Quels chiens de traîneau ont aidé les Inuits à prospérer dans l'Arctique nord-américain ?

Publié par Isabelle le 27/12/2019 à 14:00
Source: CNRS INEE
Une étude multidisciplinaire et internationale de centaines de restes archéologiques de chiens et de loups a révélé qu'un groupe unique de chiens a aidé les Inuits à conquérir le terrain difficile de l'Arctique nord-américain. L'étude montre que les Inuits ont amené avec eux des chiens génétiquement et morphologiquement distincts lorsqu'ils ont migré d'Alaska et de Sibérie au lieu d'adopter des chiens locaux qu'ils auraient rencontrés lors de leur migration. Ces résultats sont publiés dans la revue Proceedings of the Royal Society B.


©Tatiana R. Feuerborn.

Les Inuits ont conservé leurs propres chiens, suggérant qu'ils étaient désireux d'améliorer ou de conserver les caractéristiques spéciales qu'ils avaient. En analysant la morphologie de 391 chiens archéologiques, l'étude montre que les Inuits avaient des chiens plus gros avec un crâne (Le crâne est une structure osseuse ou cartilagineuse de la tête, caractéristique des crâniates (dont font partie les vertébrés). Le rôle...) proportionnellement plus étroit que les chiens présents précédemment. Les chiens Inuits sont les ancêtres directs des chiens de traîneau (Le traîneau désigne un véhicule sans roues, utilisant une force motrice animale :) arctiques modernes, bien que leur apparence ait continué à changer avec le temps (Le temps est un concept développé par l'être humain pour appréhender le changement dans le monde.). Les experts pensaient que les Inuits utilisaient des chiens pour tirer des traîneaux, et c'est la première étude qui montre qu'ils ont introduit une nouvelle population de chiens dans la région pour ce faire. Ces chiens se sont ensuite répandus dans l'Arctique (L’Arctique est la région entourant le pôle nord de la Terre, à l’intérieur et aux abords du cercle polaire. Elle se situe à l'opposé de l'Antarctique....) nord-américain aux côtés de migrants Inuits.

D'après Carly Ameen, archéologue de l'Université (Une université est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission (études supérieures). Aux...) d'Exeter qui a dirigé l'étude, les chiens vivent en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à...) du Nord (Le nord est un point cardinal, opposé au sud.) depuis aussi longtemps que les humains, mais ces recherches montrent que les Inuits ont introduit dans la région de nouveaux chiens qui étaient génétiquement distincts et physiquement différents des chiens précédents. Il y a des milliers d'années, il n'y avait pas le grand nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de races de chiens que nous connaissons aujourd'hui. En analysant l'ADN et la morphologie des restes de centaines de chiens, les scientifiques ont découvert que les chiens utilisés par les Inuits avaient des formes de crâne et de dents distinctes et probablement une morphologie externe différente (En mathématiques, la différente est définie en théorie algébrique des nombres pour mesurer l'éventuel défaut de dualité d'une application...) des chiens déjà présents dans l'Arctique.

Les experts ont également examiné l'ADN de 921 chiens et loups qui ont vécu au cours des 4500 dernières années. Cette analyse de l'ADN, ainsi que des lieux et des périodes où ils ont été trouvés, montre que les chiens des sites Inuits occupés depuis environ 2 000 ans étaient génétiquement différents des chiens déjà présents dans la région.

Pour Tatiana Feuerborn, co-auteure principale de l'étude, du Globe Institute au Danemark et du Centre de paléogénétique en Suède, les preuves archéologiques ont montré qu'avant l'arrivée des Inuits en Amérique du Nord, le traîneau à chiens était une rareté. L'analyse de l'ADN suggère que les chiens apportés par les Inuits se distinguaient des premiers chiens de l'Arctique nord-américain pour jouer un rôle de spécialiste en aidant les communautés à prospérer dans cet environnement (L'environnement est tout ce qui nous entoure. C'est l'ensemble des éléments naturels et artificiels au sein duquel se déroule la vie humaine. Avec les enjeux écologiques actuels, le terme...) hostile en facilitant le transport (Le transport est le fait de porter quelque chose, ou quelqu'un, d'un lieu à un autre, le plus souvent en utilisant des véhicules et des voies de communications (la route, le canal...) et la chasse. L'héritage génétique (La génétique (du grec genno γεννώ = donner naissance) est la science qui étudie l'hérédité et les gènes.) de ces chiens Inuits est encore visible aujourd'hui chez les chiens de traîneau de l'Arctique.

Les Inuits étaient des chasseurs spécialisés sur les mammifères marins et étaient plus mobiles que les autres groupes vivant dans l'Arctique, parcourant d'énormes distances à travers la région il y a plus de 1000 ans, à l'aide de traîneaux à chiens et de bateaux. Aujourd'hui, les chiens de traîneau dont les origines remontent à l'époque Inuit continuent d'occuper une place importante dans les communautés arctiques.

Référence:
Ameen C, Feuerborn T R, Brown S K, Linderholm A, Hulme-Beaman A, Lebrasseur O, Sinding M-H S, Lounsberry Z T, Lin A T, Appelt M, Bachmann L, Betts M, Britton K, Darwent J, Dietz R, Fredholm M, Gopalakrishnan S, Goriunova O I, Grønnow B, Haile J, Hallsson J H, Harrison R, Heide-Jørgensen M P, Knecht R, Losey R J, Masson-MacLean E, McGovern T H, McManus-Fry E, Meldgaard M, Midtdal Å, Moss M L, Nikitin I G, Nomokonova T, Pálsdóttir A H, Perri A, Popov A N, Rankin L, Reuther J D, Sablin M, Schmidt A L, Shirar S, Smirarowski K, Sonne C, Stiner M C, Vasyukov M, West C F, Ween G B, Wennerberg S E, Wiig Ø, Woollett J, Dalén L, Hansen A, Gilbert T, Sacks B, Frantz L, Larson G, Dobney K, Darwent C, Evin A. 2019. "Specialized Sledge Dogs Accompanied Inuit Dispersal across the North American Arctic." Proceedings of the Royal Society Biology 20191929.

Contacts:
- Allowen Evin - Institut (Un institut est une organisation permanente créée dans un certain but. C'est habituellement une institution de recherche. Par exemple, le Perimeter Institute for...) des Sciences de l'Evolution - Montpellier (ISEM - CNRS/Université de Montpellier/IRD/EPHE) - Equipe: Dynamique (Le mot dynamique est souvent employé désigner ou qualifier ce qui est relatif au mouvement. Il peut être employé comme :) de la biodiversité (La biodiversité est la diversité naturelle des organismes vivants. Elle s'apprécie en considérant la diversité des écosystèmes, des espèces,...), anthropo-écologie - allowen.evin at umontpellier.fr
- Fadéla Tamoune - Communication (La communication concerne aussi bien l'homme (communication intra-psychique, interpersonnelle, groupale...) que l'animal (communication intra- ou inter-...) - Institut des Sciences de l'Évolution de Montpellier (CNRS/Université de Montpellier/IRD/EPHE) -
fadela.tamoune at umontpellier.fr
Cet article vous a plu ? Vous souhaitez nous soutenir ? Partagez-le sur les réseaux sociaux avec vos amis et/ou commentez-le, ceci nous encouragera à publier davantage de sujets similaires !
Page générée en 0.889 seconde(s) - site hébergé chez Amen
Ce site fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro de dossier 1037632
Ce site est édité par Techno-Science.net - A propos - Informations légales
Partenaire: HD-Numérique