Un nouveau carburant plus vert pour la propulsion spatiale
Publié par Redbran le 01/08/2017 à 00:00
Source: CNRS-INC
Utilisées depuis des années pour la propulsion spatiale, les hydrazines sont menacées par la directive REACH, car jugées toxiques. Quelle alternative verte pour ne pas limiter cette course à l'espace ? Un nouveau composé, le 1,1,4,4-tétraméthyl-2-tétrazène (TMTZ) élaboré par des chercheurs du Laboratoire des hydrazines et composés énergétiques polyazotés (CNRS/Université de Lyon/CNES/Airbus-Safran Launchers) et de la faculté de pharmacie (La pharmacie (du grec φάρμακον/pharmakôn signifiant drogue, venin ou poison) est la science s'intéressant à la conception, au mode d'action, à la...) de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) de Lyon. Ces résultats publiés dans la revue Chemistry: a European Journal ouvrent la voie au développement de nouveaux systèmes propulsifs.

Les chercheurs du Laboratoire des hydrazines et composés énergétiques polyazotés ont mis au point (Graphie) le procédé de production industrielle de certaines hydrazines, comme la monométhylhydrazine (MMH), qui ont acquis une place de choix dans la propulsion spatiale (Cet article présente le concept de propulsion spatiale, c'est-à-dire tout système permettant de déplacer un véhicule spatial que ce soit du sol vers l'espace ou bien directement dans...) comme carburants liquides stockables dans les lanceurs et les satellites (Satellite peut faire référence à :). Malheureusement, elles présentent un caractère toxique et leur utilisation est désormais contrainte par application de la directive REACH. Il devient urgent de les remplacer par de nouveaux carburants plus verts, sans impact sur la santé (La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.) humaine et l'environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme environnement tend actuellement à prendre une...), manipulables à faible coût et si possible avec des gains de puissance (Le mot puissance est employé dans plusieurs domaines avec une signification particulière :) notables. L'enjeu est donc non seulement environnemental mais également stratégique, afin de maintenir la position leader de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme une des sous-parties...) dans ce secteur très concurrentiel.

Les chercheurs du Laboratoire des hydrazines et composés énergétiques polyazotés ont pu identifier un tel substitut. Ce composé, le 1,1,4,4-tétraméthyl-2-tétrazène (TMTZ), aussi performant que les hydrazines, est moins volatil et présente donc un risque moins élevé d'inhalation. Il s'avère également nettement moins toxique et génotoxique. L'équipe a également mis au point un procédé de synthèse propre et performant, avec de bons rendements, pouvant se greffer sur des sites de production déjà existants. Enfin, son introduction dans les systèmes propulsifs actuels pourrait être rapide et relativement peu coûteuse puisque ce nouveau composé possède des propriétés physico-chimiques et des performances propulsives similaires à celles des hydrazines et ne nécessite donc pas de développer de nouveaux moteurs (Un moteur est un dispositif transformant une énergie non-mécanique (éolienne, chimique, électrique, thermique par exemple) en une énergie mécanique ou travail.[réf. nécessaire]).

Référencepublication:
Dhenain, A.; Darwich, C.; Le, D.-M.; Bougrine, A.-J.; Delalu, H.; Lacôte, E.; Guitton, J.; Labarthe, E.; Jacob, G.; Miro, S. C. & Payen, L.
L.(E)-1,1,4,4-Tetramethyl-2-tetrazene (TMTZ): a Prospective Alternative to Hydrazines in Rocket Propulsion (La propulsion est le principe qui permet à un corps de se mouvoir dans son espace environnant. Elle fait appel à un propulseur qui transforme en force motrice l'énergie fournie par le milieu...)
Chem. Eur. J. 12 mai 2017
DOI: 10.1002/chem.201701468

Contacts chercheurs:
- Emmanuel Lacôte, Laboratoire des hydrazines et composés énergétiques polyazotés – Lyon
- Anne Dhenain, Laboratoire des hydrazines et composés énergétiques polyazotés – Lyon
Page générée en 0.207 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique