Covid-19: lancement d'une enquête internationale sur la perte de l'odorat et du goût

Publié par Adrien le 15/04/2020 à 09:00
Source: CNRS
Beaucoup de patients atteints par le Covid-19 connaissent une perte du goût (agueusie) et/ou de l'odorat (anosmie). Plus de 500 chercheurs et chercheuses originaires de 38 pays se sont regroupés au sein du Consortium mondial pour la recherche chémosensorielle (ou GCCR pour Global Consortium for Chemosensory Research) pour étudier ce phénomène.


© GCCR

GCCR est investi par des laboratoires ou organismes français dont les efforts seront coordonnés par Jérôme Golebiowski, professeur d'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis,...) Côte d'Azur à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel...) de chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage...) de Nice (CNRS/Université Côte d'Azur) et directeur du Groupement de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) "Odorant, Odeur, Olfaction".

Le consortium lance une grande enquête internationale sous forme d'un court questionnaire (Les questionnaires sont un des outils de recherche pour les sciences humaines et sociales, en particulier la psychologie, la sociologie, le marketing et la géographie.) (disponible en plus de 20 langues) à destination des malades ou anciens malades du Covid-19. Les scientifiques souhaitent en priorité évaluer la fréquence (En physique, la fréquence désigne en général la mesure du nombre de fois qu'un phénomène périodique se reproduit par...) et la nature des cas d'agueusie et d'anosmie parmi les personnes atteintes, les comparer à d'autres pathologies et initier un suivi sur le moyen et long terme.


La participation à cette enquête est volontaire et prend environ 10-15 minutes ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte originale, au crayon, levée sur le terrain. ...). Les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) resteront totalement anonymes et seront stockées sur des sites sécurisés. Attention, cette enquête n'a pas vocation à établir un diagnostic et ne propose pas de traitement.
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.056 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique