Détection d'un important nuage de gaz invisible, fortement toxique et cancérigène

Publié par Adrien le 24/06/2024 à 06:00
Source: Environmental Science & Technology
EN, DE, ES, PT
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Des concentrations alarmantes d'oxyde d'éthylène ont été détectées, révélant des risques de cancer sous-estimés et soulignant l'urgence d'améliorer la surveillance de la qualité de l'air. Une équipe de chercheurs de l'Université Johns Hopkins a mené une étude révélant des niveaux de ce gaz toxique bien au-delà des normes de sécurité.


Des concentrations d'oxyde d'éthylène en Louisiane, dépassant largement les normes de sécurité, ont été découvertes par des chercheurs de Johns Hopkins. Leur laboratoire mobile a détecté des niveaux extrêmes le long des zones industrielles, indiquant un risque de cancer plus élevé que ce que l'on savait auparavant.

Grâce à un laboratoire mobile de pointe, les chercheurs ont mesuré des concentrations d'oxyde d'éthylène des milliers de fois supérieures aux seuils de sécurité dans certaines régions de la Louisiane. Ces niveaux étaient bien au-delà des estimations de l'Agence de protection de l'environnement (EPA) pour cette région.

Cette recherche dirigée par les ingénieurs environnementaux de Johns Hopkins indique un risque de cancer nettement plus élevé pour les résidents proches des installations utilisant ce gaz. Les résultats mettent en lumière la nécessité d'outils plus précis et fiables pour surveiller les émissions.

Peter DeCarlo, professeur associé d'ingénierie de la santé environnementale, a déclaré que toutes les zones étudiées présentaient un risque accru de cancer inacceptable. Les niveaux observés étaient beaucoup plus élevés que les estimations de l'EPA, soulignant la gravité de la situation.

L'oxyde d'éthylène est un gaz manufacturé utilisé dans la production chimique et la stérilisation d'équipements. Exposé à ce gaz, même à faible concentration, peut causer le cancer, surtout pour ceux vivant ou travaillant à proximité des installations de production.


Le gaz toxique oxyde d'éthylène, à des niveaux des milliers de fois supérieurs à ce qui est considéré comme sûr, a été détecté dans certaines parties de la Louisiane grâce à un laboratoire mobile de pointe pour tester l'air. L'oxyde d'éthylène est si toxique que les niveaux d'alerte rouge pour une exposition à long terme et la santé humaine commencent à partir de 11 parties par trillion. L'équipe a trouvé des niveaux aussi élevés que 40 parties par milliard dans des zones proches des installations industrielles.
Crédit: Khamar Hopkins/Johns Hopkins University

L'absence de données sur l'oxyde d'éthylène dans l'air complique l'évaluation des risques pour les travailleurs et les résidents. La région de la Louisiane, surnommée "Cancer Alley", est particulièrement touchée par les injustices environnementales liées à l'exposition aux produits chimiques toxiques.

L'innovation des chercheurs réside dans l'utilisation d'un laboratoire mobile pour mesurer directement les niveaux d'oxyde d'éthylène. Pendant un mois, l'équipe a parcouru la région industrielle entre La Nouvelle-Orléans et Bâton-Rouge, collectant et analysant les échantillons d'air.

Les résultats ont montré des concentrations atteignant 40 parties par milliard, bien au-delà du seuil acceptable pour une exposition à vie. Ces niveaux élevés de gaz posent des risques significatifs pour la santé des communautés environnantes.

Cette étude démontre l'importance d'une surveillance plus précise et continue pour protéger la santé des populations locales. Les récentes règles plus strictes de l'EPA sur l'oxyde d'éthylène pourraient bénéficier de ces découvertes pour mieux identifier et surveiller les points chauds.
Page générée en 0.006 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise