Karnak: découverte de 38 objets de culte au temple de Ptah
Publié par Adrien le 04/03/2015 à 12:00
Source: CNRS
Le Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak (CNRS/Ministère des Antiquités d'Egypte) vient d'achever la fouille d'une favissa, une fosse découverte début décembre à proximité du temple du dieu Ptah. Le dégagement de la fosse a livré 38 statues, statuettes et objets précieux. Ce dépôt statuaire est exceptionnel, tant en raison de la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de...) que de la qualité des objets de culte mis au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...). De plus, la méthode inédite d'enregistrement utilisée au cours de la fouille permet de restituer virtuellement chaque étape de la découverte des statues avec une précision millimétrique.


Statuette et figurine d'Osiris
© CNRS-Cfeetk / J. Maucor

Le Centre franco-égyptien d'étude des temples de Karnak (Cfeetk) a été créé par le CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) et le ministère des Antiquités d'Egypte pour étudier et restaurer le domaine d'Amon-Rê à Karnak (Louqsor). Depuis octobre 2008, un programme d'étude interdisciplinaire (Un travail interdisciplinaire intègre des concepts provenant de différentes disciplines.) est mené sur le temple de Ptah, situé en limite septentrionale du temple d'Amon-Rê. Construit sous le règne de Thoutmosis III (env. 1479-1424 av. J.-C.), ce temple a été restauré, agrandi et aménagé jusqu'au règne de l'empereur Tibère (14-37 ap. J.-C.). Il est consacré au dieu Ptah, divinité associée à la ville (Une ville est une unité urbaine (un « établissement humain » pour l'ONU) étendue et fortement peuplée (dont les habitations doivent être à moins de 200 m chacune, par opposition aux villages) dans...) de Memphis.

Le programme est entré dans sa deuxième phase (Le mot phase peut avoir plusieurs significations, il employé dans plusieurs domaines et principalement en physique :) (1), qui se concentre sur l'archéologie, et des fouilles ont récemment mis en évidence une favissa, une fosse ayant servi de dépôt pour des objets de culte, située deux mètres à l'arrière du temple. Les archéologues du Cfeetk y ont trouvé 38 statues, statuettes et objets précieux en calcaire, grauwacke (2), alliage (Un alliage est une combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments chimiques.) cuivreux et fritte égyptienne (3), parfois recouverts d'or. Parmi ces objets cultuels, qui étaient disposés autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5...) de la partie inférieure d'une statue du dieu Ptah assis, se trouvent notamment:
- 14 statues, statuettes et figurines d'Osiris,
- 3 statuettes de babouin,
- 2 statuettes représentant la déesse Mout, dont une couverte d'inscriptions hiéroglyphiques,
- 1 tête et 1 statuette fragmentaire de chatte (Bastet),
- 2 bases de statuette non identifiée,
- 1 plaquette et la partie supérieure d'une petite stèle portant le nom du dieu Ptah
- plusieurs éléments d'appliques statuaires (iris, cornée, barbe postiche, coiffes, etc.).

Une statue de sphinx (Le Sphinx est une créature fantastique présente dans plusieurs traditions mythologiques, notamment :) et une petite tête de statue représentant probablement le dieu Imhotep ont également été découvertes dans la partie supérieure de la fosse tandis qu'une stèle votive fragmentaire a été trouvée en marge. D'après le matériel céramique (Premier « art du feu » à apparaître (avant la métallurgie et le travail du verre), la céramique désigne l’ensemble des objets fabriqués en terre qui ont subi...) trouvé dans cette fosse et les données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) épigraphiques (4), ce dépôt statuaire remonterait aux VIIIe-VIIe siècles avant l'ère chrétienne, période à laquelle émerge la 25e dynastie égyptienne.


Petite tête de statue représentant probablement le dieu Imhotep
© CNRS-Cfeetk / J. Maucor

De par son ampleur et sa qualité, ce type de découverte reste rare en Egypte. Une nouveauté vient renforcer son aspect exceptionnel: il s'agit de la méthode d'enregistrement utilisée au cours de la fouille. L'excavation des objets a été documentée par un topographe spécialisé en archéologie, qui a réalisé une succession de reconstitutions photogrammétriques par corrélation dense d'images depuis l'apparition du premier objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par...) jusqu'à l'enlèvement complet des statues. Cette technique consiste à compiler, à l'aide de logiciels spécialisés, des centaines de photographies prises sur le terrain pour restituer virtuellement en trois dimensions (Dans le sens commun, la notion de dimension renvoie à la taille ; les dimensions d'une pièce sont sa longueur, sa largeur et sa profondeur/son...) chaque étape de la découverte des statues. L'association de ces reconstitutions photogrammétriques avec des points topographiques très précis – à quelques millimètres près – donne la possibilité de localiser tous les objets a posteriori et d'étudier leur disposition en détail, mais aussi de générer la vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur...) de la totalité du dégagement de la fosse. Comme il est nécessaire d'enlever les objets du site de fouille très rapidement en raison de leur valeur, cette méthode permet une conservation optimale des données sur le site tel qu'il a été découvert.

Tous les objets découverts sont en cours de restauration dans le laboratoire du Cfeetk. La fouille se poursuit et pourrait apporter des données supplémentaires permettant de mieux comprendre l'organisation (Une organisation est) des abords du temple de Ptah et la raison du creusement de cette exceptionnelle favissa.

Notes:

(1) Avec le soutien du Labex Archimède au titre du programme IA-ANR-11-LABX-0032-01. (Consulter le site web)
(2) Roche (La roche, du latin populaire rocca, désigne tout matériau constitutif de l'écorce terrestre. Tout matériau entrant dans la composition du sous-sol est formé par un assemblage de...) sédimentaire très dure, de couleur (La couleur est la perception subjective qu'a l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s) donnée(s).) grise à gris-vert, que l'on trouve dans le désert (Le mot désert désigne aujourd’hui une zone stérile ou peu propice à la vie, en raison du sol impropre, ou de la faiblesse des précipitations (moins de...) oriental égyptien et qui était utilisée comme matériau (Un matériau est une matière d'origine naturelle ou artificielle que l'homme façonne pour en faire des objets. C'est donc une...) pour de nombreuses statues dans l'Egypte ancienne.
(3) Procédé technique de façonnage et d'émaillage proche de la faïence utilisé pour modeler des amulettes et des statuettes de petites dimensions, généralement de couleur bleue ou bleu-vert.
(4) Epigraphie: étude des inscriptions réalisées sur la pierre, l'argile (L'argile (nom féminin) est une roche sédimentaire, composée pour une large part de minéraux spécifiques, silicates en général d'aluminium plus ou moins hydratés, qui...) ou le métal (Un métal est un élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans le cas des métaux...).
Page générée en 0.284 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique