Université de Genève - Définition et Explications

Source: Wikipédia sous licence CC-BY-SA 3.0.
La liste des auteurs de cet article est disponible ici.

Introduction

Université de Genève
Université de Genève
Nom original Schola Genvensis
Informations
Fondation 1559
Type Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) publique
Régime linguistique Français
Localisation
Ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à...) Genève
Pays (Pays vient du latin pagus qui désignait une subdivision territoriale et tribale d'étendue restreinte (de l'ordre de quelques centaines de km²), subdivision de la civitas gallo-romaine. Comme la civitas qui subsiste le plus souvent sous forme...) Suisse Suisse
Direction
Recteur Prof. Jean-Dominique Vassalli
Chiffres clés
Personnel 5 200
Étudiants 14’489
Divers
Affiliation Coïmbre, AUE, LERU et AUF
Site internet (Internet est le réseau informatique mondial qui rend accessibles au public des services variés comme le courrier électronique, la messagerie instantanée et le World Wide...) www.unige.ch/

L'université de Genève (UNIGE) est l'université publique du canton de Genève en Suisse. Fondée en 1559 par Jean Calvin, sous le nom d'Académie de Genève, comme un séminaire théologique et humaniste, elle obtient un rayonnement (Le rayonnement, synonyme de radiation en physique, désigne le processus d'émission ou de transmission d'énergie impliquant une particule porteuse.) important. On y enseigne alors la rhétorique, la dialectique, l'hébreu et le grec ancien. Elle étendra par la suite ses disciplines au siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut être l'âge du...) des Lumières et prendra le nom d'« université » en 1873 avec la création de la faculté de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant à...) par le Conseiller d'État radical Antoine Carteret - le même qui, simultanément, rend l'école publique gratuite et obligatoire à Genève.

L'UNIGE propose chaque année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) plus de 240 types de diplômes, dont une trentaine de baccalauréats universitaires, plus de 70 maîtrises universitaires et 78 filières de doctorat (Le doctorat (du latin doctorem, de doctum, supin de docere, enseigner) est généralement le grade universitaire le plus élevé. Le titulaire de ce grade est le docteur....), ainsi qu'environ 200 programmes de formation continue (La formation continue (formation continuée en Belgique) est le secteur de la formation qui concerne ceux qui ont quitté la formation initiale.) dans des domaines variés. Depuis la rentrée 2005, l'université a rejoint l'espace européen de l'enseignement (L'enseignement (du latin "insignis", remarquable, marqué d'un signe, distingué) est une pratique d'éducation visant à développer les connaissances d'un...) supérieur par le passage de toutes les facultés au processus de Bologne (Bologne est une ville italienne d'environ 375 000 habitants, située dans le nord-est du pays, entre le Pô et les Apennins. C'est le chef-lieu de la région...). Genève se positionne également, via son appartenance à la LERU (League of European Research Universities), comme l'une des vingt meilleures universités de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) en Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme...).

En 2009-2010, 13’667 étudiants fréquentaient l'UNIGE (14’489 étudiants si l'on inclut l'Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for Theoretical Physics est un tel...) de hautes études internationales et du développement et l'Institut œcuménique de Bossey). Sur ce total ( Total est la qualité de ce qui est complet, sans exception. D'un point de vue comptable, un total est le résultat d'une addition, c'est-à-dire une somme. Exemple : "Le total des dettes". En physique le total n'est pas...), 61% étaient des étudiantes, soit la représentation féminine la plus élevée de Suisse. 36 % d'entre eux étaient étrangers (131 pays représentés avec la France, l'Italie et l'Espagne en tête). 3 574 professeurs et collaborateurs de l'enseignement, dont 1451 femmes, assurent la bonne marche (La marche (le pléonasme marche à pied est également souvent utilisé) est un mode de locomotion naturel. Il consiste en un...) de l'institution. Cela en fait la deuxième plus grande université de Suisse après celle de Zurich. L'accès aux examens requiert le paiement d'une taxe de 500 francs suisses par semestre.

L'Université de Genève est régulièrement classée parmi les 150 meilleures universités mondiales dans les palmarès universitaires. En 2006, le magazine Newsweek l'a classée 32e université mondiale.

En 2009, l'université de Genève a célébré son 450e anniversaire à travers un programme de manifestations publiques.

Structure

Uni-Bastions, bâtiment qui abrite la faculté des lettres

L'université de Genève est composée de huit facultés, à savoir la Faculté des sciences, celle de médecine, des lettres, des sciences économiques et sociales (Dans le lycée français, les sciences économiques et sociales (ou SES) sont un enseignements d’exploration de la classe de seconde et une matière suivie par les élèves choisissant...) (dont la section HEC Genève), de droit, de théologie, de psychologie et des sciences de l'éducation ainsi que l'École de traduction et d'interprétation.

Il convient d'y ajouter deux écoles facultaires, l'École de langue et de civilisation françaises intégrée à la Faculté des lettres et l'Institut des sciences du mouvement et de la médecine du sport intégré à la Faculté de médecine. L'Université compte enfin neuf centres et instituts interfacultaires : le centre universitaire d'informatique (L´informatique - contraction d´information et automatique - est le domaine d'activité scientifique, technique et industriel en rapport avec le traitement automatique de l'information par des machines...), le centre interfacultaire de gérontologie, l'Institut européen de l'université de Genève, l'Institut d'histoire de la Réformation, l'Institut des sciences de l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend...), l'Institut universitaire de formation des enseignants, le Centre interfacultaire de neuroscience, le Centre interfacultaire en sciences affectives et l'Institut universitaire en finance.

Il existe également deux instituts qui sont étroitement liés à l'université :

  • l'Institut de hautes études internationales et du développement
  • l'Institut œcuménique de Bossey
Page générée en 0.010 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique