Le biohydrogène: une énergie propre produite à partir de déchets
Publié par Adrien le 06/05/2008 à 00:00
Source: BE Canada numéro 334 (18/04/2008) - Ambassade de France au Canada / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ ... /54023.htm
Les chercheurs du CNRC (Conseil national de Recherches Canada) s'apprêtent à produire de l'hydrogène à partir des déchets organiques et des résidus agricoles. Leur but: transformer ces rebuts en une source d'énergie propre et abordable sans libérer de gaz (Un gaz est un ensemble d'atomes ou de molécules très faiblement liés et quasi-indépendants. Dans l’état gazeux, la matière n'a pas de forme propre ni de volume propre : un gaz tend...) à effet de serre (L'effet de serre est un processus naturel qui, pour une absorption donnée d'énergie électromagnétique, provenant du Soleil (dans le cas des corps du système solaire) ou d'autres...). La majeure partie de l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) provient actuellement du gaz naturel (Le gaz naturel est un combustible fossile, il s'agit d'un mélange d'hydrocarbures présent naturellement dans des roches poreuses sous forme gazeuse.), du pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de...) lourd, du naphta et du charbon. Ces techniques consomment énormément d'énergie (Dans le sens commun l'énergie désigne tout ce qui permet d'effectuer un travail, fabriquer de la chaleur, de la lumière, de produire un mouvement.) et produisent des gaz à effet de serre (Une serre est une structure généralement close destinée à la production agricole. Elle vise à soustraire aux éléments climatiques les...).

"Produire de l'hydrogène à partir de matières organiques est meilleur pour l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques...) et exige considérablement moins d'énergie", explique Serge Guiot, chef du groupe de bioingénierie environnementale à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances...) en biotechnologie (L’OCDE définit les biotechnologies comme "l’application de la science et de la technologie aux organismes vivants à d’autres matériaux vivants ou non vivants, pour la production de savoir, biens et...) du CNRC. La fermentation (La fermentation est une réaction biochimique de conversion de l'énergie chimique contenue dans une source de carbone (souvent du glucose) en une autre forme d'énergie directement...) libérant peu d'hydrogène, l'équipe a songé à développer et à optimiser des piles à combustible (Un combustible est une matière qui, en présence d'oxygène et d'énergie, peut se combiner à l'oxygène (qui sert de comburant) dans une réaction chimique générant de la...) microbiennes assistées d'un léger courant électrique (Un courant électrique est un déplacement d'ensemble de porteurs de charge électrique, généralement des électrons, au sein d'un matériau conducteur. Ces déplacements sont imposés par l'action de la force...). L'approche, baptisée "électrolyse (Dans l'industrie chimique, l'électrolyse est une méthode de séparation d'éléments ou de composés chimiques liés utilisant l'électricité.) biocatalysée", accroît la production d'hydrogène après fermentation. L'équipe examine aussi un système de fermentation à haute température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) qui augmentera la concentration en hydrogène du gaz synthétique obtenu par gazéification.

"Nous aimerions créer des biosystèmes qu'on regrouperait en processus à étapes multiples afin d'extraire tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) l'hydrogène ou presque de la matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide,...) première", déclare Serge Guiot.

Page générée en 0.158 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique