Sous les calanques, la vie !

Publié par Adrien le 21/10/2020 à 09:00
Source: CNRS INEE
La biodiversité vit aujourd'hui une crise aiguë dans tous les milieux de la planète, et une accélération des extinctions d'espèces est redoutée alors même qu'elles sont encore largement méconnues. Parmi les milieux où cette diversité n'a été que très peu décrite, figurent certains environnements extrêmes et difficiles d'accès comme les grands fonds marins, les grottes sous-marines et les milieux souterrains. Une collaboration entre un chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant...) de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute...) méditerranéen de biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces, des populations et celle...) et d'écologie marine et continentale (IMBE - CNRS/Aix-Marseille Université/IRD/Avignon Université) et un spécialiste des Pays-Bas, a permis de révéler une nouvelle espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de...) de crustacé (Les crustacés (Crustacea) sont des arthropodes, c'est-à-dire des animaux dont le corps est revêtu d’un exosquelette...) souterrain: Tethysbaena ledoyeri, qui a fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par les...) d'une publication dans la revue Crustaceana.

Dans le Parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se distingue du...) national des Calanques, près de Marseille, se jette un fleuve (En hydrographie francophone, un fleuve est un cours d'eau qui se jette dans la mer ou dans l'océan – ou, exceptionnellement, dans un désert, comme pour l'Okavango. Il se distingue d'une...) côtier important et mystérieux connu depuis l'Antiquité, la rivière (En hydrographie, une rivière est un cours d'eau qui s'écoule sous l'effet de la gravité et qui se jette dans une autre rivière ou dans un fleuve, contrairement au fleuve qui se jette, lui, selon...) souterraine de Port-Miou. Sa résurgence se produit entièrement sous l'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.), dans la Méditerranée. Les chercheurs de l'IMBE (Station Marine d'Endoume), spécialisés dans l'écologie des grottes sous-marines, avec l'aide logistique (La logistique est l'activité qui a pour objet de gérer les flux physiques d'une organisation, mettant ainsi à disposition des ressources correspondant aux besoins, aux conditions...) de l'OSU Institut Pythéas et de plongeurs spéléologues, ont exploré en plongée une partie de ce milieu particulier, entre grotte, fleuve, et estuaire (L'estuaire est la portion de l'embouchure d'un fleuve où l'effet de la mer ou de l'océan dans lequel il se jette est perceptible. Cette définition conduit à une controverse. Ainsi certains défendent l'idée que l'estuaire d'un fleuve est...) souterrain. Une partie seulement, car ce système est un des plus grand au monde (Le mot monde peut désigner :). Il remonte depuis la mer (Le terme de mer recouvre plusieurs réalités.) à une profondeur de 10-40 m sous le niveau de la mer (Le niveau de la mer est la hauteur moyenne de la surface de la mer, par rapport à un niveau de référence adéquat.) jusqu'à plus de 2 km du littoral et s'enfonce soudain dans un vaste puits jusqu'à 233 m, limite extrême des explorations spéléologiques à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil éclairent le ciel. Son début...). Les explorations biologiques se sont concentrées sur une zone accessible par un puits souterrain, à un peu plus de 500 m en amont du débouché marin. A cet endroit, l'influence marine devient quasi-nulle, mais l'eau est saumâtre et extrêmement pauvre en nutriments, la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud,...) est assez stable autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5...) de 16°C et l'obscurité est totale.


Un puit permet d'accéder directement à l'aquifère, 530 m en amont de sa résurgence marine. C'est un accès privilégié pour les plongeurs. Ici pendant le tournage de France Terre Sauvage: Les Eaux Vives, à paraître sur France 3.
© J. Izquierdo

Dans cet environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels,...) extrême, sous la terre et sous l'eau, si loin des sources de nourriture, l'environnement est minéral et il semble de prime abord n'exister aucune trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du...) de vie (La vie est le nom donné :). Pourtant, les chercheurs-plongeurs de l'IMBE (CNRS/Aix-Marseille Université/IRD/Avignon Université) ont fini par observer, puis capturer de tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) petits (2-3 mm) animaux dépigmentés, aveugles, et qui n'avaient jusqu'ici jamais été décrits. L'un d'eux est une espèce nouvelle pour la Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient...), Tethysbaena ledoyeri, qui appartient à l'ordre des Thermosbaenacea. Elle vient de faire l'objet d'une description taxonomique dans la revue Crustaceana, en collaboration avec le spécialiste mondial de ce petit groupe méconnu, aux Pays-Bas.


Tethysbaena ledoyeri première espèce nouvelle de Thermosbaenacea décrite en France. Elle mesure 2 à 3 mm de long.
© P. Chevaldonné/CNRS

C'est la première fois qu'une espèce de cet ordre de crustacés souterrains, qui ne compte que 37 espèces dans le monde, est décrite en France. Les crustacés de ce groupe, dont le corps rappelle vaguement une crevette (Le nom vernaculaire crevette (aussi connu comme chevrette dans certaines régions de la francophonie) est traditionnellement donné à un ensemble de crustacés aquatiques, essentiellement marins mais aussi dulcicoles,...), ne sont trouvés que dans les eaux souterraines et interstitielles, souvent à salinité variable (En mathématiques et en logique, une variable est représentée par un symbole. Elle est utilisée pour marquer un rôle dans une formule, un prédicat ou un algorithme. En statistiques, une variable peut aussi...), parfois dans les nappes phréatiques. La description morphologique a été complétée par une analyse de séquences ADN qui permettront aux prochaines découvertes d'être comparées à cette nouvelle espèce. La biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre une partie des sciences naturelles et de l'histoire naturelle des êtres...) de cette nouvelle espèce est encore bien mystérieuse mais on sait que son abondance sur le lieu de capture (Une capture, dans le domaine de l'astronautique, est un processus par lequel un objet céleste, qui passe au voisinage d'un astre, est retenu dans la gravisphère de ce dernier. La capture de l'objet...) est maximale au début de l'automne (L'automne est l'une des quatre saisons des zones tempérées. Elle se place entre l'été et l'hiver.) avant les premières grandes crues. Elle se nourrit probablement des quelques bactéries (Les bactéries (Bacteria) sont des organismes vivants unicellulaires procaryotes, caractérisées par une absence de noyau et d'organites. La plupart des bactéries...) présentes dans le sédiment très pauvre apporté par la rivière et elle cohabite avec un autre petit crustacé qui semble être son prédateur (Un prédateur est un organisme vivant qui met à mort des proies pour s'en nourrir ou pour alimenter sa progéniture. La prédation est très courante dans la nature où les prédateurs jouent un...), un amphipode d'une espèce nouvelle qui reste encore à décrire.

Références:
Wagner HP, Chevaldonné P. Tethysbaena ledoyeri n. sp., a new thermosbaenacean species (Thermosbaenacea) from the Port-Miou karstic aquifer in southern (Southern est le nouveau nom de la concession ferroviaire, initialement exploitée par Connex South Central, desservant les lignes du sud de Londres, du Surrey...) France. Crustaceana 2020 Sept. 4 ; 93(7):819-841.
DOI:https://doi.org/10.1163/15685403-bja10068
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.235 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique