Développement de la géothermie haute température en France
Publié par Isabelle le 19/03/2013 à 00:00
La géothermie à haute température prèlève des eaux chaudes à haute profondeur à une température d'au moins 150°C. Les eaux vont ensuite être utilisées dans un circuit pour produire de l'énergie ou récupérer la chaleur, une fois refroidies les eaux sont réinjectées naturellement dans le sol.


La centrale géothermique de Palinpinon (Philippines),
le puits le plus profond est de 3800 mètres
Illustration: Mike Gonzalez/Wikimedia Commons

Deux nouveaux permis de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la...) ont été délivrés fin février. Un "Permis de Chaudes Aigues-Coren" pour la recherche dans les départements du Cantal et de la Lozère et le "Permis de Pau-Tarbes" pour les départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées

La géothermie une ressource renouvelable

La géothermie haute température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de chaud, provenant du transfert de...) permet d'utiliser les eaux prélevées pour la production d'électricité (L’électricité est un phénomène physique dû aux différentes charges électriques de la matière, se manifestant par une énergie. L'électricité désigne également la branche de la physique qui étudie les...) dans des centrales géothermiques où elles sont utilisées pour entraîner des turbines pour la production d'électricité et de chaleur (Dans le langage courant, les mots chaleur et température ont souvent un sens équivalent : Quelle chaleur !) en cogénération. Les fluides à haute température peuvent aussi servir uniquement à récupérer la chaleur.

Actuellement la production électrique issue de la géothermie est marginale en France puisqu'elle ne représentait que 0,1 % de la production d'électricité en 2008, cependant on assiste à un regain d'intérêt pour cette filière (Une filière est une suite de formalités, d'emplois à remplir avant d'arriver à un certain résultat: la filière administrative.) puisqu'on dénombre une augmentation du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de demandes de permis de recherche.

Par ailleurs, certaines de ces demandes sont accompagnées de projets de démonstrateurs dans le cadre de l'appel à manifestation d'intérêt (AMI) Géothermie du Programme des Investissements d'avenir.
Page générée en 0.564 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique