Comment les parasites font-ils des filles ?

Publié par Adrien le 11/01/2021 à 09:00
Source: CNRS INSB
La pathogénicité des parasites causant la toxoplasmose ou le paludisme repose sur leur capacité à se multiplier. Comprendre les mécanismes permettant l'organisation et la coordination de la division chez ces parasites est donc essentiel pour les combattre. Cet article, publié dans la revue Nature Communications, apporte des réponses à la question en identifiant (En informatique, on appelle identifiants (également appelé parfois en anglais login) les...) une protéine (Une protéine est une macromolécule biologique composée par une ou plusieurs...) qui coordonne la division (La division est une loi de composition qui à deux nombres associe le produit du premier par...) et dicte le bon moment pour produire les parasites filles.


Figure: Images réalisée par microscopie confocale montrant l'expression de la protéine TgAP2IX-5 pendant le cycle cellulaire du parasite. TgCentrin1, TgChromo1 et TgISP1 ont été utilisés comme marqueurs du cycle cellulaire. La phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et...) approximative du cycle cellulaire est indiquée sur le côté droit de la figure.
© Mathieu Gissot

Toxoplasma gondii est le parasite responsable de la toxoplasmose (La toxoplasmose est une infection parasitaire dont l'agent est le protozoaire Toxoplasma gondii. Le...), une maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal...) qui peut être fatale lorsque le foetus est infecté ou pour les patients immuno-déficients. Ce parasite appartient à la famille des Apicomplexes qui contient d'autres parasites d'importance médicale comme Plasmodium (responsable du paludisme) ou Cryptosporidium (cryptosporidiose). T. gondii est un bon modèle pour étudier les mécanismes fondamentaux de la division de parasites apicomplexes, notamment grâce à la facilité de le modifier génétiquement. La pathogénicité de ces parasites repose sur leur capacité à se diviser pour proliférer dans l'organisme. Ils ont pour cela "inventé" des modes de division simplifiés afin de se multiplier efficacement et rapidement tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou...) en produisant un nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) important de parasites filles. Les mécanismes permettant l'organisation (Une organisation est) et la coordination de ces modes de division sont donc essentiels à la capacité de ces parasites à proliférer dans l'organisme et donc à leur survie chez l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo...).

Les scientifiques ont mis en évidence un facteur de transcription qui permet de contrôler et coordonner la division du parasite. En absence de cette protéine, le parasite n'est plus capable de produire des parasites filles. Ce facteur de transcription contrôle (Le mot contrôle peut avoir plusieurs sens. Il peut être employé comme synonyme d'examen, de...) non seulement la production des parasites filles mais aussi l'expression d'autres facteurs de transcription qui sont responsables de la bonne continuation (En informatique, la continuation d'un système désigne son futur, c'est-à-dire la...) du cycle de division, faisant de cette protéine un régulateur clef (Au sens propre, la clef ou clé (les deux orthographes sont correctes) est un dispositif amovible...) de la division chez ce parasite. De plus, la présence ou l'absence de cette protéine détermine la flexibilité du parasite par rapport aux différents modes de division simplifiés. Pour finir, cette protéine décide aussi du destin du parasite dans l'hôte et permet de choisir entre la prolifération rapide (phase aigüe de la maladie) ou un mode de vie (La vie est le nom donné :) qui permet l'apparition de formes latentes du parasite.

Cette étude permet de mieux comprendre comment ces parasites ont pu évoluer vers des modes de division flexibles leur permettant de proliférer dans un grand nombre d'organismes. Cette protéine est donc une clé de voute de la pathogénicité du parasite et contrôle aussi son destin chez l'hôte. Ces résultats améliorent la compréhension des mécanismes de division chez cette famille de parasites.

Pour en savoir plus:
TgAP2IX-5 is a key transcriptional regulator of the asexual cell cycle division in Toxoplasma gondii.
Asma S. Khelifa, Cecilia Guillen Sanchez, Kevin M. Lesage, Ludovic Huot, Thomas Mouveaux, Pierre Pericard, Nicolas Barois, Helene Touzet, Guillemette Marot, Emmanuel Roger et Mathieu Gissot.
Nature Communications 7 Janvier 2021. https://doi.org/10.1038/s41467-020-20216-x.

Laboratoire:
Centre d'infection et d'immunité de Lille (CIIL) - (CNRS/Inserm/Institut Pasteur de Lille/CHU de Lille/Université de Lille)
1, rue (La rue est un espace de circulation dans la ville qui dessert les logements et les lieux...) du Pr. Calmette, 59000 Lille.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.413 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique