Des navires du port antique de Rome reconstitués en 3D

Publié par Redbran le 28/06/2020 à 13:00
Source: CNRS
L'aéroport de Rome à Fiumicino, en Italie, est bien connu pour son trafic aérien. Pourtant, il y a 2 000 ans, cette zone était remplie... de bateaux. La mer atteignait en effet cette région et l'antique port de Rome se situait à quelques encablures. A l'occasion de l'ouverture d'un nouveau musée sur le site, Giulia Boetto, chercheuse du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français...) au Centre Camille Jullian (CNRS/Aix-Marseille Université), a coordonné le travail de reconstitution tridimensionnelle de trois bateaux en bois retrouvés à Fiumicino (Fiumicino est une ville italienne d'environ 68 500 habitants, située dans la province de Rome, dans la région Latium, en Italie centrale.).


Reconstitution 3D des trois types bateaux retrouvés à Fiumicino: barque de pêche (à gauche), petit voilier (Un voilier (ou bateau à voiles, navire à voiles) est un bateau ou navire propulsé par la force du vent. Historiquement, les voiliers ont été le premier moyen de transport à...) (au centre) et allège fluviomaritime (à droite).
© D. Peloso, Ipso Facto scoop. Marseille / P. Poveda, Centre Camille Jullian, CNRS, Aix (AIX est le système d'exploitation de type UNIX d'IBM. AIX est l'acronyme de Advanced Interactive eXecutive, mais seul l'acronyme est utilisé.) Marseille Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment où les...).

Ces navires, utilisés entre le IIème et le début du Vème siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine et faisait 33 ans 4 mois (d'où peut...) après J.-C., ont ensuite été délaissés car devenus trop vétustes. Ils se sont alors retrouvés couverts d'une couche de sédiments et se sont imbibés d'eau (L’eau est un composé chimique ubiquitaire sur la Terre, essentiel pour tous les organismes vivants connus.). De telles conditions, à l'abri de l'oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.), ont permis au bois de se conserver jusqu'au jour (Le jour ou la journée est l'intervalle qui sépare le lever du coucher du Soleil ; c'est la période entre deux nuits, pendant laquelle les rayons du Soleil...) de leur découverte il y a presque 60 ans. Récupérés et abrités dans une première structure muséale qui a nécessité d'importants travaux de réfection, les restes des navires ont pu être documentés en utilisant des techniques numériques de relevé ultra- modernes puis analysés et reconstitués en 3D grâce à l'expertise en archéologie navale de Giulia Boetto. La chercheuse a fait appel à la start-up marseillaise Ipso Facto pour créer les modèles 3D des vestiges et à son collègue Pierre Poveda, ingénieur (« Le métier de base de l'ingénieur consiste à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de...) de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique désigne...) du CNRS dans son laboratoire, pour restituer les parties manquantes à partir de comparatifs archéologiques et de représentations iconographiques.

D'ici la fin de l'année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.), ces reconstitutions 3D devraient siéger dans le nouveau musée des navires du parc (Un Parc est un terrain naturel enclos,[1] formé de bois ou de prairies, dans lequel ont été tracées des allées et chemins destinés à la chasse, à la promenade ou à l’agrément. Il se...) archéologique d'Ostie Antique et permettre aux futurs (Futurs est une collection de science-fiction des Éditions de l'Aurore.) visiteurs de découvrir les anciennes techniques de construction et la vie (La vie est le nom donné :) à bord de ces navires. Une occasion extraordinaire aussi pour naviguer virtuellement dans ce qui fut le complexe portuaire le plus important de Méditerranée à l'époque de la Rome impériale.


Vue du dessus de la reconstitution 3D des trois types de bateaux retrouvés à Fiumicino: barque de pêche (à droite), petit voilier (au centre) et allège fluviomaritime (à gauche).
© D. Peloso, Ipso Facto scoop. Marseille / P. Poveda, Centre Camille Jullian, CNRS, Aix Marseille Université.

Retrouvez la vidéo (La vidéo regroupe l'ensemble des techniques, technologie, permettant l'enregistrement ainsi que la restitution d'images animées, accompagnées ou non de son, sur un support adapté à...) de la représentation de la barque de pêche ici.

Contacts:
- Giulia Boetto - Chercheuse CNRS - boetto at mmsh.univ-aix.fr
- Clara Barrau - Attachée de presse - clara.barrau at cnrs.fr
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.134 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique