Amaigrissement et polluants de l'organisme
Publié par Isabelle le 01/01/2011 à 12:00
Source: Université Paris Descartes
De l'obésité à l'amaigrissement drastique: quels effets sur la teneur en polluants de l'organisme ? Quel impact sur la santé ? Tous les jours, l'organisme est soumis à différents types de pollutions (atmosphérique, alimentaire etc.). Mais sommes-nous tous égaux devant notre capacité à capter et stocker ces substances? Que deviennent ces polluants stockés et affectent ils notre santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) ?

Des chercheurs appartenant à trois équipes (1), ont mesuré le taux de certains polluants contenus dans l'organisme de 70 personnes obèses suivies à l'hôpital (Un hôpital est un lieu destiné à prendre en charge des personnes atteintes de pathologies et des traumatismes trop complexes pour pouvoir être traités à domicile ou dans le cabinet d'un médecin.) dans le cadre d'une chirurgie (La chirurgie est une technique médicale consistant en une intervention physique sur les tissus, notamment par incision et suture. Un médecin spécialisé dans cette discipline est un chirurgien. Un acte médical...) de l'obésité (L'obésité est l'état d'une personne, ou d'un animal, souffrant d'une hypertrophie de la masse adipeuse, qui se traduit par un excès de poids, réparti de façon généralisée...). Leurs travaux montrent d'une part qu'un
amaigrissement drastique conduit à une diminution de certains polluants dans l'organisme et révèlent, d'autre part, qu'ils tendent à retarder l'amélioration des fonctions hépatiques et cardiovasculaires habituellement entraînées par l'amaigrissement. Ces travaux sont publiés le 15 décembre dans la revue Environmental Health Perspectives.

Il n'est pas rare au cours d'une journée classique que nous soyons exposés à différents types de polluants. Alors que l'organisme élimine rapidement la plupart d'entre eux, certains résistent aux processus naturels de détoxication. Ces
molécules persistent dans l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels,...) et s'accumulent dans les tissus vivants (cf. encadré). Lorsqu'ils sont de nature organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés organiques.), ces polluants sont appelés Polluants Organiques Persistants (POPs).

Chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme prépubère est...), de nombreuses études montrent que cette persistance ( Persistance (statistiques) Persistance (informatique) en peinture : La Persistance de la mémoire (1931) en médecine : la persistance du canal artériel la Persistance rétinienne ) dans les tissus est due à un appétit (L'appétit est le désir de manger. L'appétit existe dans les formes de vies les plus évoluées pour réguler la...) particulier des cellules graisseuses pour ces polluants. Elles servent (Servent est la contraction du mot serveur et client.) à la fois de capteur (Un capteur est un dispositif transformant l'état d'une grandeur physique observée en une grandeur utilisable exemple : une tension électrique, une hauteur de mercure, une...) et de lieu de stockage. Les chercheurs se sont donc
légitimement posé la question de l'effet d'un amaigrissement drastique sur la teneur globale de ces polluants dans notre organisme. Peu de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) existent dans la littérature scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes...) sur leur responsabilité dans les maladies associées à
l'obésité malgré un intérêt grandissant pour cette thématique lié à l'épidémie d'obésité que nous connaissons depuis quelques décennies.

Les trois équipes de scientifiques ont étudié les profils de près de 70 patients obèses suivis à l'hôpital pour une chirurgie de l'obésité associée à un régime. Ils ont pu disposer d'échantillons sanguins et de tissus adipeux et estimer leur teneur en
polluants persistants. Les mêmes mesures ont été effectuées chez des personnes minces. Les résultats de ces travaux montrent que les personnes obèses ont une quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un...) totale de polluants 2 à 3 fois plus élevée que les personnes minces en raison d'une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre...) grasse plus grande.

Au cours d'un amaigrissement drastique (chirurgie bariatrique associée à un régime), l'analyse des chercheurs montre une augmentation de ces polluants dans le sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté...). "Cette observation (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très grande participation des...) peut s'expliquer par une libération progressive des
polluants dans la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) sanguine du fait de la réduction de taille des cellules graisseuses" précise Robert Barouki. Au bout de 6 mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) à 1 an, on constate une diminution d'environ 15% de la quantité totale des polluants les plus abondants tels que les PCB mais pas des polluants les moins représentés tels que les dioxines.

En parallèle, les personnes opérées ont été examinées sur le plan biologique et clinique. Conformément à ce qui est attendu, toutes les personnes obèses améliorent leurs fonctions hépatiques, cardiovasculaires et pancréatiques. Les chercheurs ont pu examiner les relations entre l'amélioration de ces différentes fonctions et les taux sanguins de polluants. Ils ont ainsi constaté que l'amélioration de ces fonctions n'était pas identique pour tous les individus. Plus précisément, ils ont montré que les personnes ayant les taux de polluants sanguins les plus élevés étaient ceux chez qui l'amélioration des fonctions hépatiques et cardiovasculaires était la plus lente (La Lente est une rivière de la Toscane.).

Cette dernière observation a été faite chez des personnes n'ayant pas une exposition particulièrement élevée aux polluants. Ainsi, des quantités de polluants relativement communes semblent capables d'affecter des paramètres cliniques et biologiques chez l'homme. Ce constat devra être complété par d'autres travaux, notamment des travaux expérimentaux nécessaires pour établir un lien de causalité. Dans tous les cas de figure, cette étude réalisée chez des personnes obèses constitue un argument supplémentaire en faveur des efforts de prévention (La prévention est une attitude et/ou l'ensemble de mesures à prendre pour éviter qu'une situation (sociale, environnementale, économique..) ne se dégrade, ou qu'un accident, une épidémie ou une...) contre la contamination par les polluants persistants.

Notes
(1) Unité 747 Inserm-Université Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la Seine...) Descartes, Unité 872 Inserm-Université Pierre et Marie Curie (Maria Sk?odowska-Curie (née à Varsovie le 7 novembre 1867 et décédée à Sancellemoz le 4 juillet 1934), connue en France sous le nom de Marie Curie, est une physicienne...) et Inra USC
2013 de Nantes

Les polluants organiques persistants (POP)

La pollution (La pollution est définie comme ce qui rend un milieu malsain. La définition varie selon le contexte, selon le milieu considéré et selon ce que l'on...) organique est un type de pollution chimique provoquée par les polluants carbonés. Elle s'étend de composés comme les lisiers ou les boues d'épuration aux PCB (polychlorobiphényles). Leurs effets sont très variables, certains sont biodégradables tandis que d'autres persistent dans l'environnement.

Ce sont ces polluants organiques persistants (POP), tels que les PCB, les dioxines et les furanes que les chercheurs ont étudiés. Les dioxines et les furanes ont des propriétés toxicologiques semblables et leurs effets combinés sont additifs. La
dioxine la plus connue est la tetrachlorodibenzodioxine ou dioxine de Seveso, en référence à l'incident d'une usine chimique en Italie. Les PCB sont de deux sortes, certains ont des propriétés similaires à celles de la dioxine de Seveso, alors que
d'autres ont des propriétés différentes insuffisamment caractérisées. Les PCB contaminent plusieurs rivières françaises et, comme les dioxines et les furanes, se retrouvent dans les aliments les plus gras.

Publication: "Fate and Complex Pathogenic Effects of Dioxins and Polychlorinated Biphenyls in Obese Subjects before and after Drastic Weight Loss", Environmental Health Perspectives, 15 décembre 2010.
Page générée en 0.401 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique