Le chagrin d'amour pourrait se soigner, avec cette méthode jusqu'alors inexplorée

Publié par Cédric le 03/07/2024 à 13:00
Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Source: Journal of Psychiatric Research
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Journal of Psychiatric Research a récemment publié une étude prometteuse sur une méthode innovante pour soulager le chagrin d'amour grâce à un casque de stimulation cérébrale. Des chercheurs de l'Université de Zanjan (Iran) et de l'Université de Bielefeld (Allemagne) ont testé ce dispositif sur 36 volontaires souffrant du "syndrome de traumatisme amoureux", un état clinique provoqué par une rupture amoureuse.


Image d'illustration Pixabay

Pendant cinq jours, les participants ont utilisé ce casque pendant 20 minutes, deux fois par jour. Ils ont été divisés en trois groupes: le premier recevait une stimulation du cortex préfrontal dorsolatéral (DLPFC), le deuxième du cortex préfrontal ventrolatéral (VLPFC), et le troisième groupe portait un casque inactif pour servir de référence.

Les chercheurs ont observé une réduction significative des symptômes de dépression et d'anxiété chez les participants des deux premiers groupes, par rapport au groupe témoin. Les résultats étaient particulièrement marqués chez ceux qui recevaient une stimulation du DLPFC. Ces régions cérébrales ont été ciblées en raison de leur rôle dans la régulation des émotions.

Selon les scientifiques, "la régulation des émotions est considérée comme l'objectif principal du traitement" en cas de chagrin d'amour. Un mois après la fin du traitement, les volontaires se sentaient toujours mieux, montrant ainsi une efficacité durable de cette technique. Ces résultats prometteurs de cette étude nécessitent toutefois d'être confirmés par des essais plus larges.

La stimulation transcrânienne à courant continu (tDCS) est une méthode déjà utilisée en recherche clinique pour traiter divers troubles émotionnels. Le National Health Service (NHS) britannique explore actuellement l'efficacité de dispositifs similaires pour traiter la dépression légère.

Le "syndrome de traumatisme amoureux" se caractérise par une détresse émotionnelle intense, de la dépression, de l'anxiété, de l'insomnie, des pensées obsessionnelles et un risque accru de suicide. Les traitements conventionnels, comme la thérapie cognitivo-comportementale, ne sont pas toujours efficaces. La tDCS pourrait ainsi représenter une approche complémentaire innovante pour ces cas difficiles à traiter.

Les chercheurs ont donc mis en lumière une nouvelle voie thérapeutique pour atténuer les souffrances émotionnelles liées aux ruptures amoureuses. La stimulation des zones spécifiques du cerveau impliquées dans la régulation des émotions pourrait ainsi offrir un soulagement significatif et durable pour ceux qui souffrent de ce syndrome.
Page générée en 0.124 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise