les grands carnivores font leur retour en Europe

Publié par Isabelle le 10/01/2021 à 13:00
Source: CNRS INEE
Après des siècles de déclin causé par des politiques d'éradication, la destruction de leur habitat et la réduction de leurs proies, les grands carnivores (ours brun, lynx boréal, loup gris et glouton) font leur retour en Europe depuis une cinquantaine d'années. Toutefois, ces espèces évoluent dans des montagnes et forêts où les humains font de l'élevage, de l'apiculture, chassent ou pratiquent tourisme (Le tourisme est le fait de quitter son domicile, pour des raisons personnelles, pour une durée...) et loisirs. Ce partage de l'espace génère des tensions, voire des conflits, comme ceux concernant la prédation sur les troupeaux de moutons.


Annual maps of population densities of brown bears, grey wolves, and wolverines in Scandinavia from 2012 to 2018.
© Staffan Widstrand

Pour guider la prise de décision, des questions se posent, qui sont au coeur de l'écologie scientifique (Un scientifique est une personne qui se consacre à l'étude d'une science ou des sciences et qui...). Comment situer ou compter des animaux qui ne se laissent pas voir ? Comment prédire la réponse des grands carnivores à des scénarios de conservation ou de régulation (Le terme de régulation renvoie dans son sens concret à une discipline technique, qui se...) ? Dans ce contexte (Le contexte d'un évènement inclut les circonstances et conditions qui l'entourent; le...), des scientifiques norvégiens, américains et français dont des chercheurs du Centre d'Ecologie Fonctionnelle (En mathématiques, le terme fonctionnelle se réfère à certaines fonctions....) et Evolutive (CEFE - CNRS/Univ. Montpellier/EPHE/IRD/Univ. Paul Valéry Montpellier 3) ont développé une méthode statistique (La statistique est à la fois une science formelle, une méthode et une technique. Elle...) originale pour cartographier et prédire les populations transfrontalières de grands carnivores (loups gris, ours (Les ours (ou ursinés, du latin ŭrsus, de même sens) sont de grands mammifères...) bruns et gloutons).

Grâce à cette nouvelle approche, les scientifiques peuvent décrire et comprendre en détail la dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il...) des populations entières à des échelles sans précédent. Les résultats de cette étude sont parus dans PNASen novembre 2020.

Une composante cruciale de la gestion des populations est la connaissance de la dynamique des populations et de la distribution des espèces sauvages. Les grands carnivores sont un des sujets les plus controversés en gestion des populations. Une approche à l'échelle du paysage (Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un...) pour suivre les populations qui suivrait et prédirait leur devenir au-delà des frontières administratives pourrait aider les humains à mieux coexister avec les prédateurs.


Wolverine Photo © Karel Bartik /Shutterstock

Une équipe de scientifiques norvégiens, américains et français montrent que l'on peut suivre et prédire la dynamique des populations dans le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le...) et l'espace, à l'échelle de plusieurs pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue...), avec des conséquences importantes pour la gestion et la conservation des grands carnivores. Les méthodes de suivis modernes comme l'échantillonnage (L'échantillonnage est la sélection d'une partie dans un tout. Il s'agit d'une notion importante...) génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est...) permettent de suivre les populations animales sauvages efficacement, sans avoir à capturer et manipuler les animaux. Le matériel génétique laissé derrière eux par les animaux, par exemple des fèces, de l'urine (L'urine est un liquide biologique composé des déchets de l'organisme. L'urine est...), ou des poils, permettent d'identifier les animaux et les espèces. Au cours des deux dernières décades, les autorités suédoises et norvégiennes, avec l'aide de volontaires engagés dans des programmes de sciences citoyennes, ont accumulé des dizaines de milliers d'échantillons ADN sur l'ours brun (L’ours brun (Ursus arctos) est une espèce d’ours qui peut atteindre des masses...), le loup (Canis lupus, est l'espèce de loups de la famille des Canidés la plus répandue. Elle...) gris et le glouton (Le Glouton ou Carcajou (Gulo gulo) est une espèce de mammifère omnivore, mais dans une...) partout en Scandinavie (La Scandinavie est une région située dans le Nord de l'Europe. Elle comprend, au sens le...).

Avec ces données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent...), l'équipe de scientifiques menée par Richard Bischof a été capable, pour la première fois, de produire des cartes détaillées de la densité (La densité ou densité relative d'un corps est le rapport de sa masse volumique à la...) des populations du loup, du glouton et de l'ours en Scandinavie. Pour ce faire, l'équipe a développé des modèles statistiques sophistiqués qui ont pour originalité de prendre l'espace en compte explicitement. Ces modèles reposent sur les approches dites de capture-recapture qui permettent de corriger le nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre...) d'individus observés par la probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un...) de détection que l'on estime grâce à l'identification et la recapture répétées des individus. L'établissement de telles cartes, accompagnées des incertitudes qui les caractérisent, offre de nouvelles perspectives sur les populations sauvages qui changent au cours du temps.

[U]Références[/U]:
Estimating and forecasting spatial population dynamics of apex predators (Predators ou Les Prédateurs au Québec (Predators) est un film de Nimród Antal, sorti...) using transnational genetic monitoring.
Richard Bischof, Cyril Milleret, Pierre Dupont (DuPont, de son nom complet E.I. du Pont de Nemours et compagnie, est une entreprise...), Joseph Chipperfield, Mahdieh Tourani, Andrés Ordiz, Perry de Valpine, Daniel Turek, J. Andrew Royle, Olivier Gimenez, Øystein Flagstad, Mikael Åkesson, Linn Svensson, Henrik Brøseth, and Jonas (JOnAS est un serveur d'application open-source (licence LGPL) multi-systèmes d'exploitation, et...) Kindberg. PNAS
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.388 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique