Un ancien continent préhistorique enfoui sous l'Océan Indien

Publié par Adrien le 26/02/2013 à 00:00
Sous les eaux de l'Océan Indien, sous l'Ile de la Réunion et l'Ile Maurice, se trouverait un microcontinent préhistorique immergé. Baptisé Mauritia, ce microcontinent se serait détaché de l'actuelle Ile de Madagascar il y a environ 60 millions d'années. Selon la revue britannique Nature Geoscience qui rapporte la découverte scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...), ce fragment de continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens...) préhistorique aurait ensuite été submergé par les eaux et recouvert par de grandes quantités de lave (La lave est une roche en fusion, plus ou moins fluide, émise par un volcan lors d’une...) issues des entrailles de la Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance...).


L'Ile Maurice, à l'Est de Madagascar

C'est en étudiant le sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites...) de plages de l'Ile Maurice que les chercheurs ont découvert des fragments d'un type de roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce...) typique d'anciennes croutes continentales: des zircones (cristaux de silicates de zirconium). Or ces zircones sont bien plus anciennes que les plus anciennes roches de l'Ile Maurice, datant d'environ 8,9 millions d'années. Selon les explications de Bjørn Jamtveit, géologue de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la...) d'Oslo, ces vieux fragments de roche seraient remontés à la surface (Une surface désigne généralement la couche superficielle d'un objet. Le terme a...) de la Terre depuis un ancien continent qui se serait retrouvé géologiquement sous l'Ile Maurice. C'est le volcanisme de la région qui aurait été le vecteur (En mathématiques, un vecteur est un élément d'un espace vectoriel, ce qui permet...) de la remonté des roches depuis les profondeurs du manteau terrestre, puis l'érosion aurait fini le travail, éparpillant des cristaux de zircones dans le sable de l'Ile Maurice.

Pour appuyer cette hypothèse, les mesures effectuées de l'épaisseur de la croute du fond marin de cette région présentent des valeurs anormalement élevées. Habituellement comprise entre 5 et 10 kilomètres (Le mètre (symbole m, du grec metron, mesure) est l'unité de base de longueur du Système...), les mesures indiquent une épaisseur de 25 à 30 km. La présence d'une croute continentale, qui se serait retrouvée sous l'océan (Un océan est souvent défini, en géographie, comme une vaste étendue d'eau...), permettrait d'expliquer cette anomalie.

De plus, les zircones seraient compatibles avec la croute continentale située au niveau de l'Ile de Madagascar dont elles pourraient être issues. C'est le même processus géologique ayant permis l'émergence du continent indien qui aurait détaché le microcontinent Mauritia de Madagascar, puis l'aurait fait couler en l'étirant et le désagrégeant.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.452 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique