Le changement climatique menace les écosystèmes insulaires et leur biodiversité unique

Publié par Isabelle le 30/10/2020 à 13:00
Source: CNRS INEE
Les caractéristiques des espèces endémiques et le manque d'opportunité d'adaptation dans les îles rendent les écosystèmes insulaires particulièrement vulnérables aux changements climatiques. Une équipe de recherche, affiliée au Laboratoire Ecologie, Systématique (En sciences de la vie et en histoire naturelle, la systématique est la science qui a pour objet de dénombrer et de classer les taxons dans un certain ordre, basé sur des...), Evolution (ESE - CNRS/Université Paris-Saclay/AgroParisTech), a étudié la vulnérabilité (En gestion des risques, la vulnérabilité d'une organisation ou d'une zone géographique est le point faible de cette organisation pouvant être défini par :) des écosystèmes insulaires aux changements climatiques en prenant comme exemple les mammifères endémiques. Les chercheurs ont ainsi montré que l'ensemble (En théorie des ensembles, un ensemble désigne intuitivement une collection d’objets (les éléments de l'ensemble), « une multitude qui peut être comprise comme un tout », comme l'énonçait...) des îles sont associées à un certain niveau de vulnérabilité au changement climatique à venir, mais que ce dernier ne peut être expliqué par la seule exposition à cette menace. Ces travaux viennent d'être publiés dans la revue Nature Communications.


Cartographie indiquant la vulnérabilité de 340 îles aux changements climatiques d'ici 2050 (RCP 6.0) sur la base des mammifères endémiques.
© Camille Leclerc

Le changement climatique pourrait devenir une des causes principales d'extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs domaines :) et de déclin de population de plantes et d'animaux au cours des prochaines décennies. Il est aujourd'hui primordial d'évaluer la vulnérabilité des écosystèmes face à cette menace, et en particulier dans les îles, car elles représentent à la fois un des hauts lieux de la diversité biologique et sont déjà très fragilisées par les pressions anthropiques.

La capacité des espèces à faire face aux impacts du changement climatique dépend à la fois de facteurs internes et externes tels que leur exposition à cette menace, les traits biologiques et écologiques qui leur permettent de survivre face aux changements thermiques, mais aussi les caractéristiques des habitats qui peuvent permettre aux espèces d'échapper de zones qui ne leur sont climatiquement plus favorables vers des zones plus favorables à leur survie (ex.: refuge climatique en altitude). Classiquement, les recherches effectuées sur le changement climatique se focalisent sur la relation entre cette menace et la répartition des espèces, sans prendre en compte la capacité des espèces à faire face à ce changement environnemental.

Les auteurs de cette étude, affiliés au Laboratoire Ecologie, Systématique, Evolution (ESE - CNRS/Université Paris-Saclay/AgroParisTech) suspectaient donc que cette capacité des espèces soit un des facteurs majeurs expliquant la vulnérabilité aux changements climatiques. Selon Dr Camille Leclerc, auteure principale de l'étude et actuellement basée à l'Unité Risques, ECOsystèmes, Vulnérabilité, Environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...), Résilience (RECOVER - INRAE/Aix-Marseille Université), il n'existait pas à ce jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du...) d'évaluation globale de la vulnérabilité insulaire dans un contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le contexte d'un mot, d'une phrase ou d'un texte inclut les mots qui l'entourent. Le concept de contexte issu traditionnellement de l'analyse...) de changements climatiques en tenant compte à la fois de l'exposition à cette menace et de la capacité des espèces et de l'habitat insulaire à répondre à ces changements.

Dans un article paru dans Nature Communications, les scientifiques ont évalué la vulnérabilité aux changements climatiques de plus de 300 îles et 850 espèces de mammifères endémiques. Cette étude a permis de montrer que près de 60 % des îles étudiés sont associées à une vulnérabilité élevée aux changements climatiques. Les auteurs ont également mis en évidence que l'ensemble des écosystèmes insulaires étudiés montrent un certain niveau de vulnérabilité dont il faudra tenir compte dans le futur (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.), mais que les régions les plus vulnérables aux changements climatiques se localisent principalement dans l'océan Pacifique (L'océan Pacifique, qui s'étend sur une surface de 180 000 000 km², est l'océan le plus vaste du globe terrestre. Il comprend entièrement l'Océanie et quelques autres îles et...) (voir figure ci-dessous). Fait important, les auteurs soulignent que la Nouvelle-Calédonie (La Nouvelle-Calédonie est un archipel d'Océanie situé dans l'océan Pacifique à 1 500 km à l'est de l'Australie et à...), territoire (La notion de territoire a pris une importance croissante en géographie et notamment en géographie humaine et politique, même si ce concept...) d'Outre-mer, fait partie des principaux archipels vulnérables aux changements climatiques.

Les auteurs ont ainsi pu dresser un "portrait-robot" des espèces vulnérables aux changements climatiques qui révèlent que les mammifères endémiques insulaires les plus susceptibles de disparaître en raison des changements climatiques sont ceux ayant plutôt un régime alimentaire (Pour les régimes alimentaires d'ordre culturel pratiqués par l'Homme voir pratique alimentaire; Pour les régimes visant à perdre du poids voir régime amaigrissant.) spécifique et qui présentent des temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.) de génération élevés, telle que la Roussette rousse (endémique de Nouvelle-Calédonie), ce qui ne leur permettra pas de fuir ou de s'adapter à cette menace dans les décennies à venir.

Comme attendue, la vulnérabilité des îles ne peut être expliquée par la seule exposition aux changements climatiques suggérant l'importance cruciale d'étudier également la sensibilité des espèces et leurs capacités d'adaptation face à cette menace. Cette étude met en évidence le grand potentiel d'une approche comme celle-ci pour évaluer la vulnérabilité des écosystèmes aux changements climatiques futurs. Les auteurs soulignent que les caractéristiques biologiques des espèces et de leurs environnements sont nécessaires afin d'identifier les zones de vulnérabilité. Au-delà de l'identification de zones et d'espèces vulnérables dans un contexte de changements climatiques, ces travaux illustrent l'importance de prendre en compte les facteurs climatiques mais également biologiques dans le développement des stratégies de conservation telles que l'identification de zones de refuges favorable du point (Graphie) de vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) climatique à la survie des populations d'espèces.

Les objectifs de développement durables:
ODD 13: Lutte contre les changements climatiques - ODD 15: Vie (La vie est le nom donné :) Terrestre.
Ces recherches soulignent l'impact des changements climatiques à venir sur des écosystèmes terrestres et leur biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des...): les îles, et apportent des pistes de réflexion quant à la préservation de la biodiversité dans un tel contexte de changement environnemental.

Références:
Leclerc C., Courchamp F., Bellard C. 2020. Future climate change vulnerability of endemic island mammals.
Nature Communications, 10.1038/s41467-020-18740-x.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 2.636 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique