Oreilles bioniques: un implant pour les sourds par la génothérapie
Publié par Adrien le 18/08/2014 à 00:00
Source: BE Australie numéro 68 (21/07/2014) - Ambassade de France en Australie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/76420.htm
Des chercheurs de l'Université du New South Wales en Australie ont réussi pour la première fois à utiliser des impulsions électriques, émises par un implant cochléaire, pour effectuer une thérapie génique permettant de faire repousser les nerfs vestibulocochléaires qui entourent les électrodes dudit implant.

Cette génothérapie bionique (La bionique est une science qui se base sur l'étude des systèmes biologiques pour le développement de systèmes non biologiques susceptibles d'avoir des applications technologiques.) laisse entrevoir une amélioration future de la performance de ces oreilles bioniques. Cette réussite a été le fruit (En botanique, le fruit est l'organe végétal protégeant la graine. Caractéristique des Angiospermes, il succède à la fleur par...) de 5 années de recherche (La recherche scientifique désigne en premier lieu l’ensemble des actions entreprises en vue de produire et de développer les connaissances scientifiques. Par...) en collaboration avec l'entreprise Cochlear Limited. Les travaux du Prof. Housley, publiés dans la revue Science Translational Medicine, se sont concentrés sur la régénération de nerfs après une perte d'audition (L'audition est le fruit d'un mécanisme complexe assuré principalement par les deux oreilles (pour permettre la perception binaurale stéréophonie)et les voies centrales avec...) liée à l'âge ou à des facteurs environnementaux. Ces travaux font apparaître que la déperdition serait due à la dégénération des fibres (Une fibre est une formation élémentaire, végétale ou animale, d'aspect filamenteux, se présentant généralement sous forme de faisceaux.) du nerf (En neuroanatomie, au sein du système nerveux , périphérique et central, un nerf désigne un regroupement d'axones, myélinisés ou non, issus de cellules nerveuses ou...) auditif qui provoque une rétractation éloignée de l'implant.

"L'avantage de cette technique par rapport à celle qui utilise un virus (Un virus est une entité biologique qui nécessite une cellule hôte, dont il utilise les constituants pour se multiplier. Les virus existent sous une forme extracellulaire ou intracellulaire. Sous la forme...) pour véhiculer le gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut également...) modifié, c'est qu'elle favorise la repousse des cellules à l'endroit précis où passe le petit câble de l'implant cochléaire," explique le Prof. Gary Housley.

La méthode consiste à injecter une solution d'ADN dans la cochlée. Cette dernière est la structure intérieure de l'oreille (L'oreille est l'organe qui sert à capter le son et est donc le siège du sens de l'ouïe, mais elle joue également un rôle important dans l'équilibre. Le mot peut référer...) caractérisée par une spirale (En mathématiques, une spirale est une courbe qui commence en un point central puis s'en éloigne de plus en plus, en même temps qu'elle tourne autour.), permet de faire la transition entre ondes (Une onde est la propagation d'une perturbation produisant sur son passage une variation réversible de propriétés physiques locales. Elle transporte de l'énergie sans transporter de matière.) sonores et influx nerveux par une transformation du moyen de communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine (télécommunications, nouvelles...) à destination des neurones. L'injection (Le mot injection peut avoir plusieurs significations :) se fait plus précisément dans les cellules proches des électrodes, produisant ainsi des neurotrophines. Cette méthode représente une avancée vers une meilleure perception des sons, dans leurs subtilités et leurs nuances, comme par exemple dans l'écoute (Sur un voilier, une écoute est un cordage servant à régler l'angle de la voile par rapport à l'axe longitudinal du voilier et en conséquence l'angle d'incidence du...) de la musique.

Ce traitement pourrait ainsi ouvrir la voie à d'autres recherches scientifiques notamment sur le plan neurologique, comme par exemple une application pour la maladie de Parkinson (La maladie de Parkinson est une maladie neurologique chronique affectant le système nerveux central responsable de troubles essentiellement moteurs d'évolution progressive.).
Page générée en 0.814 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique