Améliorer la cybersécurité tout en protégeant les droits des citoyens

Publié par Isabelle le 21/04/2014 à 00:00
Source: Université de Montréal

Benoit Dupont
Le professeur Benoit Dupont, de l'Université de Montréal, sera à la tête d'une équipe d'experts en cybersécurité qui aura la sécurité des citoyens comme principal objectif. Ce projet voit le jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa...) grâce à une subvention (Une subvention est une aide financière, c’est-à-dire une somme d’argent, qui est allouée par une institution publique ou privée à une personne ou une organisation privée ou publique dans le cadre d'un projet. Les bénéficiaires...) de 1,6 million de dollars annoncée aujourd'hui par les Réseaux des centres d'excellence du Canada. " Internet et les infrastructures informatiques qui le supportent jouent un rôle clé dans le développement économique, social et politique. Malheureusement, la sécurité n'a pas été intégrée dans cette technologie (Le mot technologie possède deux acceptions de fait :) dès sa création, et aujourd'hui des risques de toutes sortes compromettent l'intégrité des systèmes informatiques des entreprises et des organismes gouvernementaux canadiens, explique le Pr Dupont. À l'heure (L’heure est une unité de mesure du temps. Le mot désigne aussi la grandeur elle-même, l'instant (l'« heure qu'il est »), y compris en sciences (« heure...) actuelle au Canada, les crimes informatiques comptent pour le tiers des crimes contre les biens. " Benoit Dupont est professeur à l'École de criminologie de l'Université de Montréal (L’Université de Montréal est l'un des quatre établissements d'enseignement supérieur de Montréal au Québec. Elle est l'une des dix grandes universités du Canada (la...), où il occupe une Chaire de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques....) du Canada en sécurité, en identité et en technologie. Il est également le directeur du Centre international de criminologie comparée. Son équipe portera le nom de Réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) Intégré sur la Cybersécurité (RISC).

Le RISC réunira des universitaires des sciences informatiques et sociales, des organismes gouvernementaux responsables de la mise en oeuvre de la cybersécurité ainsi que des entreprises privées spécialisées dans la protection des infrastructures critiques et des télécommunications (Les télécommunications sont aujourd’hui définies comme la transmission à distance d’information avec des moyens électroniques. Ce terme est plus utilisé que le terme synonyme officiel «communication électronique»....). " L'idée de départ est de mettre en commun des expertises dispersées dans les disciplines du génie et des sciences sociales dans le but d'aider les personnes qui mettent en oeuvre des dispositifs de cybersécurité à travailler plus efficacement, précise le Pr Dupont. Nous cherchons à accroître la résilience de l'écosystème numérique (Une information numérique (en anglais « digital ») est une information ayant été quantifiée et échantillonnée, par opposition...) en général en identifiant (En informatique, on appelle identifiants (également appelé parfois en anglais login) les informations permettant à une personne de s'identifier auprès d'un système.) les solutions techniques, les politiques et les approches réglementaires les plus efficaces ou les plus prometteuses. "

Le réseau vise à donner aux Canadiens un avantage dans la cyberéconomie mondiale. " Les technologies de cybersécurité ont parfois des conséquences sociales imprévues et indésirables, comme Edward Snowden nous l'a démontré. Notre groupe se fondera sur les connaissances actuelles pour remettre en question les croyances non scientifiques et les choix politiques malavisés qui pourraient mener à des abus dans ce domaine émergent. Nous croyons qu'en attaquant ces problèmes de front, nous pourrons accroître la confiance des utilisateurs finaux envers l'intégrité de l'infrastructure numérique, ce qui devrait contribuer à soutenir le rythme de croissance accéléré et le potentiel d'innovation de la cyberéconomie, " espère le Pr Dupont.

L'équipe de chercheurs partagera son expertise par différents moyens, comme des ateliers, des bases de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) en ligne, des programmes de perfectionnement professionnel et même des émissions télévisées. " Au Canada, 80 % des ménages ont accès à Internet (L'accès à Internet a beaucoup varié depuis sa création dans les années 1970. Un fournisseur d'accès à Internet permet cet, soit accès grâce à une...). Il est donc essentiel pour nous de sensibiliser le grand public aux risques qu'il encourt et de lui indiquer les précautions à prendre, " précise le Pr Dupont.

Le RISC, qui sera basé à l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études...) de Montréal (Montréal est à la fois région administrative et métropole du Québec[2]. Cette grande agglomération canadienne constitue un centre majeur du commerce, de l'industrie, de la culture, de la finance et...), viendra s'ajouter aux nombreuses ressources de l'institution en matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état...) de cybersécurité et de cyberjustice. Geneviève Tanguay, vice-rectrice à la recherche, à la création et à l'innovation de l'Université de Montréal, conclut : " Ce réseau fait l'interface (Une interface est une zone, réelle ou virtuelle qui sépare deux éléments. L’interface désigne ainsi ce que chaque élément a besoin de connaître de l’autre pour pouvoir fonctionner correctement.) interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) entre notre Centre international de criminologie comparée et notre Centre de recherche en droit public, qui est le centre de recherche en droit le plus ancien du Canada. Nous sommes heureux que les Réseaux des centres d'excellence aient décidé de se joindre à nous pour appuyer l'initiative du professeur Dupont, qui cherche à mobiliser une large communauté d'experts afin que les risques émergents liés à Internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide Web, en utilisant le protocole de communication IP...) soient abordés et réglementés de façon sensée. "
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.136 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique