Ignitor: un réacteur propre de fusion nucléaire bientôt opérationnel ?

Publié par Adrien le 11/11/2007 à 00:00
Source: BE Italie numéro 59 (5/10/2007) - France / ADIT
Illustration: ITER (published with permission of ITER)
Restez toujours informé: suivez-nous sur Google Actualités (icone ☆)

Le projet international expérimental Iter n'aboutira pas à un réacteur à fusion pour fournir de l'énergie propre. Le plan Ignitor, en revanche, peut dans les 10 prochaines années, être complètement opérationnel. Bruno Coppi, maître de la physique des plasma au MIT (Massachusetts Institute of Technology) de Boston depuis les années soixante-dix, propose la solution Ignitor qui a été présentée au Festival de Bergame courant octobre, mais qui n'a jusqu'à maintenant pas encore trouvé de réalisation pratique.


Vue en coupe du réacteur Iter

L'idée est née d'un groupe de travail entre le MIT, l'ENEA (Ente per le Nuove Tecnologie, l'Energia e l'Ambiente), et d'autres centres italiens. Il fonctionne en brûlant du deutérium et du tritium avec des pics de température allant jusqu'à 111 millions de degrés (plus élevée que celle du soleil) et des pressions de 33 atmosphères générant une puissance de 100 MégaWatts. Avec ce réacteur, il n'y a aucun problème de déchet car tout se recycle.

Ignitor est un réacteur expérimental qui doit vérifier chaque hypothèse théorique. Il nécessite 3 ans de construction et si les attentes se confirment, il sera possible de procéder à la fabrication du réacteur opérationnel de puissance de 300 MégaWatts, qui requiert 5 ans de réalisation. Le projet n'est pas seulement italien, les américains s'étant déclarés ouverts à une coopération une fois le projet initié.

Page générée en 0.094 seconde(s) - site hébergé chez Contabo
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
A propos - Informations légales | Partenaire: HD-Numérique
Version anglaise | Version allemande | Version espagnole | Version portugaise