Une avancée dans la connaissance des mécanismes de contrôle naturel de l'infection par le VIH

Publié par Isabelle le 12/10/2020 à 13:00
Source: CEA

VIH
Un pas de plus vient d'être franchi dans la compréhension des mécanismes du contrôle du VIH permettant à certains individus de maîtriser l'infection sans traitement.

Une équipe de recherche menée par le Dr Asier Sáez-Cirión (Institut Pasteur) et le Dr Bruno Vaslin (IDMIT*, CEA-Inserm-Université Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la...) Saclay) a observé pour la première fois que l'activité (Le terme d'activité peut désigner une profession.) antivirale des lymphocytes T CD8+ de macaques "contrôleurs" infectés par le virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme...) de l'immunodéficience simienne (équivalent du VIH pour les primates (Les primates (du latin primas, atis signifiant « celui qui occupe la première place ») constituent un ordre au sein des mammifères placentaires. Ce clade regroupe les singes - dont...) non humains), d'abord limitée dans les deux premières semaines de l'infection, s'accroît ensuite. Une explication serait le développement précoce de lymphocytes T CD8+ mémoires très efficaces.

Cette étude, soutenue par l'ANRS, la fondation MSDAvenir et le programme Investissement d'Avenir de l'ANR, est parue dans la revue Cell Reports le 22 septembre 2020.

Les contrôleurs du VIH sont les rares personnes identifiées comme étant capables de maîtriser l'infection sans traitement. De précédentes études ont mis en évidence le rôle central des lymphocytes T CD8+ (LTCD8+) - qui reconnaissent et éliminent rapidement les cellules infectées par le VIH - dans ce phénomène. Il a été observé que les individus contrôleurs possédaient des LTCD8+ ayant un programme moléculaire différent des non-contrôleurs pendant la phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) chronique de l'infection.

Pour déterminer ce qu'il se passe pendant la phase aigüe de l'infection, l'équipe de l'Institut Pasteur (L’Institut Pasteur est une fondation française privée à but non lucratif qui se consacre à l'étude de la biologie, des microorganismes, des maladies et des vaccins. Il est ainsi nommé d'après Louis...) et leurs collègues de l'IDMIT, des universités de Paris et Paul Sabatier de Toulouse, de l'école de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à...) de Cardiff et de l'AP-HP ont utilisé un modèle spécifique de macaques infectés par le virus de l'immunodéficience simienne (SIV), certains devenant naturellement contrôleurs et d'autres progressant vers le Sida. Pour la première fois, ils ont pu suivre, dès les premiers jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport à minuit heure locale) et sa durée...) suivant l'infection, les événements qui ont conduit (ou non) au contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de vérification et de maîtrise.) du virus et observé les différences caractérisant les LTCD8+ des animaux contrôleurs.

Alors que les LTCD8+ spécifiques du virus du SIV sont produits en grande quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une...) dans les 15 jours qui suivent l'infection chez tous les sujets, leur capacité à éliminer les lymphocytes T CD4 infectés par le SIV reste limitée. Cependant, les chercheurs ont pu observer que l'activité antivirale des LTCD8+ augmente progressivement au cours des semaines suivantes, mais ceci uniquement chez certains individus - ceux qui justement deviendront plus tard les contrôleurs. Ainsi, leurs LTCD8+ parviennent à diminuer progressivement la virémie et à établir un contrôle durable de l'infection par le SIV sans traitement antirétroviral. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer qu'il fallait deux à trois mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pour que la maturation de la réponse des LTCD8+ ait lieu et que le contrôle de l'infection puisse s'établir chez les individus contrôleurs.

Pourtant, c'est dans les deux premières semaines qui suivent l'infection que serait déterminée la capacité à contrôler ou non le SIV. Si les LTCD8+ des non-contrôleurs semblent conférer une réponse immédiate, ils s'épuisent face à la présence continue du SIV. Au contraire, les animaux contrôleurs développent des cellules T CD8+ mémoires capables de régénérer de nouvelles cellules face aux stimulations répétées du SIV. Les chercheurs émettent l'hypothèse que cette différence pourrait être due à une protection relative des ganglions, qui présentent moins de cellules infectées dans les premiers jours de l'infection chez les contrôleurs.

Ces observations (L’observation est l’action de suivi attentif des phénomènes, sans volonté de les modifier, à l’aide de moyens d’enquête et d’étude appropriés. Le plaisir procuré explique la très...) viennent compléter et consolider les précédents travaux de cette même équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...). "Nos résultats montrent que des différences entre les LTCD8+ des contrôleurs et non contrôleurs s'établissent très tôt lors de l'infection aigüe. Nous introduisons pour la première fois le concept de maturation du potentiel antiviral (Un antiviral désigne une molécule perturbant le cycle de réplication d'un ou de plusieurs virus, permettant ainsi de ralentir mais rarement d'arrêter une...) de la réponse des LTCD8+ lors d'une infection par le VIH/SIV", rapporte le Dr Caroline Passaes, ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise...) de recherche au sein de l'unité VIH, inflammation (Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure, allergie…) et persistance ( Persistance (statistiques) Persistance (informatique) en peinture : La Persistance de la mémoire (1931) en médecine : la persistance du canal artériel la Persistance rétinienne ) à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical...) Pasteur et première auteure de l'étude. Cette découverte ouvre des perspectives importantes pour développer de nouvelles approches de vaccin ou d'immunothérapie (L'immunothérapie est un traitement qui consiste à administrer des substances qui vont stimuler les défenses immunitaires de l'organisme afin de lutter contre différentes maladies, en...) en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'obtenir une rémission de l'infection par le VIH.

Note:
* L'IDMIT (Infectious Diseases Models for Innovative Therapies) est une unité mixte de recherche entre le CEA, l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...) Paris-Saclay, l'Inserm, l'Institut Pasteur, l'ANRS et la société OncoDesign, spécialisée dans les maladies infectieuses.


Références
Optimal Maturation of the SIV-Specific CD8+ T Cell Response after Primary Infection Is Associated with Natural (Natural est un langage de programmation semi-compilé, édité par la société allemande Software AG.) Control of SIV: ANRS SIC Study, Cell Reports, 22 septembre 2020
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.785 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique