La plus vieille colle du monde utilisée de la Préhistoire jusqu'aux Gaulois
Publié par Adrien le 14/11/2019 à 08:00
Source: CNRS
Utilisée dès le Paléolithique, la plus ancienne colle au monde, nommée brai de bouleau, a perduré pendant au moins 50 000 ans, jusqu'aux Gaulois.


A - Schéma d'une charnière (dessin © S. Sorin, CNRS, CEPAM), modifié à partir de Deschler-Erb 1998.
B - charnière de Nice (Tranfert Masséna; Alpes-Maritimes, échantillon (De manière générale, un échantillon est une petite quantité d'une matière, d'information, ou d'une solution. Le mot est utilisé dans différents domaines :) MR6258).
C - Plaque décolée de Narbonne (échantillons MR6253). Photos © J.-D. Strich, CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique, plus connu sous son sigle CNRS, est le plus grand organisme de recherche scientifique public français (EPST).), CEPAM et I. Rodet-Belarbi, Inrap, CEPAM.

Ce goudron (Les goudrons (de l'arabeقَطْران — qaṭrān) sont des produits issus de poix modifiée de résineux, produits par distillation destructive sous...) végétal (Les classifications scientifiques classiques regroupent sous le terme végétal ([veʒetal]/[veʒeto]) plusieurs lignées d'organismes vivants qui, selon l'origine étymologique du terme, végètent....), fabriqué par traitement thermique (Le traitement thermique d'une pièce consiste à lui faire subir des transformations de structure grâce à des cycles prédéterminés de chauffage et de refroidissement afin d'en améliorer les caractéristiques...) d'écorce (L'écorce est le revêtement extérieur du tronc, des branches et des racines des arbres, et plus généralement des plantes ligneuses.) de bouleau (Les bouleaux font partie de la famille des bétulacées. La plupart des espèces sont des arbres ; quelques-unes, comme Betula nana, sont des...), était utilisé comme adhésif pour emmancher des outils ou décorer des objets. Les scientifiques pensaient qu'il avait disparu de l'Europe (L’Europe est une région terrestre qui peut être considérée comme un continent à part entière, mais aussi comme l’extrémité occidentale du continent eurasiatique, voire comme...) occidentale à la fin de l'âge de fer (Le fer est un élément chimique, de symbole Fe et de numéro atomique 26. C'est le métal de transition et le matériau ferromagnétique le plus courant dans la vie quotidienne, sous forme pure ou d'alliages. Le fer pur est...) (800 av J-C - 25 av J-C) au profit des résines de conifères qui ont par la suite fait l'objet (De manière générale, le mot objet (du latin objectum, 1361) désigne une entité définie dans un espace à trois dimensions, qui a une fonction précise, et qui peut être désigné par une étiquette verbale. Il est défini par...) d'une véritable industrie à l'époque romaine, mais il n'en est rien.

En étudiant des objets datés du 1er au 6ème siècle (Un siècle est maintenant une période de cent années. Le mot vient du latin saeculum, i, qui signifiait race, génération. Il a ensuite indiqué la durée d'une génération humaine...) après J.-C. par le prisme de plusieurs disciplines (chimie, archéologie, études textuelles...) des scientifiques du CNRS, de l'université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) de Nice Sophia Antipolis (Sophia Antipolis est une technopole située dans une pinède de 2 400 hectares sur les communes d'Antibes, Biot, Vallauris, Valbonne Sophia Antipolis et Mougins,...) / Université Côte d'Azur et de l'Inrap ont découvert que l'utilisation de brai de bouleau a perduré au moins jusqu'à l'Antiquité tardive. Retrouvés dans une région où les bouleaux sont rares et questionnant de fait son moyen d'approvisionnement, ces objets montrent la force (Le mot force peut désigner un pouvoir mécanique sur les choses, et aussi, métaphoriquement, un pouvoir de la volonté ou encore une vertu morale « cardinale » équivalent au courage (cf. les...) des traditions chez les Gaulois. Ces travaux sont publiés dans la revue Antiquity le 13 novembre 2019.

Bibliographie:
Birch bark tar in the Roman world: the persistence of an ancient craft tradition ? M. Regert, I. Rodet-Belarbi, A. Mazuy, G. Le Dantec, R. M. Dessì, S. Le Briz, A. Henry, M. Rageot.
Antiquity, le 13 novembre 2019.
DOI: https://doi.org/10.15184/aqy.2019.167
Page générée en 0.161 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique