Les bébés de 8 mois savent déjà leur grammaire
Publié par Isabelle le 14/03/2020 à 15:00
Source: CNRS INSB
Dans cette étude, publiée dans la revue Current Biology, les scientifiques ont montré que les bébés francophones de 8 mois savent déjà que les mots fréquents sont des mots grammaticaux qui apparaissent en début de phrase en français et qui ne peuvent pas être remplacés par de nouveaux éléments, tandis qu'ils acceptent un nouveau mot en tant que "mot de contenu". L'apprentissage (L’apprentissage est l'acquisition de savoir-faire, c'est-à-dire le processus d’acquisition de pratiques, de connaissances,...) de la grammaire commence donc parallèlement à l'apprentissage des sons et des mots, bien avant les premières productions.


Exemple d'un enfant en train de passer (Le genre Passer a été créé par le zoologiste français Mathurin Jacques Brisson (1723-1806) en 1760.) la tâche d'apprentissage de notre mini-langue inventée.
© Caterina Marino

L'apprentissage de l'ordre des mots est l'un des premiers exploits accomplis par les nourrissons au cours de leur acquisition (En général l'acquisition est l'action qui consiste à obtenir une information ou à acquérir un bien.) du langage. Différentes études ont déjà montré que les enfants connaissent l'ordre correct de leur langue maternelle quand ils commencent à produire leurs premières phrases, entre 2 et 3 ans. Mais comment et quand les enfants commencent-ils à acquérir cet ordre des mots ? Et quelles sont les caractéristiques de la langue qui les aident dans cet apprentissage ?

Dans cette étude, les chercheuses ont étudié l'effet de la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par unité de temps. Ainsi...) des mots. En effet, dans toutes les langues il y a des mots généralement très fréquents (dits mots grammaticaux ou "de fonction": le, il, on, dans...) et des mots moins fréquents (dits "de contenu": arc-en-ciel, violon, symphonie...). De la fréquence des mots, les enfants peuvent extraire des informations importantes: i) Sur leur position: la langue française a une structure dans laquelle les mots fréquents sont en position initiale (à Paris (Paris est une ville française, capitale de la France et le chef-lieu de la région d’Île-de-France. Cette ville est construite sur une boucle de la Seine, au centre du bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de la Seine...), le chat (Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de compagnie et compte aujourd’hui...), je vais...) alors que la langue japonaise place les mots fréquents en position finale "Tokyo kara" (Tokyo de). ii) Sur leur fonction: tandis qu'il n'est pas possible d'ajouter un nouveau mot de fonction (par ex. il n'est pas possible d'inventer une nouvelle préposition ou un nouveau déterminant), de nouveaux mots de contenu apparaissent tous les jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début (par rapport...) (iphone, courriel, etc...).

Les enfants sont-ils déjà sensibles à ces informations à huit mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) ? Pour le savoir, des enfants francophones de 7 à 9 mois sont soumis à une tâche d'apprentissage d'une mini-langue inventée en utilisant une procédure de préférence par le regard. Les bébés écoutent d'abord un flux (Le mot flux (du latin fluxus, écoulement) désigne en général un ensemble d'éléments (informations / données, énergie, matière, ...) évoluant dans un sens commun. Plus précisément le terme est...) sonore pendant 4 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...) dans cette mini-langue. Dans cette langue, des mots fréquents imitant les mots grammaticaux des langues naturelles et des mots infréquents imitant les mots de contenu alternent. Puis sont présentées des petites phrases dans cette langue inventée aux bébés. La moitié des phrases suivent l'ordre des mots du français (mot fréquent initial), l'autre moitié l'ordre des mots du japonais (mot fréquent final).

Les résultats montrent d'une part que les bébés de 8 mois ont une préférence (temps de regard plus longs) pour les phrases imitant l'ordre des mots typique du français, et d'autre part qu'ils peuvent utiliser la fréquence des mots pour identifier la catégorie à laquelle appartient un mot spécifique. Ils n'acceptent pas de nouveaux mots fréquents, mais ils s'adaptent facilement aux nouveaux mots infréquents, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme en français où il n'est pas possible d'inventer une nouvelle préposition, mais nous pouvons facilement rajouter un nouveau substantif.

Globalement, ces résultats suggèrent que les bébés ont des connaissances des bases de la grammaire de leur langue maternelle très jeune, avant même de produire leurs premiers mots.

Pour en savoir plus:
Word frequency is a cue to lexical category for 8-month-old infants.
Marino, C., Bernard, C. & Gervain, J.
Current Biology. 12 mars 2020 https://doi.org/10.1016/j.cub.2020.01.070

Laboratoire:
Integrative Neuroscience and Cognition Center (INCC) - (CNRS/Université de Paris)
45 rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux d'activité économique. Elle met en relation et structure les différents...) des Saints Pères, 75006, Paris, France.

Contacts:
- Judit Gervain - Chercheuse CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) au Centre neuroscience intégrative et cognition (INCC) - judit.gervain at parisdescartes.fr
- Caterina Marino - Post doctorante CNRS au Centre Neuroscience Intégrative et cognition (INCC) - cateemar at gmail (Gmail est un service de messagerie gratuit proposé par Google. Les messages reçus sur un compte Gmail peuvent aussi bien être lus via un client de messagerie (grâce à sa compatibilité avec les...).com
- Carline Bernard - Neuropsychologue au Centre neuroscience intégrative et cognition (INCC) - carline.bernard at gmail.com
Page générée en 0.317 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique