Des nanocristaux pour réoxygéner les tumeurs cérébrales

Publié par Adrien le 03/08/2020 à 09:00
Source: CNRS
Les glioblastomes, les tumeurs cérébrales primaires les plus agressives et les plus répandues chez l'adulte, restent difficiles à traiter car ils se développent dans un environnement pauvre en oxygène, élément essentiel pour assurer l'efficacité des traitements actuels.


Alors qu'une inhalation de gaz enrichi en dioxygène (Le dioxygène est une molécule composée de deux atomes d'oxygène, notée O2, qui est à l'état de gaz aux conditions normales de...) (O2) se traduit par une réoxygénation du tissu cérébral sain aux dépends de la tumeur (Le terme tumeur (du latin tumere, enfler) désigne, en médecine, une augmentation de volume d'un tissu, clairement délimitée sans précision...) (partie gauche), une administration de nanozéolithes enrichies en O2 induit (L'induit est un organe généralement électromagnétique utilisé en électrotechnique chargé de recevoir l'induction de l'inducteur et de la transformer en électricité (générateur) ou en force (moteur).) une vasodilatation/réoxygénation spécifiquement dans la tumeur (partie droite). © Clément Anfray - Samuel Valable

Une équipe de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par extension métonymique, la recherche scientifique...) comprenant des scientifiques du CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).) et de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux États-Unis, au moment...) de Caen Normandie a réussi à oxygéner ces tumeurs grâce à des nanocristaux de zéolithe (Une zéolithe, ou zéolite est un minéral microporeux appartenant au groupe des silicates, sous groupe des tectosilicates dans lequel il forment une famille...). Alors qu'une simple inhalation d'un gaz riche en oxygène (L’oxygène est un élément chimique de la famille des chalcogènes, de symbole O et de numéro atomique 8.) alimente seulement les tissus sains du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la...), ces nanoparticules permettent de cibler spécifiquement la tumeur. En effet, en grandissant, cette dernière endommage la barrière qui isole le cerveau de la circulation (La circulation routière (anglicisme: trafic routier) est le déplacement de véhicules automobiles sur une route.) sanguine, ce qui permet aux nanocristaux injectés par voie intraveineuse d'atteindre spécifiquement la tumeur. L'équipe de recherche a ensuite montré l'innocuité des nanozéolithes sur des cellules ainsi que sur des animaux. Ces nanozéolithes enrichis en oxygène se sont révélés efficaces pour augmenter l'oxygénation au niveau des glioblastomes.

Cette preuve de concept ouvre la voie pour l'élaboration de nouvelles approches afin d'améliorer les thérapies actuelles. Les résultats font l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par...) d'une publication tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) juste mise en ligne par la revue Biomaterials (parution papier (Le papier (du latin papyrus) est une matière fabriquée à partir de fibres cellulosiques végétales et animales. Il se présente sous forme de feuilles minces et est considéré comme un...) prévue en octobre 2020).

Bibliographie
Nanosized zeolites as a gas delivery platform in a glioblastoma model,
Clément Anfray, Sarah Komaty, Aurélien Corroyer-Dulmont, Moussa Zaarour, Charly Helaine, Hayriye Ozcelik, Clélia Allioux, Jérôme Toutain, Kamila Goldyn, Edwige Petit, Karim Bordji, Myriam Bernaudin, Valentin Valtchev, Omar Touzani, Svetlana Mintova, Samuel Valable, Biomaterials,
10.1016/j.biomaterials.2020.120249, en ligne le 25 juillet 2020 (parution papier dans la revue du mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) d'octobre).
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.498 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique