Un plant de tabac génétiquement modifié rendu "immortel"

Publié par Publication le 24/01/2013 à 12:00
Des chercheurs de l'institut Fraunhofer de biologie moléculaire et d'écologie appliquée à Münster (Allemagne), ont réussi à mettre au point des plants de tabac potentiellement immortels. Les résultats sont prometteurs: les plants grandissent sans cesse et sans aucun signe de vieillissement (La notion de vieillissement décrit une ou plusieurs modifications fonctionnelles diminuant progressivement l'aptitude d'un objet, d'une information ou d'un organisme à assurer ses fonctions.). Une découverte qui est en train (Un train est un véhicule guidé circulant sur des rails. Un train est composé de plusieurs voitures (pour transporter des personnes) et/ou de plusieurs wagons (pour transporter des...) d'être appliquée à des pommes de terre (La Terre est la troisième planète du Système solaire par ordre de distance croissante au Soleil, et la quatrième par taille et par masse croissantes. C'est la plus grande et la plus massive des...) et des céréales.


Plants de tabac potentiellement immortels
Illustration: Fraunhofer IME

Habituellement, le cycle de vie (La vie est le nom donné :) d'un plant de tabac est court et simple: il pousse (Pousse est le nom donné à une course automobile illégale à la Réunion.) trois à quatre mois (Le mois (Du lat. mensis «mois», et anciennement au plur. «menstrues») est une période de temps arbitraire.) jusqu'à atteindre une hauteur (La hauteur a plusieurs significations suivant le domaine abordé.) maximale de deux mètres, puis fleurit. C'est alors que la plante (Les plantes (Plantae Haeckel, 1866) sont des êtres pluricellulaires à la base de la chaîne alimentaire. Elles forment l'une des subdivisions...) dépérit, ses feuilles jaunissent et se détachent, et le plant meurt. Mais l'équipe de chercheurs a identifié le gène (Un gène est une séquence d'acide désoxyribonucléique (ADN) qui spécifie la synthèse d'une chaîne de polypeptide ou d'un acide ribonucléique (ARN) fonctionnel. On peut...) responsable de l'arrêt de croissance et du début de la floraison (La floraison est le processus biologique de développement des fleurs. Elle est contrôlée par l'environnement (lumière, humidité, température) et les phytohormones.), qui entraîne sa mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant...). Ils ont alors modifié l'information contenue dans ce gène afin que sa floraison soit continuellement retardée. Après l'avoir modifié, ce gène a été réinjecté, via une bactérie, dans un plant de tabac.

La plante s'est alors mise à grandir sans cesse sans que les feuilles les plus anciennes ne jaunissent, ou qu'elle ne fleurisse. Les plants les plus anciens vont avoir huit ans et dépassent les six mètres de hauteur malgré des tailles régulières (si la serre (Une serre est une structure généralement close destinée à la production agricole. Elle vise à soustraire aux éléments climatiques les cultures...) était plus grande, la plante continuerait de grandir), et le diamètre (Dans un cercle ou une sphère, le diamètre est un segment de droite passant par le centre et limité par les points du cercle ou de la sphère. Le...) de leurs troncs mesure plus de dix centimètres.

Il s'agit d'une découverte majeure qui peut d'ailleurs s'appliquer à d'autres plantes. Les scientifiques testent pour le compte d'une société japonaise le procédé sur la pomme de terre (La pomme de terre, ou patate (langage familier, canadianisme et français régional), est un tubercule comestible produit par l'espèce Solanum tuberosum, appartenant à la famille des solanacées. Le terme désigne...), ce qui devrait produire le même résultat car elle appartient, tout (Le tout compris comme ensemble de ce qui existe est souvent interprété comme le monde ou l'univers.) comme le tabac, à la famille des solanacées. Ils l'appliquent également sur une céréale appelée switchgrass, une variété de panicum virgatum (Le panic érigé (Panicum virgatum) est une espèce de céréale sauvage autrefois très répandue aux États-Unis, présente sur tout le territoire (sauf sur la frange littorale du...), qui est utilisée pour fabriquer des biocarburants, qui grandit désormais plus vite avec des racines plus fortes. Les chercheurs soulignent que comme cette modification génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) provoque une absence de floraison, il est impossible que du pollen (Le pollen (du grec palè : farine ou poussière) constitue, chez les végétaux supérieurs, l'élément fécondant mâle de la...) ou des graines se propagent.

Auteur de l'article: Cédric DEPOND
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 1.055 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique