Europe: consultation sur les fragrances allergisantes des parfums
Publié par Isabelle le 15/02/2014 à 12:00
Source: Europa

Certaines substances contenues dans les parfums peuvent être allergisantes
Illustration: Adrian Pingstone/Wikimedia Commons
Questions et réponses: La Commission européenne lance une consultation sur les fragrances allergisantes émanant des parfums et pouvant provoquer des allergies respiratoires ou cutanées.

Qu'entend-on par fragrances allergisantes?

Certaines substances présentes dans les parfums peuvent provoquer une allergie (L'allergie est une réaction anormale, inadaptée, exagérée et excessive du système immunitaire de l'organisme, consécutive à un contact avec une substance étrangère (le plus souvent)...) respiratoire ou cutanée. La présente consultation publique ne porte que sur les allergènes cutanés, aussi appelés allergènes de contact, qui peuvent être aussi bien des substances chimiques de synthèse que des substances d'origine naturelle.

Combien de personnes souffrent d'une allergie cutanée induite par des fragrances ? Quels sont les symptômes?

On estime qu'entre 1 à 3 % de la population en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent...) présente une allergie cutanée aux fragrances. Les symptômes les plus fréquents sont une irritation, un gonflement et une éruption, mais ils peuvent évoluer en une affection chronique (eczéma). Une réaction allergique à une substance dépend de nombreux facteurs, notamment de la prédisposition génétique (Une prédisposition génétique est la configuration génétique d'un organisme qui le rend vulnérable à un problème de santé, l'environnement et les relations de l'organisme avec celui-ci...), de l'âge et de l'intensité de l'exposition à cette substance.

Pour quelle raison la Commission a-t-elle demandé au comité scientifique pour la sécurité des consommateurs (CSSC) d'émettre un avis (Anderlik-Varga-Iskola-Sport (Anderlik-Varga-Ecole-Sport) fut utilisé pour désigner un projet hongrois de monoplace de sport derrière lequel se cachait en fait un monoplace de chasse...) sur les fragrances allergisantes?

Le règlement sur les produits cosmétiques dresse une liste de substances qui sont interdites dans les produits cosmétiques (annexe II du règlement sur les produits cosmétiques) et une liste des substances qui sont autorisées, sous réserve de certaines restrictions (annexe III). Certaines des substances énumérées dans les annexes II et III sont des fragrances allergisantes.

Ces listes doivent être périodiquement revues. Comme la dernière mise à jour (Une mise à jour, souvent abrégé en MAJ ou MàJ, est l'action qui consiste à mettre « à jour », ou bien « à niveau », un...) des listes des fragrances allergisantes remonte à 2003 (y compris des substances supplémentaires inscrites à l'annexe III), les services de la Commission ont demandé au CSSC de réexaminer la question et, en juillet 2012, ce comité a rendu (Le rendu est un processus informatique calculant l'image 2D (équivalent d'une photographie) d'une scène créée dans un logiciel de modélisation 3D comportant à la fois des objets et...) son avis.

Quelles ont été les conclusions du CSSC concernant les fragrances allergisantes?

Les conclusions les plus importantes du CSSC ont été les suivantes:

- trois allergènes (le HICC, l'atranol et le chloroatranol) ont été considérés comme non sûrs;

- le consommateur devrait être informé de la présence d'allergènes supplémentaires dans les produits cosmétiques;

eu égard au nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de personnes ayant réagi positivement aux tests épicutanés, douze produits chimiques à molécule (Une molécule est un assemblage chimique électriquement neutre d'au moins deux atomes, qui peut exister à l'état libre, et qui représente la plus...) simple et huit extraits naturels ont été répertoriés comme des substances particulièrement préoccupantes. Il a été suggéré que des limites de concentration dans le produit cosmétique (Un cosmétique est une substance ou un mélange destiné à être mis en contact avec diverses parties superficielles du corps humain, notamment l'épiderme, les systèmes pileux et capillaires, les...) devraient être fixées pour ces douze substances chimiques, y compris lorsqu'elles sont présentes dans des extraits naturels.

Comment ces constatations sont-elles traduites en propositions de modification du règlement sur les produits cosmétiques?

Les services de la Commission proposent, dans le cadre de la consultation publique, que:

- les trois substances qui ont été jugées non sûres soient interdites dans les produits cosmétiques;

- les allergènes supplémentaires soient soumis à l'obligation d'un étiquetage propre sur l'emballage d'un produit cosmétique. En d'autres termes, ils doivent être mentionnés dans la liste des ingrédients, en plus des termes "parfum (Un parfum est une odeur ou plus souvent une composition odorante plus ou moins persistante naturellement émise par une plante, un animal, un champignon, un...)" ou "aroma". Comme les substances parfumantes sont largement utilisées, il peut s'avérer très difficile de les éviter. Par conséquent, il importe d'éviter celles auxquelles une personne est déjà sensibilisée.

D'autres travaux scientifiques sont nécessaires pour définir des limites de concentration sûres pour les substances chimiques particulièrement préoccupantes.

Comment se déroulera le processus de modification des annexes du règlement sur les produits cosmétiques ? Quelles seront les prochaines étapes?

Le comité scientifique a rendu son avis en juin 2012. S'en sont suivies des consultations informelles des acteurs du secteur de la cosmétique, des associations de consommateurs, de professionnels de la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou...) et des États membres de l'Union. La prochaine étape sera le lancement d'une consultation publique. Les représentants des États membres au sein du comité permanent des produits cosmétiques se prononceront par vote sur les propositions de modification du règlement sur les produits cosmétiques présentées sous la forme d'un acte d'exécution qui auront tenu compte des résultats de la consultation publique. Une fois ces mesures approuvées par les États membres, le Parlement européen et le Conseil disposeront de trois mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) pour exercer leur droit de regard. En l'absence d'opposition de leur part, la proposition ainsi modifiée devrait être officiellement adoptée à la fin de 2014, voire au début de 2015.

La Commission va-t-elle interdire certains parfums?


Les services de la Commission ne proposent pas d'interdire un quelconque parfum. Ils proposent d'interdire trois fragrances à fort pouvoir allergisant qui se sont révélées non sûres. Si ces substances allergisantes se trouvent dans un parfum, la formulation (La formulation est une activité industrielle consistant à fabriquer des produits homogènes, stables et possédant des propriétés spécifiques, en mélangeant différentes...) de celui-ci devrait être revue et l'allergène interdit remplacé par une autre substance.

Est-il possible d'éviter des allergies induites par des fragrances en n'utilisant pas des produits cosmétiques parfumés?


Les fragrances sont utilisées pour divers types de cosmétiques comme les parfums, les crèmes et les déodorants. S'il est difficile d'éviter toutes les fragrances, il importe de renoncer à celles auxquelles une personne est déjà sensibilisée. C'est la raison pour laquelle il est essentiel d'indiquer sur l'emballage d'un produit cosmétique les allergènes utilisés.
Page générée en 1.355 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique