Comment la souris a conquis nos maisons

Publié par Isabelle le 20/05/2020 à 17:50
Source: CNRS
Tout comme l'être humain, la souris domestique, ou Mus musculus sp., est répandue sur l'ensemble de la planète, ce qui fait d'elle l'espèce de rongeur la plus invasive. Une étude internationale impliquant 8 pays et pilotée par Thomas Cucchi du laboratoire "Archéozoologie, archéobotanique: sociétés, pratiques et environnements" (CNRS/Muséumnational d'Histoire naturelle) dévoile comment les activités humaines ont favorisé l'émergence et la diffusion (Dans le langage courant, le terme diffusion fait référence à une notion de « distribution », de « mise à disposition » (diffusion d'un produit, d'une information), voire de...) de cet animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire...) au cours des derniers 20 000 ans, du Moyen-Orient jusqu'en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des...) il y a 4 000 ans.


Bâtiment communautaire du site de Klimonas à Chypre daté du 9e millénaire (Un millénaire est une période de mille années, c'est-à-dire de dix siècles.) av. J.C., où fut trouvée la première souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais...) domestique invasive en milieu insulaire méditerranéen.
Photos issues de fouilles dirigées par Jean-Denis Vigne (Les vignes sont des lianes de la famille des Vitaceae. Ce sont des plantes du genre Vitis largement cultivées pour leur fruit en grappes, le raisin, dont on tire un jus, le moût, qui devient du vin après...) du laboratoire "Archéozoologie, archéobotanique: sociétés, pratiques et environnements" (CNRS/Muséum national d'Histoire naturelle) et François Briois du laboratoire "Travaux de recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés" (CNRS/Université Toulouse - Jean Jaurès/Ministère de la Culture).
© Jean-Denis Vigne.

Pour reconstituer l'histoire de l'invasion biologique de la souris, les recherches ont nécessité l'analyse de plus de 800 restes provenant de 43 sites archéologiques. L'étude, publiée dans Scientific Reports le 19 mai 2020, révèle également que les dates de diffusion vers l'Europe coïncident avec les dates d'apparition des premiers chats domestiques sur ce continent (Le mot continent vient du latin continere pour « tenir ensemble », ou continens terra, les « terres continues ». Au sens propre, ce terme...). Elle suggère que l'introduction de ce prédateur (Un prédateur est un organisme vivant qui met à mort des proies pour s'en nourrir ou pour alimenter sa progéniture. La prédation est très courante dans la nature où les prédateurs...) a pu être motivée par le besoin (Les besoins se situent au niveau de l'interaction entre l'individu et l'environnement. Il est souvent fait un classement des besoins humains en trois grandes catégories : les...) de contrôler les populations de souris afin de protéger les stocks de grains et de denrées.


Traces de rognage sur os attribuable à la souris.
© Solange Rigaud.


Cliché des première et deuxième molaires de souris domestique identifiées à Klimonas.
© Thomas Cucchi.

Bibliographie.
Tracking the Near Eastern origins and European dispersal of the western house mouse, Thomas Cucchi, Katerina Papayianni, Sophie Cersoy, Laetitia Aznar-Cormano, Antoine Zazzo, Régis Debruyne, Rémi Berthon, Adrian Bălășescu, Alan Simmons, François Valla, Yannis Hamilakis, Fanis Mavridis, Marjan Mashkour, Jamshid Darvish, Roohollah Siahsarvi, Fereidoun Biglari, Cameron A. Petrie, Lloyd Weeks, Alireza Sardari, Sepideh Maziar, Christiane Denys, David Orton, Emma Jenkins, Melinda Zeder, Jeremy B. Searle, Greger Larson, François Bonhomme, Jean-Christophe Auffray, Jean-Denis Vigne. Scientific Reports, le 19 mai 2020. DOI: 10.1038/s41598-020-64939-9.

Contacts:
- Thomas Cucchi - Chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de chercheur tant les domaines...) CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français...) - cucchi at mnhn.fr
- Véronique Etienne - Attachée de presse CNRS - veronique.etienne at cnrs.fr
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.607 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique