de la glace dans le vide est de -73°C (200K). C’est la température atteinte par les comètes à 3 UA du soleil. En général, les comètes émettent donc des particules, de quelques microns à quelques centimètres, dès que leur distance au soleil est inférieure à 3 UA.
‘Oumuamua a dépassé les 3UA depuis début janvier 2018 : Un dégazage par sublimation est peu probable. Je ne mettrais pas un copek sur « les gros grains de poussières »
Pour ne pas avoir vu ce dégazage, ni maintenant, ni au périhélie, c’est qu’il doit s’agir principalement de gaz avec très peu de poussière. C’est l’hypothèse d’un article sur le site de l’ESA :
http://www.esa.int/Our_Activities/Space ... ly_a_comet

Pour tirer les choses au clair, il faudrait envoyer une sonde à la poursuite d’Oumuamua. Il faudrait pour cela faire mieux que la sonde Voyager 1 qui quitte aussi le système solaire, à la pauvre vitesse de 16 km/s !

Répondre