Des planètes en formation dans un système quadruple d'étoiles ?
Publié par Michel le 26/07/2007 à 00:00
Source et Illustration: NASA/JPL-Caltech/UCLA
Le système stellaire HD 98800 comporte quatre étoiles couplées deux à deux. Les étoiles de chaque paire gravitent l'une autour de l'autre, et les deux systèmes binaires gravitent eux-mêmes l'un autour de l'autre dans un gigantesque ballet cosmique. Un des deux systèmes, nommé HD 98800B, est entouré par un disque (Le mot disque est employé, aussi bien en géométrie que dans la vie courante, pour désigner une forme ronde et régulière, à l'image d'un palet —...) de poussière, contrairement au second.


Vue d'artiste (Est communément appelée artiste toute personne exerçant l'un des métiers ou activités suivantes :) du système quadruple d'étoiles HD 98800
Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Le système est relativement jeune, environ 10 millions d'années, et se situe à 150 années-lumière dans la direction de la constellation (Une constellation est un ensemble d'étoiles dont les projections sur la voûte céleste sont suffisamment proches pour qu'une civilisation les relie par des lignes imaginaires,...) de l'Hydre Femelle (En biologie, femelle (du latin « femella », petite femme, jeune femme) est le sexe de l'organisme qui produit des ovules, dans le cadre d'une reproduction...).

Bien que les quatre étoiles soient liées gravitationnellement, la distance séparant les deux paires est d'environ 50 unités astronomiques (UA) soit un peu plus que la distance moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur qu'auraient chacun des membres de l'ensemble s'ils...) entre notre Soleil (Soleils est une association à but humanitaire implantée sur le campus de Supélec (École Supérieure d'Electricité).) et Pluton (Pluton, dont la désignation officielle est (134340) Pluton, est la deuxième plus grande planète naine connue du système solaire et le 10e plus grand astre connu orbitant le Soleil....).

En utilisant le télescope spatial Spitzer (Le télescope spatial Spitzer est le plus gros télescope infrarouge lancé par la NASA. Ces longueurs d'ondes ne pouvant être observées utilement depuis le sol, seul...), des scientifiques ont pu observer dans le détail le disque de formation potentiel de planètes de HD 98800B. Les astronomes ont utilisé le spectromètre (Un spectromètre est un appareil de mesure permettant d'étudier de décomposer une quantité observée — un faisceau lumineux en spectroscopie, ou bien un mélange de...) infrarouge (Le rayonnement infrarouge (IR) est un rayonnement électromagnétique d'une longueur d'onde supérieure à celle de la lumière visible mais plus courte que celle...) du télescope (Un télescope, (du grec tele signifiant « loin » et skopein signifiant « regarder, voir »), est un instrument d'optique...) et ont mis en évidence la présence de deux "ceintures" de plus grandes particules de matière (La matière est la substance qui compose tout corps ayant une réalité tangible. Ses trois états les plus communs sont l'état solide, l'état liquide, l'état...) dans le disque.

L'une d'elle se situe approximativement à 5,9 UA du couple d'étoiles central, grossièrement à la distance de Jupiter du Soleil (Le Soleil (Sol en latin, Helios ou Ήλιος en grec) est l'étoile centrale du système solaire. Dans la classification astronomique, c'est une...), et se compose probablement d'astéroïdes et de comètes. L'autre ceinture se situe entre 1,5 et 2 UA du centre du système, ce qui représente une distance similaire à celle de l'orbite (En mécanique céleste, une orbite est la trajectoire que dessine dans l'espace un corps autour d'un autre corps sous l'effet de la gravitation.) de Mars et de la ceinture d'astéroïdes de notre Système solaire (Le système solaire est un système planétaire composé d'une étoile, le Soleil et des corps célestes ou objets définis gravitant autour de lui (autrement...), et se compose de particules de poussières de la taille de grains de sable (Le sable, ou arène, est une roche sédimentaire meuble, constituée de petites particules provenant de la désagrégation d'autres roches dont la dimension est comprise entre 0,063 et 2 mm.).

La présence de ces ceintures pourrait indiquer que la formation de planètes a débuté au sein du disque entourant le système. Lorsque les astronomes constatent ce type de modifications dans un disque protoplanétaire (Les étoiles se forment à partir d'un nuage de gaz et de poussières dont la partie centrale s'effondre sur elle-même. Puis, à l'intérieur de la...), c'est en général parce qu'une ou plusieurs planètes ont commencé à "faire le vide (Le vide est ordinairement défini comme l'absence de matière dans une zone spatiale.)" dans leurs parages immédiats.

Alors, combien faut-il d'étoiles pour fabriquer des planètes ? Et combien au maximum ? Dans notre propre système, une a suffi. Mais ce mécanisme de formation de planètes n'est sans doute pas généralisable au cosmos tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) entier et l'évolution des disques de matières autour (Autour est le nom que la nomenclature aviaire en langue française (mise à jour) donne à 31 espèces d'oiseaux qui, soit appartiennent au genre Accipiter, soit constituent les 5 genres Erythrotriorchis, Kaupifalco,...) des étoiles doit se révéler beaucoup plus complexe. Une planète (Une planète est un corps céleste orbitant autour du Soleil ou d'une autre étoile de l'Univers et possédant une masse suffisante pour que sa gravité la maintienne en équilibre...) avec quatre soleils... de belles cartes postales en perspective !

Page générée en 0.492 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique