Alzheimer et Parkinson: une solution inattendue dans le marc de café

Publié par Redbran le 29/11/2023 à 08:00
Source: Environmental Research
...
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Dans une étude récente, une équipe de chercheurs de l'Université du Texas à El Paso, dirigée par Jyotish Kumar, doctorant, et supervisée par Mahesh Narayan, Ph.D. et Fellow de la Royal Society of Chemistry, a découvert que l'acide caféique (L'acide caféique ou acide (E) 3-(3,4-dihydroxyphényl)prop-2-ènoïque est un...), issus de marc de café usagé, pourraient protéger les cellules cérébrales contre les dommages causés par plusieurs maladies neurodégénératives. Ces maladies, telles qu'Alzheimer, Parkinson et Huntington, affectent des millions de personnes et représentent un coût de soins considérable.


Image d'illustration Pixabay

Les maladies neurodégénératives se caractérisent principalement par la perte de neurones. Elles réduisent la capacité à accomplir des fonctions de base comme le mouvement et la parole, ainsi que des tâches plus complexes. Ces troubles, dans leurs premiers stades et causés par des facteurs de style de vie ou environnementaux, partagent plusieurs traits communs, comme des niveaux élevés de radicaux libres dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite...), et l'agrégation de fragments de protéines amyloïdes.

L'équipe de Kumar a découvert que les CACQDs étaient neuroprotecteurs dans des expériences en éprouvette, des lignées cellulaires et d'autres modèles de la maladie de Parkinson causée par un pesticide (Un produit phytosanitaire est une substance émise dans une culture pour lutter contre des...) nommé paraquat (Le paraquat est un biocide pesticide herbicide. Il appartient à une famille chimique (les...). Les CACQDs ont montré leur capacité à éliminer les radicaux libres ou à prévenir leurs dommages, et à inhiber l'agrégation des fragments de protéines amyloïdes sans causer d'effets secondaires significatifs.

L'acide caféique appartient à une famille de composés appelés polyphénols, connus pour leurs propriétés antioxydantes. Sa capacité à traverser la barrière hémato-encéphalique (La barrière hémato-encéphalique, ou hémo-encéphalique, est une...) lui permet d'exercer ses effets directement sur les cellules cérébrales.

Le processus d'extraction des CACQDs à partir du marc de café est considéré comme une "chimie verte", c'est-à-dire respectueuse de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et...). L'abondance de marc de café rend ce processus économique et durable. Dans leur laboratoire, l'équipe "cuit" des échantillons de marc de café à 200° pendant quatre heures (L'heure est une unité de mesure  :) pour réorienter la structure de carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C,...) de l'acide caféique et former des CACQDs.

Ce travail, décrit dans un article publié dans le journal Environmental Research, ouvre la voie à de nouvelles méthodes de prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter...) des maladies neurodégénératives, potentiellement accessibles et économiques. Narayan et Kumar sont conscients que la ligne d'arrivée est encore loin, mais ils poursuivent un parcours qui pourrait aboutir à un médicament (Un médicament est une substance ou une composition présentée comme possédant...), peut-être sous forme de pilule, pour prévenir la majorité des troubles neurodégénératifs non génétiques.
Page générée en 0.241 seconde(s) - site hébergé chez Contabo | English version
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique