Inflammation
Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure, allergie…

Un abcès sur la peau, montrant une zone rougie correspondant à l’inflammation. Un cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette distance est appelée rayon du cercle. Celui-ci étant infiniment...) concentrique de tissus nécrosés est présent ainsi que du pus
Orteil (Les orteils, appelés parfois doigts de pied, sont des appendices du pied.) infecté présentant une inflammation (Une inflammation est une réaction de défense immunitaire stéréotypée du corps à une agression : infection, brûlure, allergie…) aiguë (rougeur et œdème)

Symptômes

L’inflammation peut se manifester par :

  • une rougeur (érythème) : il y a une vasodilatation locale ;
  • un gonflement (œdème) ;
  • une sensation de chaleur ;
  • une douleur (La douleur est la sensation ressentie par un organisme dont le système nerveux détecte un stimulus nociceptif. Habituellement, elle correspond à un...) qui semble pulser ;
  • une altération du fonctionnement de l’organe touché (impotence fonctionnelle), par exemple une difficulté à bouger dans le cas d’une articulation.

On fait parfois référence aux noms latins, notamment dans les langues étrangères, pour décrire les manifestations de l’inflammation. Ces manifestations ont été décrites il y a 2 000 ans par Celsus : rubor (rougeur), calor (chaleur), tumor (gonflement), dolor (douleur), functio laesa (impotence fonctionnelle). Si l’inflammation est connue depuis l’antiquité, l’impotence fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions. Initialement, le terme désignait les fonctions qui en prennent d'autres en argument. Aujourd'hui, le...) a été rajoutée à sa définition (Une définition est un discours qui dit ce qu'est une chose ou ce que signifie un nom. D'où la division entre les définitions réelles et les définitions nominales.) par Rudolf Virchow en 1858.

Inflammation et cancer

Il est désormais reconnu que l'état inflammatoire était favorable au développement des tumeurs et a fortiori des tumeurs cancéreuses.

Mécanisme inflammatoire

Il existe 2 phases :

Phase vasculaire : Vasodilatation et augmentation de la perméabilité vasculaire

  1. Libération de molécules préformées par les mastocytes (Histamine et Sérotonine)
  2. Activation (Activation peut faire référence à :) de protéines plasmatiques inactives (Facteur XII (Hageman), bradykinine, kallikréine, complément)
  3. Sécrétion de médiateurs lipidiques (prostaglandines dont prostacycline, leucotriènes, facteur d'activation plaquettaire (PAF))

Phase cellulaire

  1. Margination leucocytaire
  2. Rolling : interaction (Une interaction est un échange d'information, d'affects ou d'énergie entre deux agents au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.) des leucocytes et des cellules endothéliales par l'intermédiaire de sélectines
  3. Diapédèse : passage de la paroi endothéliale par les leucocytes qui commence par l'adhésion (En physique, l'adhésion est l'ensemble des phénomènes physico-chimiques qui se produisent lorsque l’on met en contact intime deux...) cellulaire par l'intermédiaire des intégrines et de molécules d'adhésion (ICAM : intercellular adhesion molecule).

La vasodilatation locale a pour but d’augmenter la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) du sang (Le sang est un tissu conjonctif liquide formé de populations cellulaires libres, dont le plasma est la substance fondamentale et est présent chez la plupart des animaux. Un humain adulte est doté d’environ 5 litres de...) afin d’évacuer les cellules mortes et les toxines (détersion), et d’apporter les éléments nécessaires à la guérison (La guérison est un processus biologique par lequel les cellules du corps se régénèrent pour réduire l'espace d'une région endommagée par la nécrose. La guérison implique la suppression...), notamment des globules blancs (lymphocytes) pour combattre les corps étrangers. Ce gonflement local des vaisseaux sanguins provoque la rougeur et la sensation de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !), ainsi qu’un épanchement de l’eau du plasma sanguin (Le plasma sanguin est le composant liquide du sang, dans lequel les cellules sanguines sont en suspension. Il constitue 55 % du volume total du sang.) par osmose (L’osmose désigne le phénomène de diffusion de molécules de solvant (l'eau de façon générale) à travers une membrane semi-perméable qui sépare deux liquides de concentrations en soluté différentes. Le passage de solvant d'un...) vers les tissus, ce qui provoque l’œdème. L’œdème comprime les nerfs alentours et provoque la sensation douloureuse et les démangeaisons.

L’inflammation, si elle est une réaction de défense, peut poser en soi un problème; par exemple, dans le cas du traumatisme (Un traumatisme est un dommage de la structure ou du fonctionnement du corps ou du psychisme. Il peut être dû à un agent ou à une force extérieure, de nature...) d’une articulation, le gonflement peut gêner l’examen clinique.

Pour combattre l’inflammation, on peut utiliser le froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) (il provoque une vasoconstriction, fait diminuer le gonflement et calme la douleur), ainsi que des médicaments anti-inflammatoires, sous forme orale, de suppositoire, en inhalation, en perfusion (La perfusion (du latin perfundere) est le processus physiologique qui permet d'alimenter un organe en composés chimiques (nutriments et oxygène) nécessaires à son métabolisme. Dans un...), ou bien locale (pommade, collyre (Les collyres ou gouttes ophtalmiques sont des préparations pharmaceutiques destinées à une application ophtalmique. Ce sont des médicaments liquides ou semi-solides qu'on...), suspension ( Le fait de suspendre des particules En chimie, la suspension désigne une dispersion de particule. En géomorphologie, la suspension est un mode de transport des sédiments. Le fait de suspendre un objet En...) nasale).

Localisation

Selon l’endroit où est située l’inflammation, elle peut prendre différents noms, en général en -ite :

  • amygdalite (ou angine) : inflammation de l’amygdale ;
  • appendicite : inflammation de l’appendice iléo-cæcal ;
  • artérite : inflammation d’une artère ;
  • arthrite : inflammation des articulations ;
  • blépharite : inflammation de la paupière ;
  • bouton d'acné (L'acné est une dermatose (maladie de la peau) inflammatoire des follicules pilosébacés (les glandes sécrétant le sébum, à la racine des poils) avec...) ou comédon : inflammation généralement située sur le visage.
  • capillarite : Inflammation des petits vaisseaux cutanés ;
  • cellulite : inflammation de la peau ;
  • cérébéllite : inflammation du cervelet ;
  • colite : inflammation du côlon ;
    • rectocolite (rectocolite hémorragique)
  • conjonctivite : inflammation de la conjonctive (surface de l’œil) ;
  • cholécystite: inflammation de la vésicule biliaire
  • cystite : inflammation de la vessie ;
  • dermatite (Les dermatites sont des maladies de la peau, elles peuvent avoir plusieurs causes.) ou dermite : inflammation de la peau ;
  • desmodontite : inflammation du desmodonte (dent) ;
  • encéphalite : inflammation de l’encéphale (cerveau) ;
  • endocardite : inflammation de l’endocarde ;
  • endométrite : inflammation de l'utérus ;
  • endophtalmie : inflammation de l'œil ;
  • entérite : inflammation de l’intestin grêle ;
  • épicondylite ou épitrochléite : inflammation de l’épicondyle ou de l’épitrochlée de l'humérus;
  • épididymite : inflammation de l’épididyme ;
  • gastrite : inflammation de l’estomac ;
  • gastro-entérite : inflammation simultanée de l’estomac et de l’intestin grêle ;
  • gingivite : inflammation des gencives ;
  • labyrinthite : inflammation du labyrinthe ;
  • laryngite : inflammation du larynx ;
  • mammite ou mastite : inflammation de la glande mammaire. En particulier, en médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal...) vétérinaire, inflammation du pis de la vache ;
  • méningite : inflammation des méninges ;
  • mastoïdite : inflammation de la mastoïde ;
  • mucite : inflammation de la bouche ;
  • myélite : inflammation de la moelle épinière ;
  • myocardite : inflammation du myocarde (Le myocarde est le tissu musculaire (myo-, muscle) du cœur (-carde). C'est un muscle épais et creux se contractant de manière rythmique.) (muscle du cœur) ;
  • néphrite : inflammation du rein ; le mot n’est guère plus utilisé seul, mais dans le nom de maladies touchant le rein (Le rein a de multiples fonctions (hormonales, de régulation de la tension, mais il est surtout l'un des principaux organes de détoxication...) qui ne sont pas toutes inflammatoires : glomérulonéphrite, tubulonéphrite, pyélonéphrite ;
  • névrite : inflammation d'un nerf (En neuroanatomie, au sein du système nerveux , périphérique et central, un nerf désigne un regroupement d'axones, myélinisés ou non, issus de cellules nerveuses ou neurones. La...)
  • orchite : inflammation du testicule ;
  • otite : inflammation de l’oreille ;
  • ostéite ou ostéomyélite : inflammation de l’os et de sa moelle ;
  • pancréatite : inflammation du pancréas ;
  • parotidite : inflammation des glandes salivaires ;
  • péricardite : inflammation du péricarde ;
  • péritonite : inflammation du péritoine ;
  • pharyngite : inflammation du pharynx ;
  • poliomyélite : inflammation de la moelle épinière (La moelle épinière, ou moelle spinale, désigne la partie du système nerveux central prolongeant en dessous la medulla oblongata, ou bulbe rachidien,...) (de la substance grise) ;
  • pulpite ou rage (La rage est une maladie virale grave touchant les mammifères dont l'Homme. Elle est causée par un virus qui provoque une encéphalite. Zoonose assez commune, elle touche surtout les carnivores. Les symptômes sont...) de dent : inflammation de la pulpe dentaire ;
  • rhinite (Une rhinite est le terme médical décrivant l'irritation et l'inflammation (aiguë ou chronique) des muqueuses de la cavité nasale.) ou rhume : inflammation du nez ;
  • salpingite : inflammation de la trompe utérine ;
  • sinusite : inflammation des sinus ;
  • stomatite : inflammation des muqueuses buccales ;
  • tendinite : inflammation des tendons ;
  • phlébite ou (thrombose veineuse profonde) : inflammation d’une veine causée par un caillot ;
  • trachéite : inflammation de la trachée ;
  • urétrite : inflammation de l’urètre (canal urinaire) ;
  • uvéite : inflammation de l'uvée ;
  • Catarrhe : inflammation des muqueuses, des voies respiratoires, accompagnée d'une hypersécrétion (terme vieilli).
Page générée en 0.174 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique