La maladie d'Alzheimer trouve-t-elle son origine dans les intestins ?

Publié par Adrien le 27/08/2020 à 09:00
Source: ASP
C'est bien connu, la maladie d'Alzheimer affecte d'abord et avant tout le cerveau. Pourtant, selon des chercheurs de Hong Kong -qui ont travaillé sur des souris- il ne faudrait pas négliger ce qui se passe dans les intestins.


L'Alzheimer se développe lorsque des amas de bêta-amyloïde se déposent dans le cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions...). Cependant, ces agrégats ont également été détectés dans les intestins des gens touchés. Il est donc possible que les protéines de bêta-amyloïdes proviennent en partie du système digestif (Le système digestif est l'ensemble des organes qui chez les animaux a pour rôle d'assurer l'ingestion et la digestion des aliments pour en extraire l'énergie et les nutriments nécessaires à la survie de l'organisme qui...) et voyagent ensuite vers le cerveau.

Afin de vérifier cette théorie (Le mot théorie vient du mot grec theorein, qui signifie « contempler, observer, examiner ». Dans le langage courant, une théorie est une idée ou une connaissance spéculative, souvent basée sur...), ces chercheurs ont injecté des protéines de bêta-amyloïdes dans les intestins d'une souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi de...). Ces protéines étaient munies d'un marqueur fluorescent permettant de les suivre à la trace (TRACE est un télescope spatial de la NASA conçu pour étudier la connexion entre le champ magnétique à petite échelle du Soleil et la géométrie du plasma...). Rapidement, ces molécules se sont intégrées à un réseau (Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux pour échanger des informations. Par analogie avec un filet (un réseau est un « petit rets », c'est-à-dire un petit filet), on appelle...) de neurones, le plexus myentérique, associé au système digestif. Un an plus tard, elles étaient détectées dans le nerf (En neuroanatomie, au sein du système nerveux , périphérique et central, un nerf désigne un regroupement d'axones, myélinisés ou non, issus de cellules nerveuses ou neurones. La myélinisation est...) vague (Une vague est un mouvement oscillatoire de la surface d'un océan, d'une mer ou d'un lac. Les vagues sont générées par le vent et ont une amplitude crête-à-crête allant...) qui assure la connexion entre les intestins et le cerveau.

Ultimement, des plaques de bêta-amyloïdes ont effectivement envahi plusieurs régions du cerveau de la souris.

Soigner les intestins pour aider le cerveau?

Prouver ce lien pourrait être un défi, souligne le New Scientist. Pour cela, il faudra d'abord montrer que la quantité (La quantité est un terme générique de la métrologie (compte, montant) ; un scalaire, vecteur, nombre d’objets ou d’une autre manière de dénommer la valeur d’une collection ou un...) de bêta-amyloïdes présente dans les intestins de personnes en santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) permet de prédire leur risque de développer ce type de démence (La démence (du latin demens) est une réduction acquise des capacités cognitives suffisamment importante pour retentir sur la vie de la personne et...).

Mais le lien entre le fonctionnement du système digestif et la santé du cerveau est connu depuis un certain temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). En 2004, des chercheurs japonais démontraient pour la première fois que la flore intestinale (La flore intestinale est l'ensemble des micro-organismes qui se trouvent dans le tube digestif. Le terme de flore intestinale n'est guère correct, puisqu'il s'agit surtout de bactéries alors que le terme...) influençait la réponse au stress (Le stress (« contrainte » en anglais), ou syndrome général d'adaptation, est l'ensemble des réponses d'un...). Depuis, plusieurs études ont noté que les perturbations du microbiote (Le microbiote est une nouvelle dénomination de la microflore.) dans le système digestif sont associées à diverses pathologies neurodéveloppementales et psychiatriques.

Une étude publiée en mai dernier et réalisée chez des babouins, révèle que l'alpha-synucléine, une protéine (Une protéine est une macromolécule biologique composée par une ou plusieurs chaîne(s) d'acides aminés liés entre eux par des liaisons peptidiques. En...) impliquée dans la maladie de Parkinson (La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique affectant le système nerveux central responsable de troubles essentiellement moteurs d'évolution progressive.), voyage (Un voyage est un déplacement effectué vers un point plus ou moins éloigné dans un but personnel (tourisme) ou professionnel (affaires). Le voyage s'est considérablement développé et...) elle aussi entre les intestins et le cerveau.
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.049 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique