Jeanne Calment était bien la doyenne de l'humanité
Publié par Adrien le 19/09/2019 à 08:00
Source: Université de Genève
En combinant épidémiologie, modélisation mathématique et enquête historique, des chercheurs genevois et français confirment la longévité exceptionnelle de Jeanne Calment, invalidant les théories complotistes en la matière.


Jeanne Calment à l'âge de vingt ans. © DR
Décédée en 1997 à 122 ans et 165 jours (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...), Jeanne Calment est encore aujourd'hui l'être humain à la vie (La vie est le nom donné :) la plus longue. Cette longévité (La longévité d'un être vivant est la durée de vie pour laquelle il est biologiquement programmé, dans des conditions idéales et en l'absence de...) exceptionnelle a fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui...) de nombreuses enquêtes, tant de son vivant qu'après sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...), pour entériner ce record. Remise en question par une équipe russe fin 2018, qui avançait la théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur l’observation ou...) d'une machination familiale en vue (La vue est le sens qui permet d'observer et d'analyser l'environnement par la réception et l'interprétation des rayonnements lumineux.) d'une fraude à l'assurance, le record de Mme Calment est aujourd'hui confirmé. Des chercheurs de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission...) de Genève (UNIGE) et des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) en Suisse, ainsi que de l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel institut.) National de la Santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) et de la Recherche Médicale (La recherche médicale se divise en recherche fondamentale et clinique.) (Inserm) et de l'École Pratique des Hautes Études (EPHE) en France, apportent en effet les preuves historiques et épidémiologiques de la longévité de la plus célèbre des doyennes de l'humanité. Leurs travaux de modélisation mathématique mettent en outre en lumière (La lumière est l'ensemble des ondes électromagnétiques visibles par l'œil humain, c'est-à-dire comprises dans des longueurs d'onde de 380nm (violet) à 780nm (rouge). La lumière est intimement liée...) l'augmentation probable du nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de personnes dépassant 120 ans. Des résultats à découvrir dans le Journal of Gerontology.

Plus de vingt ans après sa mort, Jeanne Calment reste encore aujourd'hui l'être humain dont la vie a été la plus longue. Cette longévité exceptionnelle n'a de cesse d'étonner et est d'ailleurs régulièrement remise en cause. Il y a quelques mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.), Nikolay Zak, un jeune mathématicien (Un mathématicien est au sens restreint un chercheur en mathématiques, par extension toute personne faisant des mathématiques la base de son activité principale. Ce terme recouvre une large palette de...) russe, s'appuyait notamment sur l'hypothèse d'une impossibilité statistique (Une statistique est, au premier abord, un nombre calculé à propos d'un échantillon. D'une façon générale, c'est le résultat de l'application d'une méthode statistique à un ensemble de...) qu'un être humain atteigne l'âge de 122 ans. Il affirmait alors que Jeanne Calment était en fait sa fille Yvonne. Celle-ci ne serait pas morte de la tuberculose (La tuberculose est une maladie infectieuse transmissible et non immunisante, avec des signes cliniques variables. Elle est provoquée par une mycobactérie du...) en 1934, mais aurait frauduleusement pris l'identité de sa mère. Pourtant, le démographe Jean-Marie Robine, chercheur (Un chercheur (fem. chercheuse) désigne une personne dont le métier consiste à faire de la recherche. Il est difficile de bien cerner le métier de...) à l'Inserm et à l'École pratique des hautes études, avait dès 1998 apporté les preuves historiques de la longévité de Mme Calment dans un article publié dans Science (La science (latin scientia, « connaissance ») est, d'après le dictionnaire Le Robert, « Ce que l'on sait pour l'avoir...). Il avait en outre rencontré Mme Calment plusieurs fois avant sa mort pour homologuer son statut de "doyenne de l'humanité". "La 'théorie du complot' de l'équipe russe remettait directement en cause mes travaux, explique-t-il. Nous avons donc, avec mes collègues, non seulement repris l'enquête historique et démographique à zéro (Le chiffre zéro (de l’italien zero, dérivé de l’arabe sifr, d’abord transcrit zefiro en italien) est un symbole marquant une position vide dans l’écriture des...), mais nous avons également examiné en détails l'hypothèse mathématique proposée par Nikolay Zak." Pour cela, il a fait appel à François Herrmann, professeur à la Faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et...) de l'UNIGE, médecin-cadre au service de gériatrie des HUG et spécialiste de l'épidémiologie des personnes âgées.

Un modèle mathématique robuste

François Herrmann explique sa démarche: "Est-il possible de vivre jusqu'à 122 ans ? Cette question résume toute la controverse autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis,...) de Jeanne Calment. Pour le savoir, nous avons conçu un modèle probabiliste basé sur des données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un...) démographiques solides." Les chercheurs ont reconstitué la cohorte complète de toutes les personnes nées en France en 1875 - l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) de naissance de Mme Calment - afin de connaître leur âge à leur mort. Ils ont ensuite refait l'exercice pour l'année 1903, qui constitue la dernière cohorte éteinte (il ne reste aujourd'hui plus aucune personne encore en vie en France née en 1903). Afin de construire un modèle fiable et de limiter les fluctuations dues au hasard (Dans le langage ordinaire, le mot hasard est utilisé pour exprimer un manque efficient, sinon de causes, au moins d'une reconnaissance de cause à effet d'un événement.), les valeurs extrêmes - les chiffres d'âge pour lesquels il y avait moins de 30 personnes décédées - ont ensuite été exclues. Des probabilités de survie à 100 ans, puis à 101 ans, à 102 ans, etc. ont ensuite été calculées, basées sur les données de l'époque. "Nous avons finalement appliqué ces chiffres de probabilité (La probabilité (du latin probabilitas) est une évaluation du caractère probable d'un évènement. En mathématiques, l'étude des...) de survie sur une population virtuelle de 100'000 centenaires, afin de déterminer l'âge maximal d'extinction (D'une manière générale, le mot extinction désigne une action consistant à éteindre quelque chose. Plus particulièrement on retrouve ce terme dans plusieurs domaines :) de la cohorte. Nous arrivons à un âge compris entre 119 et 123 ans. Ainsi, tous les 10 millions de centenaires, une personne peut atteindre 123 ans." Une probabilité certes mince, mais qui est loin de faire de Mme Calment une impossibilité statistique.

De plus en plus de "supercentenaires"

A la mort de Mme Calment, la nouvelle doyenne de l'humanité n'avait "que" 112 ans, soit 10 ans de moins. "Un écart important qui faisait de Mme Calment une anomalie, souligne le professeur Herrmann. Depuis, cependant, une personne a atteint 119 ans, et cinq autre 117 ans. L'écart se restreint ! Mme Calment a simplement été un peu en avance sur son temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.)."

Quel est le secret de cette longévité ? Sûrement un mélange (Un mélange est une association de deux ou plusieurs substances solides, liquides ou gazeuses qui n'interagissent pas chimiquement. Le résultat de l'opération est une préparation...) de bon patrimoine génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) et de chance, comme l'explique Jean-Marie Robine: "Bon nombre des ascendants de Mme Calment ont vécu particulièrement longtemps, de même que son frère. Par ailleurs, la famille était aisée et éduquée, deux facteurs socio-économiques qui, encore aujourd'hui, prédisposent à une bonne longévité." Malheureusement, le petit-fils de Mme Calment est mort jeune et sans descendance dans un accident de voiture; impossible, donc, de vérifier cette hypothèse familiale.

L'article, rédigé notamment par les professeurs Herrmann et Robine, reprend aussi en détails l'histoire de la vie de Mme Calment et apportent la preuve que celle-ci, loin des complots familiaux et des détournements de fonds, a bien vécu 122 longues années. Sera-t-elle bientôt rejointe ? Au vu du nombre toujours croissant de centenaires, très probablement.
Page générée en 0.266 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique