Le projet GEOBIRD: l'impact des éoliennes offshores sur les oiseaux
Publié par Adrien le 10/06/2017 à 00:00
Source: CNRS-IN2P3
L'impact des éoliennes marines sur l'avifaune représente un enjeu environnemental considérable. Afin d'étudier au mieux leurs effets, une équipe d'ingénieurs de l'Institut Pluridisciplinaire Hubert Curien (CNRS/Université de Strasbourg) a obtenu un financement pour développer des microbalises de géolocalisation (La géolocalisation est un procédé permettant de positionner un objet (une personne, une information, ...) sur un plan ou une carte à l'aide de ses coordonnées géographiques.) à poser sur les oiseaux.

Dans le cadre des études environnementales des sites de déploiement des premiers parcs éolien marins, il est donc nécessaire de développer un suivi précis et efficace de ces populations d'oiseaux. Mais mettre en œuvre un tel suivi sur des espèces de taille moyenne (La moyenne est une mesure statistique caractérisant les éléments d'un ensemble de quantités : elle exprime la grandeur...) qui évoluent dans leur milieu naturel se heurte à de nombreuses difficultés techniques et opérationnelles. Elles sont liées au mode de vie (La vie est le nom donné :) et au comportement des animaux, et au fait que les instruments qu'ils portent ne doivent pas les pénaliser. De là est né le projet (Un projet est un engagement irréversible de résultat incertain, non reproductible a priori à l’identique, nécessitant le concours et l’intégration...) GEOBIRD.

C'est ainsi qu'est né le projet GEOBIRD. L'objectif est de créer une balise de géolocalisation miniature, intelligente et communicante, ne gênant pas le cycle de vie des oiseaux et dotée d'une grande autonomie. Grâce à elle, il deviendra possible d'observer l'impact des éoliennes offshores sur les populations d'oiseaux dont on étudiera l'écologie spatiale. Le géopositionnement embarqué sera basé sur les réseaux GNSS (Global navigation satellite (Satellite peut faire référence à :) system), et la transmission de données (Dans les technologies de l'information (TI), une donnée est une description élémentaire, souvent codée, d'une chose, d'une transaction d'affaire, d'un événement, etc.) mettra en œuvre les technologies très basse consommation de l'IoT (internet of things) pour une communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter- espèces) ou la machine...) M2M (machine to machine).

Quelques exemples de balises © IPHC

Le développement de ces balises a été entrepris par l'équipe de MIBE (Métrologie et Instrumentation (Le mot instrumentation est employé dans plusieurs domaines :) en Biologie (La biologie, appelée couramment la « bio », est la science du vivant. Prise au sens large de science du vivant, elle recouvre...) et Environnement) de l'IPHC (CNRS/Université de Strasbourg) dans le cadre d'une ANR d'une durée de trois ans financée par France Energies Marines.

Les deux premières années seront dédiées à la conception et au développement de ces balises ultrasophistiquées. Une dizaine de prototypes sera ensuite installée en mars 2019 sur plusieurs individus de différentes espèces. Les données collectées serviront à valider le fonctionnement des instruments et à vérifier la pertinence des mesures ; la troisième année (Une année est une unité de temps exprimant la durée entre deux occurrences d'un évènement lié à la révolution de la Terre autour du Soleil.) permettra d'optimiser les dispositifs et de développer des interfaces homme-machine pour un usage (L’usage est l'action de se servir de quelque chose.) efficace du système par les biologistes.

L'équipe du MIBE n'en est pas à son coup d'essai dans le domaine du bio-logging. Elle avait déjà développé un bio-logger PTL (pression, température (La température est une grandeur physique mesurée à l'aide d'un thermomètre et étudiée en thermométrie. Dans la vie courante, elle est reliée aux sensations de froid et de...), lumière) le plus petit et léger existant actuellement: en réalisant une mesure par minute ( Forme première d'un document : Droit : une minute est l'original d'un acte. Cartographie géologique ; la minute de terrain est la carte...) de chaque paramètre (Un paramètre est au sens large un élément d'information à prendre en compte pour prendre une décision ou pour effectuer un calcul.) et pour une masse (Le terme masse est utilisé pour désigner deux grandeurs attachées à un corps : l'une quantifie l'inertie du corps (la masse inerte) et l'autre la contribution du corps à la force de...) totale de 2 grammes, piles et boîtier compris, son autonomie est supérieure à 2 ans.
Page générée en 0.331 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique