Le neurone qui fait de nous des humains existe chez les baleines
Publié par Olivier Manette le 28/11/2006 à 00:00
Source: The Anatomical Record (DOI: 10.1002/ar.a.20407)
Illustration: National Oceanic & Atmospheric Administration (NOAA)
Après la découverte chez les baleines d'un type de cellules cérébrales observées à ce jour uniquement chez les humains et les grands singes, les chercheurs ont conclu qu'elles pourraient partager notre type d'intelligence.

Ces cellules cérébrales étaient présentées comme étant typiques des humains et des grands singes. Il est maintenant établi que les baleines possèdent également ces neurones en fuseau, des neurones spécialisés qui participeraient au traitement des émotions et nous aideraient ainsi à interagir socialement.


Baleines à bosse

Les neurones en fuseau, nommés ainsi en raison de la forme de leur corps cellulaire, seraient impliqués dans le sentiment d'amour ainsi que d'autres émotions. Cette découverte chez les baleines relancerait le débat (Un débat est une discussion (constructive) sur un sujet, précis ou de fond, annoncé à l'avance, à laquelle prennent part des individus ayant des avis, idées, réflexions...) à la fois sur la question de leur intelligence mais également sur la question éthique de leur chasse par l'homme (Un homme est un individu de sexe masculin adulte de l'espèce appelée Homme moderne (Homo sapiens) ou plus simplement « Homme ». Par distinction, l'homme...). En effet, les neurones en fuseau sont situés dans des zones du cerveau (Le cerveau est le principal organe du système nerveux central des animaux. Le cerveau traite les informations en provenance des sens, contrôle de nombreuses fonctions du corps, dont la motricité volontaire, et constitue le...) responsables de notre organisation (Une organisation est) sociale, de notre empathie (capacité à deviner ou ressentir l'émotion des autres), de la parole (La parole, c'est du langage incarné. Autrement dit c'est l'acte d'un sujet. Si le langage renvoie à la notion de code, la parole renvoie à celle de corps. La...) et d'autres réactions rapides et instinctives.

Il semblerait que ces neurones existent dans des régions cérébrales homologues chez la baleine à bosse (La baleine à bosse (Megaptera novaeangliae), mégaptère ou jubarte est une espèce de baleines à fanons (ou mysticètes). C’est un mammifère...), les orques, le rorqual et le cachalot. De plus, les premières estimations suggèrent qu'ils en possèderaient trois fois plus que les humains, en prenant en compte la différence de taille.

Selon Patrick Hof, de l'école de médecine (La médecine (du latin medicus, « qui guérit ») est la science et la pratique (l'art) étudiant l'organisation du corps humain (anatomie), son fonctionnement normal (physiologie), et cherchant...) du Mont Sinaï à New York (New York , en anglais New York City (officiellement, City of New York) pour la distinguer de l’État de New York, est la principale ville des États-Unis, elle compte a elle seule 8 143 200 habitants. Son...) (USA), co-découvreur des neurones en fuseau chez les baleines avec Estel van der Gucht du Consortium de Primatologie Evolutive à New York (USA): "Il est extrêmement clair pour moi que ce sont des animaux très intelligents. Nous devons être prudent concernant nos interprétations anthropomorphiques sur l'intelligence des baleines. Leur potentiel pour des fonctions cérébrales de haut niveau est clairement démontré au niveau comportemental et est maintenant confirmé par l'existence d'un type neuronal qui était, pensait-on, présent uniquement chez l'homme et ses plus proches parents". "Elles [les baleines] communiquent avec un répertoire énorme de sons, elles reconnaissent leurs propres sons et en font de nouveaux. Elles forment également des coalitions pour réaliser des stratégies de chasse, les apprennent aux individus les plus jeunes et ont un réseau social (Un réseau social est un ensemble d'entités sociales tel que des individus ou des organisations sociales reliés entre eux par des liens créés lors des interactions sociales....) évolué similaire à celui des humains et des grands singes".

Comme chez l'homme, les neurones en fuseau ont été décelés dans le cortex (En biologie, le cortex (mot latin signifiant écorce) désigne la couche superficielle ou périphérique d'un tissu organique.) cingulaire antérieur et le cortex fronto-insulaire, deux régions indispensables pour les réactions "viscérales" émotionnelles. De telles réactions sont basées sur des jugements émotionnels rapides, tel que savoir ou pas si un autre animal (Un animal (du latin animus, esprit, ou principe vital) est, selon la classification classique, un être vivant hétérotrophe, c’est-à-dire qu’il se nourrit de substances organiques. On réserve aujourd'hui...) souffre ou la sensation générale si un évènement est plaisant ou déplaisant.

De plus, à la différence des humains, les chercheurs ont trouvé ces neurones chez les baleines dans le cortex fronto-polaire, à l'avant du cerveau, et également disséminés de manière éparse ailleurs. Hof déclare ne pas connaître la raison de la présence des neurones en fuseau dans les régions autres que celles établies chez l'homme et les grands singes.

Les neurones en fuseau n'ont par contre pas été découverts chez les dauphins. Hof précise qu'il serait intéressant de comparer l'intelligence des baleines à bosse avec celle des dauphins. Il est probable que le cerveau des dauphins utilise une stratégie (La stratégie - du grec stratos qui signifie « armée » et ageîn qui signifie « conduire » - est :) complètement (Le complètement ou complètement automatique, ou encore par anglicisme complétion ou autocomplétion, est une fonctionnalité informatique permettant à l'utilisateur de...) différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application définie à...) de celle des cellules en fuseau pour atteindre des résultats sans doute comparables.

Page générée en 0.216 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique