Un Français et deux Américains Prix Nobel de Chimie 2005

Publié par Michel le 06/10/2005 à 00:00
L'Académie Royale des Sciences suédoise a décidé d'attribuer conjointement le Prix Nobel de chimie pour 2005 à Yves Chauvin, Robert H. Grubbs et Richard R. Schrock pour "Le développement de la méthode de la métathèse dans la synthèse organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés...)". L'Académie (Une académie est une assemblée de gens de lettres, de savants et/ou d'artistes reconnus par leurs pairs, qui a pour mission de veiller aux usages dans leurs disciplines respectives et de publier des ouvrages tels que...) a précisé que les travaux de ces scientifiques, initiés par Chauvin en 1971, a conduit à des applications écologiques dans la production de matières plastiques et de produits pharmaceutiques avancés, et a fait remarqué que la manipulation atomique de la métathèse "pouvait être comparée à une danse dans laquelle les couples échangeraient leurs cavaliers".


Chauvin, Grubbs et Schrock

Yves Chauvin, 74 ans, membre honoraire de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter...) Français du Pétrole (Le pétrole est une roche liquide carbonée, ou huile minérale. L'exploitation de cette énergie fossile est l’un des piliers de l’économie industrielle contemporaine, car le pétrole fournit la...) à Rueil, Robert Grubbs, 63 ans, du CalTech, et Richard Schrock, 60 ans, du MIT, partageront à parts égales le prix de 10 millions de couronnes suédoises (1.3 million (Un million (1 000 000) est l'entier naturel qui suit neuf cent quatre-vingt-dix-neuf mille neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (999 999) et qui précède un...) de dollars).

Une réaction chimique primordiale

Les lauréats de cette année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) ont fait de la métathèse une des réactions les plus importantes de la chimie organique (La chimie organique est une branche de la chimie concernant la description et l'étude d'une grande classe de molécules à base de carbone : les composés...). La métathèse permet de créer de nombreuses nouvelles molécules avec l'imagination pour seule limite.

Les substances organiques contiennent l'élément carbone (Le carbone est un élément chimique de la famille des cristallogènes, de symbole C, de numéro atomique 6 et de masse atomique 12,0107.). Les atomes (Un atome (du grec ατομος, atomos, « que l'on ne peut diviser ») est la plus petite partie d'un corps simple pouvant se combiner chimiquement avec une autre. Il est...) de carbone peuvent former de longues chaînes et des boucles, en se liant (Un liant est un produit liquide qui agglomère des particules solides sous forme de poudre. Dans le domaine de la peinture, il permet au pigment d'une peinture de coller sur le support, il est alors plutôt appelé...) à d'autres éléments tels que l'hydrogène (L'hydrogène est un élément chimique de symbole H et de numéro atomique 1.) et l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), en formant (Dans l'intonation, les changements de fréquence fondamentale sont perçus comme des variations de hauteur : plus la fréquence est élevée, plus la hauteur perçue est haute et...) des doubles liaisons, etc... Toute la vie (La vie est le nom donné :) sur Terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et...) est basée sur ces composés du carbone, mais ceux-ci peuvent également être produits artificiellement par la synthèse organique.

Le terme métathèse signifie "changer d'endroit" et est utilisé également en linguistique pour désigner le déplacement ( En géométrie, un déplacement est une similitude qui conserve les distances et les angles orientés. En psychanalyse, le déplacement est mécanisme de défense déplaçant la valeur, et finalement le sens En...) d'une lettre dans un mot. Dans les réactions de métathèse, les doubles liaisons sont brisées et cela permet à des groupes d'atomes de changer de place entre les atomes de carbone. Ceci se produit avec l'aide de molécules spéciales appelées catalyseurs. La métathèse peut être comparée à une danse dans laquelle les couples changent de cavalier (voir cette animation (L'animation consiste à donner l'illusion du mouvement à l'aide d'une suite d'images. Ces images peuvent être dessinées, peintes, photographiées,...) Flash).

De la découverte à l'industrialisation

En 1971 Yves Chauvin a pu expliquer en détail comment fonctionnent les réactions de métathèse et quels types de composé métalliques agissent en tant que catalyseurs. Dès lors la "recette" était connue. La prochaine étape devait être, si possible, de développer des catalyseurs réels.

Richard Schrock fut le premier à produire un catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie ni des produits, ni des réactifs et n'apparaît donc pas...) efficace en 1990. Deux ans plus tard Robert Grubbs a développé un meilleur catalyseur (En chimie, un catalyseur est une substance qui augmente la vitesse d'une réaction chimique ; il participe à la réaction mais il ne fait partie ni des produits, ni des réactifs et n'apparaît donc pas dans l'équation-bilan de cette...), stable dans l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est nécessaire de pressuriser les cabines des avions et...), qui a permis de nombreuses applications.
La métathèse est utilisée quotidiennement dans l'industrie chimique, principalement dans le développement de produits pharmaceutiques et de matières plastiques évolués. Grâce aux contributions des lauréats, il a été développé des méthodes de synthèse qui sont:
- plus efficaces (peu d'étapes réaction, peu de ressources requises, moins de gaspillage),
- plus simples à utiliser (stable dans l'air, à température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux...) et pression (La pression est une notion physique fondamentale. On peut la voir comme une force rapportée à la surface sur laquelle elle s'applique.) normales)
- moins agressives pour l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels,...) (dissolvants non polluants, déchets moins dangereux).

Cela représente un grand pas en avant pour "la chimie (La chimie est une science de la nature divisée en plusieurs spécialités, à l'instar de la physique et de la biologie avec lesquelles elle partage des espaces d'investigations communs ou proches.) verte", en réduisant les déchets potentiellement dangereux par une production plus intelligente. La métathèse est un exemple de la façon dont la science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir appris, ce que l'on tient pour vrai au sens large. L'ensemble de connaissances,...) fondamentale (En musique, le mot fondamentale peut renvoyer à plusieurs sens.) a été appliquée au profit de l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par...), de la société et de l'environnement.

A noter: le dernier scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui se consacre à l'étude d'un domaine avec la rigueur et les méthodes scientifiques.) français à recevoir le Prix Nobel de Chimie (Le prix Nobel de chimie est décerné une fois l'an, depuis 1901, par l'Académie royale des sciences de Suède à un scientifique...) fut Jean-Marie Lehn en 1987.
Cet article vous a plus ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 5.981 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique