Le feu intérieur contre l'alzheimer
Publié par Adrien le 06/11/2018 à 08:00
Source: Jean Hamann - Université Laval
L'incidence de l'alzheimer est faible avant 65 ans, mais elle double tous les 6 ans par la suite. Cette hausse correspond à une période de la vie pendant laquelle le métabolisme et la température corporelle diminuent chez les personnes âgées. De plus, l'alzheimer touche des zones du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont...) impliquées dans la thermorégulation, ce qui pourrait créer un cercle (Un cercle est une courbe plane fermée constituée des points situés à égale distance d'un point nommé centre. La valeur de cette...) vicieux. Une bonne régulation de la température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et...) corporelle pourrait ralentir certaines manifestations de la maladie (La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal.)

Une équipe de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures)....) Laval dirigée par le professeur FrédéricCalon vient de démontrer qu'une augmentation de la thermogénèse peut contrer l'une des principales manifestations de l'alzheimer chez des souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus,...) exprimant cette maladie. MarineTournissac, doctorante dans l'équipe du professeur Calon, a présenté une communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) à cet effet à l'occasion du congrès de la Society for Neuroscience, qui se déroule cette semaine à San Diego. Il s'agit d'un nouvel élément qui vient appuyer la thèse (Une thèse (du nom grec thesis, se traduisant par « action de poser ») est l'affirmation ou la prise de position d'un locuteur, à l'égard du sujet ou du thème qu'il évoque.) de cette équipe selon laquelle le maintien d'une température corporelle optimale pourrait être bénéfique aux personnes atteintes d'alzheimer.

Troisobservations ont incité l'équipe du professeur Calon à explorer la piste de la thermogénèse. La première, l'incidence de l'alzheimer est faible avant 65ans, mais elle double tous les 6ans par la suite. La seconde ( Seconde est le féminin de l'adjectif second, qui vient immédiatement après le premier ou qui s'ajoute à quelque chose de nature identique. La seconde est une unité...), le métabolisme (Le métabolisme est l'ensemble des transformations moléculaires et énergétiques qui se déroulent de manière ininterrompue dans la cellule ou...) et la température corporelle diminuent chez les personnes âgées. La troisième, l'alzheimer touche des zones du cerveau impliquées dans la thermorégulation, ce qui pourrait créer un cercle vicieux.

Pour mener leurs travaux, ces chercheurs utilisent une lignée de souris transgéniques qui expriment certaines manifestations de l'alzheimer, notamment la formation de protéines humaines tau anormales dans le cerveau. Leurs travaux antérieurs avaient montré qu'en vieillissant, ces souris parviennent moins bien que les souris normales à maintenir leur température corporelle. De plus, une exposition de 24heures à une température ambiante de 4degrés Celsius exacerbe davantage la formation de protéines tau anormales dans leur cerveau.

Les chercheurs ont voulu savoir ce qui se produirait s'ils stimulaient la thermorégulation chez ces souris. L'une des façons d'y arriver est de les exposer au froid (Le froid est la sensation contraire du chaud, associé aux températures basses.) à répétition pendant de courtes périodes. "Le but est de provoquer une acclimatation (L'acclimatation est le fait, pour un organisme vivant, de s'adapter à un changement durable de son environnement, en particulier climatique (température,...) au froid en stimulant (Un stimulant est une substance qui augmente l'activité du système nerveux sympathique facilitant ou améliorant certaines fonctions de...) la thermogénèse de la graisse (La graisse est un corps gras se présentant à l'état solide à température ordinaire. Le terme s'oppose aux huiles qui se présentent sous forme liquide. On distingue les graisses des...) brune", résume MarineTournissac. Les souris ont donc été placées dans un environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...) à quatredegrés Celsius à raison de quatreheures chaque jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...), cinqjours par semaine, pendant unmois.

Résultats ? À partir de la sixième séance d'exposition au froid, les souris transgéniques parviennent à mieux maintenir leur température corporelle et elles améliorent la régulation de leur taux de glucose (Le glucose est un aldohexose, principal représentant des oses (sucres). Par convention, il est symbolisé par Glc. Il est directement assimilable par l'organisme.) sanguin. Au terme de l'expérience, le niveau de protéines tau anormales n'était pas plus élevé chez ces souris que chez celles du groupe témoin, maintenues à une température constante de 22degrés Celsius. L'amélioration de la thermogénèse les protégerait donc contre la formation de protéines tau induite par le froid.

Évidemment, les chercheurs n'envisagent pas d'exposer au froid des personnes âgées atteintes d'alzheimer. "Ce serait trop complexe, risqué et dangereux pour ces patients. Notre idée est de recourir à des médicaments qui améliorent la thermorégulation, explique MarineTournissac. Il existe déjà des médicaments de ce type qui ont été testés en clinique chez des personnes souffrant de maladies métaboliques. Nous avons commencé à évaluer leur efficacité chez nos souris modèles d'alzheimer."

Les auteurs de l'étude présentée au congrès de la Society for Neuroscience sont MarineTournissac, PhilippeBourassa, Ruben Dario Martinez Cano, Tra My Vu, SébastienHébert, EmmanuelPlanel et FrédéricCalon. Ces chercheurs sont rattachés à la Faculté de pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science s'intéressant à la conception, au mode d'action, à la préparation et à...), à la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement...), au Centre de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique,...) du CHU de Québec - UniversitéLaval et à l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) sur la nutrition (La nutrition (du latin nutrire : nourrir) désigne les processus par lesquels un être vivant transforme des aliments pour assurer son fonctionnement. La nutrition est...) et les aliments fonctionnels.

L'incidence de l'alzheimer est faible avant 65 ans, mais elle double tous les 6 ans par la suite. Cette hausse correspond à une période de la vie (La vie est le nom donné :) pendant laquelle le métabolisme et la température corporelle diminuent chez les personnes âgées. De plus, l'alzheimer touche des zones du cerveau impliquées dans la thermorégulation, ce qui pourrait créer un cercle vicieux.
Page générée en 0.169 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique